Le marché de la location de grues mobiles en forte augmentation entre 2007 et 2016 Vie des sociétés | 19.03.18

Partager sur :
La Fédération des matériels de construction et de manutention (DLR) l’attendait, et l’Union française du levage (UFL) l’a fait ! L’organisme a en effet publié il y a peu le bilan relatif à l’évolution du marché français de la location de matériels de levage portant sur la période 2007-2016. Sans surprise : le secteur a suivi la tendance générale de l’économie du pays, affichant une hausse notable. Tous les chiffres.
Le 8 mars dernier, la Fédération des matériels de construction et manutention (DLR) publiait les résultats du marché qu’elle couvre pour 2017, sans pouvoir partager les chiffres du secteur de la distribution et de la location de matériels de manutention, qui n’avaient pas été transmis à temps.

C’est désormais chose faite, et même mieux encore, puisque l’Union française du levage (UFL) vient tout juste de partager l’évolution du marché qu’elle couvre pour les 10 dernières années. D’après elle, l’activité des loueurs de grues mobiles a augmenté de 19% entre 2007 et 2016, avec une tendance à la stabilité ces cinq dernières années.

Ce mouvement, qui ne fait que suivre la tendance générale de l’économie française, pourrait s’expliquer par « le rythme des activités des principaux secteurs clients : les marchés de la construction, de l’industrie et du commerce interentreprises », comme le précise l’UFL. « Les perspectives restent donc favorables pour les années à venir du fait du redressement de l’économie observée en 2017. »

Un bilan mitigé ces dernières années

En attendant, les loueurs de grues mobiles ont totalisé un chiffre d’affaires de 1,02 milliards d’euros en 2016. L’activité de transport (+10%), de son côté, a largement augmenté entre 2015 et 2016, tandis que la manutention industrielle (-7%) et la construction (-3%) ont connu une baisse significative.

« Toutefois, les baisses constatées sont à relativiser : le repli des activités de manutention industrielle fait suite à une forte croissance en 2015 (+14%) et le rythme de baisse dans la construction a été deux fois moins important qu’en 2015 (-6%) », nuance l’Union.

L’organisme note, enfin, que les effectifs sont restés stables en 2016, avec 7 365 professionnels employés par le secteur. Un chiffre qui, d’après l’UFL, suit la trajectoire de l’évolution du chiffre d’affaires.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

K.Line conclut l'exercice 2017 sur un chiffre d'affaires de 305 millions d'euros

K.Line conclut l'exercice 2017 sur un chiffre d'affaires de 305 millions d'euros

La reprise confirmée du marché de la construction a bénéficié à de nombreux acteurs ! Parmi eux, le fabricant de fenêtres K.Line a largement su tirer profit de cette tendance, avec un chiffre d'affaires 2017 en hausse de 13% par rapport à l'année précédente. La stratégie de diversification amorcée par l'entreprise en 2016 semble ainsi porter ses fruits ! A tel point que l'industriel français a recruté plus de 200 professionnels l'an dernier, et pourrait encore pourvoir 400 postes en 2018.
LafargeHolcim enregistre un « bon début d'année »

LafargeHolcim enregistre un « bon début d'année »

Si le secteur du BTP a signé un premier trimestre mitigé, LafargeHolcim, de son côté, ne s'est pas reposé sur ses lauriers ! Le chiffre d'affaires du groupe suisse a en effet progressé de 3,1% en ce début d'année, malgré des conditions météorologiques particulièrement défavorables. La réalisation des objectifs 2018 semble sur la bonne voie, de même que la mise en œuvre de la Stratégie 2022 du spécialiste des matériaux de construction. Tous les chiffres.
Premier semestre en nette progression pour Thermador Groupe

Premier semestre en nette progression pour Thermador Groupe

Thermador Groupe, distributeur en gros d’articles de robinetterie industrielle, a présenté le 31 juillet sa dernière lettre aux actionnaires relative au chiffre d’affaires réalisé au cours du premier semestre 2018. Celui-ci a ainsi progressé de +20,3% par rapport à 2017, atteignant les 168,1 millions d’euros. Pour autant, l’entreprise s’attend à une atténuation de la croissance externe pour le reste de l’année, qui, a contrario, avait été particulièrement dynamique l’an passé.
Activité en forte hausse pour Nexity en 2017

Activité en forte hausse pour Nexity en 2017

Le dynamisme du marché de l’immobilier aura très largement profité à Nexity en 2017 ! L’entreprise a en effet communiqué ses résultats annuels le 20 février, annonçant par là même une hausse de son chiffre d’affaires de 14%, soit 3,5 milliards d’euros. De quoi éveiller l’optimisme de la société immobilière française, qui s’attend à une nouvelle croissance d’environ 10% en 2018.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter