Lafarge revoit ses estimations de volume à la baisse

Vie des sociétés | 30.07.10
Partager sur :
Lafarge revoit ses estimations de volume à la baisse - Batiweb
Le groupe de matériaux de construction Lafarge a annoncé des mesures de réductions de coûts et d'investissements en 2011 après l’annonce de ses ventes en recul de 3 % à 7,712 milliards, malgré un bénéfice net en hausse au premier semestre de 6% à 393 millions d'euros.

Le bénéfice net du premier semestre, hors éléments exceptionnels, s'élève à 233 millions contre 327 millions, soit -28,8%, pour le semestre correspondant de 2009, en raison notamment des 137 millions d'euros de plus-value nette réalisée sur la cession de la participation dans le cimentier brésilien Cimpor. Les ventes du deuxième trimestre sont en hausse de 2% à 4,436 milliards d'euros (en diminution de 2 % à périmètre et taux de change constants), selon son communiqué. Le résultat d'exploitation courant du premier semestre est en repli de 5% à 1,072 milliard d'euros.

Au vu de ses résultats, Lafarge a annoncé de « nouvelles mesures pour 2011 afin de réduire son niveau d'endettement, notamment un nouvel objectif de réductions de coûts structurels de plus de 200 millions d'euros et une réduction des investissements industriels à moins d'un milliard d'euros en 2011 ». Cité par le communiqué, le PDG du groupe Bruno Lafontprécise « à mi-année, le rythme de la reprise économique toujours incertain et très variable d'un pays à l'autre, nous conduit à ajuster nos prévisions de marché pour l'année 2010 ».

Lafarge, sur la base des niveaux d'activité observés au deuxième trimestre, a revu ses estimations de volumes pour l'année « à la baisse pour l'Europe de l'Ouest et de l'Est mais à la hausse pour l'Amérique du Nord ». Le cimentier estime que « la croissance du marché devrait se maintenir dans les régions Asie, Amérique Latine et Moyen-Orient/Afrique ». Toutefois, prévient Lafarge, « les perspectives de volume pour le groupe pourraient néanmoins être temporairement impactées par des évolutions de l'offre et de la demande sur certains marchés ».

B.P (source AFP)

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Bilfinger Berger: bénéfice net 9 mois baisse à 14 M EUR contre 23 M EUR - Batiweb

Bilfinger Berger: bénéfice net 9 mois baisse à 14 M EUR contre 23 M EUR

FRANCFORT (Allemagne), 18 nov (AFP) - Le deuxième groupe de construction allemand Bilfinger Berger a vu son bénéfice net sur les neuf premiers mois de l'année reculer à 14 millions d'euros, contre 23 M EUR un an plus tôt, en raison de déboires sur un chantier aux Etats-Unis, a-t-il annoncé jeudi. Le bénéfice d'exploitation (EBITA) sur la même période s'est établi à 25 M EUR, contre 41 M EUR un an plus tôt.
La Foncière des Régions redresse la tête - Batiweb

La Foncière des Régions redresse la tête

La Foncière des Régions a annoncé être repassée dans le vert au premier semestre, avec un bénéfice net de 100,7 millions d'euros, grâce à la progression de la valeur des actifs immobiliers. L'an dernier à la même période, la société foncière avait subi une perte de 325,6 millions d'euros.
Construction : les permis de construire se stabilisent mais les mises en chantier poursuivent leur déclin - Batiweb

Construction : les permis de construire se stabilisent mais les mises en chantier poursuivent leur déclin

Publié ce lundi 29 juillet par le Ministère de la Cohésion des territoires, le bilan trimestriel des chiffres de la construction de logements montre une légère hausse de +2,5% des permis de construire par rapport aux trois mois précédents. Les mises en chantier poursuivent en revanche leur déclin avec -6,1%. Sur un an, tous les indicateurs sont à la baisse, que ce soit pour les mises en chantier (-5,2%) ou pour les permis de construire (-6,6%).
Chute des mises en vente de logements collectifs neufs : les maires et les coûts de construction mis en cause - Batiweb

Chute des mises en vente de logements collectifs neufs : les maires et les coûts de construction mis en cause

Les mises en ventes de logements neufs ont fortement accéléré leur chute ce dernier trimestre, confirmant la tendance engagée depuis deux ans. Une baisse de l’offre qui impacte aussi les ventes. La Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) accuse la timidité des élus à octroyer des permis de construire à l’approche des élections municipales, et met également en cause la hausse des coûts de construction.