L’agence nationale de l’habitat (Anah) vise 104 000 réhabilitations en 2018 Vie des sociétés | 30.11.17

Partager sur :
Réuni le 29 novembre dernier, le Conseil d’administration de l’Anah présidé par Nathalie Appéré, a voté un budget de 804,2 millions d’euros pour 2018 et s’est fixé l'objectif de réhabiliter 104 000 logements dont 75 000 énergétiquement dans le cadre de son programme phare « Habiter mieux ». L’agence a également annoncé avoir approuvé de nouvelles aides. Précisions.
Le Conseil d’administration de l’Anah a adopté un budget d’intervention de 804,2 millions d’euros pour 2018, un montant « en cohérence avec les objectifs ambitieux fixés à l’Agence par le Gouvernement pour accélérer la lutte contre la précarité énergétique et promouvoir la rénovation de l’habitat ancien comme levier de développement économique et social sur l’ensemble du territoire ».

Ce budget doit permettre de financer l’an prochain la réhabilitation de 104 000 logements, dont 75 000 au plan énergétique dans le cadre de son programme « Habiter Mieux », contre environ 60 000 en 2017.

Il donne également à l’Anah les moyens d’accompagner les collectivités locales dans leurs projets de requalification de l’habitat privé dégradé dans les quartier anciens, en leur proposant une aide pour recruter des chefs de projet.

Le financement du budget de l’agence est assuré par la cession de quotas carbone pour 336 millions d’euros, une subvention du ministère de la Cohésion des territoires (110 millions), le produit de revente des CEE (58 millions), l’affectation d’une quote-part de la taxe sur les logements vacants (21 millions) et une contribution de la CNSA (20 millions).

Une nouvelle aide pour lutter contre les « passoires thermiques »

La séance du 29 novembre a également conduit le Conseil d’administration à adopter une nouvelle aide à destination des ménages modestes occupant leur logement. L’Agence a en effet décidé de compléter l’offre existante et de renforcer son programme « Habiter Mieux ».

Lancée en 2011, a première offre « Habiter Mieux » peut aller jusqu’à 12 000 € grâce à une prime attribuée dès lors que les travaux génèrent un gain énergétique de 25%. Depuis 2013, l’aide s’adresse aussi aux propriétaires bailleurs et aux copropriétaires en difficulté, et en 2017, le programme a été ouvert aux copropriétés fragiles. Dès l’an prochain, les propriétaires occupants aux revenus modestes pourront bénéficier d’une seconde aide financière allant de 7 000 à 10 000 euros et auront la possibilité d’être accompagné ou non par un opérateur-conseil.

Cette nouvelle offre vise « à répondre aux besoins de travaux urgents » identifiés par l’Anah ou effectués par étape par des ménages à petit budget. Parmi ces travaux, le changement d’une chaudière ou du mode de chauffage, l’isolation de combles aménagés ou aménageables, ou encore l’isolation des murs. Seule obligation : « ces travaux doivent être réalisés par une entreprise Reconnue Garant de l’environnement », précise l’Anah.

Des collectivités locales plus accompagnées

Une aide destinée aux petites et moyennes collectivités locales verra aussi le jour. L’Agence a en effet annoncé faire évoluer son régime d’aides d’ingénierie. D’un montant maximum de 40 000 euros par an, l’aide va permettre aux Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) de cofinancer un poste contractuel salarié de chef de projet en amont et en aval du déploiement d’une opération de rénovation urbaine programmée sur une durée maximale de 7 ans. L’aide sera effective à partir du 1er janvier 2018 et ne pourra être accordée qu’une seule fois par EPCI.

R.C
Photo de une : ©Fotolia

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le budget de l'Anah augmente pour rénover 70 000 logements

Le budget de l'Anah augmente pour rénover 70 000 logements

A l'occasion de son déplacement à Rennes, la ministre du Logement Emmanuelle Cosse a annoncé que des crédits supplémentaires seraient débloqués en 2016 pour l'Anah. Dans le cadre du programme Habiter mieux, l'Agence aura pour objectif de lancer la rénovation énergétique de 70 000 logements, contre 50 000 l'an dernier. Depuis son lancement en 2013, 200 000 ménages ont bénéficié de ces aides.
Les travaux de rénovation les plus réalisés en 2016 sont…

Les travaux de rénovation les plus réalisés en 2016 sont…

Si les travaux de rénovation font toujours partie des priorités des Français qui cherchent à améliorer leur habitat, certains sont toujours plus privilégiés que d’autres. Quelleenergie.fr, site spécialisé dans le conseil en économies d’énergie, a récemment dévoilé sont « top 5 des travaux de rénovation en 2016 ». Alors, qui du double-vitrage ou de l’isolation des combles a eu la cote l’année dernière ? Toutes les réponses.
Seuls 25% des travaux de rénovation ont un impact énergétique « significatif » (Etude)

Seuls 25% des travaux de rénovation ont un impact énergétique « significatif » (Etude)

Il y a quelques jours, l’Ademe a dévoilé les résultats d’une enquête réalisée auprès des Français qui ont rénové leur logement. Intitulée TREMI, l’étude révèle qu’entre 2014 et 2016, 5,1 millions de ménages ont réalisé des travaux pour un coût moyen de 11 750 €. Si 83% d’entre eux estiment avoir amélioré le confort thermique de leur logement, l’Ademe indique que seuls 25% des travaux ont eu « un impact énergétique significatif ». Précisions.
Maîtrise de l’énergie : 74% des Français ne font pas confiance au Gouvernement (Etude)

Maîtrise de l’énergie : 74% des Français ne font pas confiance au Gouvernement (Etude)

Alors que l’hiver approche à grand pas, Eni a interrogé les Français sous le prisme du chauffage. L’étude révèle que 74% des sondés ne font pas confiance au Gouvernement pour mener des actions en faveur de la maîtrise de leur facture d’énergie. Quelles solutions privilégient-ils pour réduire le montant de leurs dépenses ? 47% des consommateurs citent un changement de fournisseur, 31% la réalisation de travaux d’isolation et 22% le changement d’énergie de chauffage.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter