Le budget consacré aux infrastructures de transport bientôt dévoilé Vie des sociétés | 11.09.18

Partager sur :
Après la publication d’un rapport du Conseil d’orientation des infrastructures en janvier dernier, chacun scrutait de près les différentes annonces du gouvernement… qui se sont faites attendre ! La ministre des Transports Elisabeth Borne présentera pourtant les priorités du gouvernement ce mardi 11, ainsi que la programmation des investissements de transports pour les 10 prochaines années. Le point sur les premiers éléments.
Peu à peu, le projet de loi d’orientation des mobilités se concrétise ! Après la présentation, fin janvier dernier, d’un rapport du Conseil d’orientation des infrastructures (COI), le gouvernement s’était fait plutôt discret sur les questions relatives aux transports, promettant un plan de sauvegardes des routes nationales loin d’être acquis.

La situation devrait cependant s’accélérer dans les prochains mois, avec l’annonce, dès ce soir, des priorités du gouvernement par la ministre des Transports Elisabeth Borne. Cette dernière présentera ainsi aux membres du COI la programmation des investissements de transports répartis sur la prochaine décennie.

Selon le gouvernement, il s’agit d’une « démarche inédite pour définir de façon claire, priorisée et financée la politique d’investissement dans les transports ». « Cette programmation fera partie du projet de loi d’orientation des mobilités, qui sera présenté prochainement [en octobre, ndlr] en Conseil des ministres », ajoute l’exécutif.

La modernisation de l’existant avant tout

Pour autant, Elisabeth Berne a déjà averti : « On ne va pas présenter une carte avec des projets ». Au contraire, la conférence de ce 11 septembre sera avant tout l’occasion de dévoiler l’enveloppe du gouvernement attribué aux infrastructures, l’objectif étant de « fixer un certain nombre de priorités ».

Parmi elles, l’entretien et la modernisation des réseaux déjà existants s’inscrit en tête de liste. Viennent ensuite « l’amélioration des transports du quotidien » et le « désenclavement des territoires », comme le précise le ministère des Transports. L’innovation et le plan vélo feront également l’objet d’une attention particulière.

Composé de 16 membres (parlementaires, représentants de collectivités et autres experts), le COI avait quant à lui proposé trois scénarios bien distincts selon le budget envisagé par l’État : 2,4 milliards d’euros par an (stable par rapport à la situation actuelle, et donc condamnant de nombreux projets), 3 milliards (comme l’envisagerait le gouvernement) et 4 milliards.

Reste qu’Elisabeth Borne devra encore s’entretenir avec l’ensemble des acteurs concernés, dont les présidents de régions, afin de lister les projets prioritaires dans le cadre de ce vaste plan.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La Loi d’orientation des mobilités, une réponse au Grand débat qui fait la part belle aux infrastructures oubliées

La Loi d’orientation des mobilités, une réponse au Grand débat qui fait la part belle aux infrastructures oubliées

Examiné depuis le 19 mars au Sénat, le projet de Loi d’orientation des mobilités (LOM) vise notamment à « remettre en état notre système de transports », comme l’avait rappelé la ministre des Transports Elisabeth Borne au lancement des débats. Un objectif qui répond, d’une part, aux besoins évoqués dans le cadre du Grand débat national, et d’autre part à la nécessité de remettre au goût du jour des infrastructures jusque-là oubliées. Les détails.
Vingt-trois ponts nécessiteraient des travaux de réparation en France

Vingt-trois ponts nécessiteraient des travaux de réparation en France

Le 11 septembre dernier, la ministre des Transports Elisabeth Borne présentait son budget pour les quatre prochaines années, faisant la part belle à l’entretien des infrastructures. Pour plus de transparence, le gouvernement a annoncé ce mercredi 26 la mise en place d’un site détaillant l’état du réseau routier national. Vingt-trois ponts nécessitent ainsi des travaux de réparation, dont deux de manière urgente.
Un milliard d’euros supplémentaire pour aider les collectivités à rénover leurs ponts

Un milliard d’euros supplémentaire pour aider les collectivités à rénover leurs ponts

La France sombrerait-elle dans la paranoïa ? Après l’effondrement du viaduc de Gênes en août dernier, les moyens économiques en faveur de l’entretien des infrastructures dont dispose l’hexagone se multiplient. Le dernier en date : une enveloppe d’un milliard d’euros qui pourrait être mise en place par la Caisse des dépôts en faveur des collectivités.
Grand Paris Express : Valérie Pécresse met en garde contre des

Grand Paris Express : Valérie Pécresse met en garde contre des "dépassements de budget"

La présidente du conseil régional d'Ile-de-France, Valérie Pécresse (LR) a mis en garde lundi contre des "dépassements de budget" du Grand Paris Express, chantier colossal de nouvelles infrastructures, réclamant une "feuille de route claire". L’élue régionale craint notamment que les choix architecturaux autour des gares puissent notamment engranger un surcoût non-négligeable.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter