Matériels de BTP : quel bilan pour 2017 ? Vie des sociétés | 09.03.18

Partager sur :
La Fédération des matériels de construction et de manutention (DLR) a publié ce jeudi 8 mars les bons résultats de son marché en 2017. Si le quatrième trimestre n’a pas réussi aux distributeurs, ces derniers ont quand même connu une croissance de 12% l’année dernière. Dans le même temps, les loueurs, de leur côté, ont vu leur chiffre d’affaires progresser de 10%. Tour d'horizon des principaux indicateurs.
Tout au long de l’année, la Fédération des matériels de construction et de manutention (DLR) a fait part des bons résultats réalisés par les acteurs du marché. Ces derniers avaient en effet connu une croissance quasi-ininterrompue, comme en témoignent les chiffres du troisième trimestre.

Sans surprise, l’année s’est finalement achevée sur une croissance à deux chiffres, aussi bien pour les loueurs (+10%) que pour les distributeurs (+12%). Le chiffre d’affaires de ces deux marchés s’élève ainsi respectivement à 4,22 et 5,3 milliards d’euros.

Des niveaux jamais observés depuis 2007

Particulièrement actifs en 2017, les professionnels de la distribution n’ont malheureusement pas profité du dynamisme pour faire grossir leurs rangs. 12 650 personnes étaient employées par le secteur à la fin de l’année.

En revanche, la rentabilité des entreprises s’est accélérée. Le résultat net de la distribution de matériels a d’ailleurs augmenté plus vite que le chiffre d’affaires, à 19% contre 12%, atteignant les 145 millions d’euros.

Du côté de la location de matériels de BTP, l’emploi est reparti à la hausse, avec des effectifs qui ont progressé de 5% sur un an, pour un total de 25 900 salariés. Là encore, la rentabilité des entreprises a augmenté de manière conséquente (+20%), culminant à 161 millions d’euros.

DLR souligne par ailleurs que « les loueurs ont investi massivement au cours de l’année passée (+40%) », confirmant ainsi la tendance amorcée en 2016. « Fruit de cet effort, le parc de matériel s’est rajeuni. Il atteint désormais une moyenne de 50 mois, un chiffre jamais atteint depuis 2008 », conclut la Fédération avec optimisme.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les professionnels des produits de construction inquiets pour l’année à venir

Les professionnels des produits de construction inquiets pour l’année à venir

L’Association française des industries des produits de construction (AIMCC) présentait ce 16 janvier les résultats de son enquête d’opinion portant sur la conjoncture du marché qu’elle représente. Ainsi, après une année 2017 dynamique, 2018 semble avoir confirmé la tendance. En revanche, la prudence est de mise pour 2019, avec des prévisions de croissance bien moindres. Tous les chiffres.
Bilan 2017 : tous les voyants sont au vert pour Saint-Gobain

Bilan 2017 : tous les voyants sont au vert pour Saint-Gobain

Le Groupe Saint-Gobain a fini 2017 en beauté ! À tel point que le quatrième trimestre a permis à l’industriel d’enregistrer une croissance de son activité à hauteur de 6,5%, permettant finalement au chiffre d’affaires annuel de progresser de 4,7% par rapport à 2016. Contrairement aux autres acteurs du secteur, le géant français s’attend à une nouvelle évolution de son résultat d’exploitation dans les douze mois à venir.
26 milliards d'euros de chiffre d'affaires pour le marché français du bricolage en 2017

26 milliards d'euros de chiffre d'affaires pour le marché français du bricolage en 2017

A l'instar de nombreux autres secteurs du BTP, le marché français du bricolage s'est particulièrement bien porté l'année dernière, comme en témoignent les indicateurs présentés par Unibal et la FMB. Les deux organismes révèlent en effet que le chiffre d'affaires du secteur a progressé de 1,9% en 2017, totalisant 26 milliards d'euros. Les segments du bâtiment, tout particulièrement, affichent une hausse globale de 2,9%.
Activité toujours plus dynamique pour les artisans du bâtiment

Activité toujours plus dynamique pour les artisans du bâtiment

En 2016 déjà, les artisans du bâtiment avaient vu leur activité progresser de 1,5% en volume, signe du retour tant attendu de la croissance. Un mouvement qui s’est, à l’évidence, accéléré l’année dernière, comme le démontrent les chiffres révélés ce 18 janvier par la Capeb. L’organisme, qui représente les PME et artisans du secteur, indique en effet que l’activité de ces derniers a augmenté de 2,5% en 2017. De bon augure pour l’exercice à venir.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter