La Capeb s’associe avec Dimos pour prévenir les risques d’accidents des couvreurs Vie des sociétés | 16.03.20

Partager sur :
La Capeb s’associe avec Dimos pour prévenir les risques d’accidents des couvreurs Batiweb
Dans la continuité des partenariats qu’elle signe, la Capeb s’est associée le 11 mars, via sa filiale Béranger Développement, et sa filiale de sécurité IRIS-ST, avec Dimos, une entreprise développant des produits et services relatifs aux métiers de la couverture depuis une quarantaine d’année.

La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) a signé un partenariat avec l’entreprise Dimos, via sa filiale Béranger Développement et l’Institut de Recherche et d’Innovation sur la Santé et la Sécurité au Travail (IRIS-ST). Ce partenariat avec Dimos, une entreprise proposant plus de 3 500 références en machines, sécurité outils à mains, crochet d’ardoise, tuiles et ventilation, permettra d’accompagner les entreprises d’artisans-couvreurs dans les techniques, le matériels, et les innovations de leur métier mais aussi de faire de la prévention quant à la sécurité que nécessite cette profession. 

 

Le 11 mars, les représentants de ces acteurs, Patrick Liébus, Président de la Capeb, David Morales, Administrateur de l’IRIS-ST et Sébastien Gouraud, Président de Dimos se sont réunis pour signer cette collaboration autour de ces deux objectifs.

 

Accompagner les entreprises dans les spécificités de leur métier 

 

À travers ce partenariat, Dimos mènera des « actions de conseil et d’accompagnement pour développer les connaissances des entreprises artisanales de couverture sur les solutions et équipements innovants ». La Capeb s’engage, par la voix de Patrick Liébus à informer les entreprises sur les nouveaux services et produits proposés par Dimos. Elle organisera également des réunions avec les Capeb départementales. 

 

Selon Sébastien Gouraud, le Président de l’entreprise de couverture, ce partenariat aidera Dimos à se projeter plus en amont des innovations et à réaliser ses objectifs : « en tant que Président de Dimos, je suis heureux d’annoncer cette collaboration avec la CAPEB et l’IRIS-ST. Fondée par un couvreur et moi-même fils de couvreur, notre entreprise connaît bien les problématiques des artisans couvreurs : nous avons pour ambition de proposer des solutions optimales et d’être à l’avant-garde des produits et services de la couverture, en accompagnant les professionnels au quotidien. Ce partenariat avec la CAPEB et l’IRIS-ST nous donne l’occasion d’atteindre cet objectif ! » 

 

Prévention et sécurité des artisans 

 

Cette partie est certainement l’acte le plus important de ce partenariat. En effet, dans une étude que publiait l'IRIS-ST il y a quelques années, en s’appuyant sur les données statistiques de la Caisse Primaine d’Assurance Maladie (CPAM), l’indice de fréquence des accidents est de 63,1 pour les activités artisanales du BTP. Sans surprise, la profession de couvreur est celle où cet indice est le plus élevé (98,5), expliquant l’importance de ce partenariat entre la Capeb, Dimos et l’IRIS-ST. 

 

Le Président de la Capeb, connait d’ailleurs les risques liés à l’exercice de cette fonction et prône l’importance de la prévention : « étant moi-même artisan-couvreur, je suis particulièrement conscient des risques sur les chantiers auxquels les entreprises artisanales de couverture peuvent faire face. Avec ce partenariat, nous mobilisons un maximum d’expertises pour sensibiliser au mieux nos entreprises adhérentes sur cette problématique. Nous les accompagnons également dans leur métier au quotidien via des formations et des solutions innovantes proposées par nos partenaires ». 

 

L’Institut de Recherche et d’Innovation sur la Santé et la Sécurité au Travail s’engage particulièrement dans ces actions de prévention. Il prévoit ainsi des « modules de formation » pour sensibiliser les clients de Dimos aux risques du métier. Il mettra à la disposition de ses clients des « mémos santés ou de sécurité » déjà existants. L’institut fera également la promotion des produits innovants en matière de sécurité de l’entreprise partenaire, il apportera son « analyse critique » sur « les développements de ces équipements ». Un travail de prévention de sensibilisation important pour David Morales : « La prévention des risques professionnels est un enjeu majeur pour nous tous. Elle passe par la sensibilisation et l’apprentissage des bonnes pratiques de prévention. Le métier de couvreur est particulièrement concerné par cette problématique. Il est donc essentiel d’informer artisans et compagnons couvreurs sur les risques existants via un programme de formation et des actions spécifiques, que ce partenariat nous permet de mettre en place ».

 

J.B

Photo de une ©Capeb

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La Capeb soucieuse du bien-être des chefs d’entreprise du bâtiment Batiweb

La Capeb soucieuse du bien-être des chefs d’entreprise du bâtiment

Alors que les questions relatives à la Santé et la sécurité au travail (SST) tiennent une importance grandissante, la Capeb a annoncé ce 19 janvier le renforcement de son partenariat avec Garance et IRIS-ST. Le but : mettre en place un dispositif « afin de renforcer la prévention du risque de stress au travail des chefs d’entreprise et conjoints du bâtiment ». Les détails.
L'IRIS-ST lance un nouveau kit pour sensibiliser les TPE du BTP à la santé et sécurité Batiweb

L'IRIS-ST lance un nouveau kit pour sensibiliser les TPE du BTP à la santé et sécurité

De tous les secteurs d'activité, la construction est certainement l'un de ceux où les risques sont les plus élevés pour les salariés. Afin de former et sensibiliser les entreprises artisanales du bâtiment, l'IRIS-ST a créé un nouveau kit de prévention composés de neuf mémos rappelant les bonnes pratiques à adopter en matière de Santé et sécurité au travail (SST). Une initiative saluée par Patrick Liébus, président de la Capeb.
La prévention, n°1 des formations dans le secteur du bâtiment Batiweb

La prévention, n°1 des formations dans le secteur du bâtiment

Une nouvelle étude menée par la Capeb, la CNATP, l’Iris-St et l’OPPBTP démontre que la prévention reste le domaine privilégié de la formation des entreprises artisanales du BTP. Cette dynamique se doit notamment à la thématique électricité qui a enregistré en 2017, une « forte progression » (+ 39%). A noter, que la formation continue est en baisse (-2%) et que les disparités hommes-femmes sont encore très importantes.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter