Fermer

Le marché du plancher chauffant-rafraîchissant retrouve sa dynamique en 2021

Cochebat, le syndicat national des fabricants de composants et de systèmes intégrés de chauffage, rafraichissement et sanitaire, vient de publier les chiffres du marché pour l’année 2021. Le secteur repart donc à la hausse, après avoir été fortement impacté par la crise sanitaire en 2020.
Publié le 13 avril 2022

Partager : 

Le marché du plancher chauffant-rafraîchissant retrouve sa dynamique en 2021 - Batiweb

En 2021, l’impact de la crise sanitaire sur l’activité économique des fabricants de composants de chauffage a été bien moindre qu’en 2020. Les marchés du neuf et de la rénovation se sont même particulièrement bien tenus, et le secteur affiche dans l’ensemble des chiffres encourageants sur l’année écoulée.

Cependant, 2021 a tout de même été marquée par une inflation inédite des matières premières et par d’importantes tensions sur les approvisionnements. « Autant de révisions tarifaires, c’est du jamais vu et le modèle économique de notre filière n’est guère adapté à de telles variations. Chacun des acteurs : industriels et intégrateurs, distributeurs, artisans ont géré au mieux une situation que l’on peut qualifier d’inédite par sa durée et son intensité », explique Florent Kieffer, président de Cochebat.

 

L’hydrodistribution résiste à la crise  

 

Impacté comme tous les autres secteurs par la crise sanitaire en 2020, le marché du multicouche a malgré tout enregistré de très bons chiffres dès le premier trimestre de 2021 et poursuit sa croissance. « Les adhérents de Cochebat, qui représentent 80 % du marché, ont constaté une augmentation moyenne de 20 % de parts de marché du multicouche », souligne Rémi Bertsch, président de la Commission Communication de Cochebat.

L’utilisation du multicouche en colonne montante en résidentiel collectif vient désormais supplanter les techniques traditionnelles et cela se ressent au niveau des chiffres de 2021 : +31,6 % en mètres linéaires pour les tubes et +28,4 % pour les raccords, avec des records pour les gammes de pré-gainé (+37,9 %) et de pré-isolés (+49 %).

À l’heure actuelle, le multicouche représente 31 % du marché des matériaux de synthèse, et le PER en représente 69 %. En parlant du PER, après avoir une connu une baisse en 2020, son marché repart et connaît une hausse de 17,3 % en 2021, soit une croissance deux fois plus importante que celle des démarrages chantiers.

 

+27 % d'installations de planchers chauffants-rafraîchissants

 

En 2020, Cochebat annonçait que l’installation de planchers chauffants-rafraîchissants connaissait un recul notable de 23 % par rapport à 2019, notamment à cause de la baisse de projets immobiliers des particuliers. L’année 2021, quant à elle, a permis l’installation de 5,2 millions de mètres carrés de systèmes de planchers chauffants-rafraîchissants basse température, soit une augmentation de 26,9 % comparé à 2020. De leur côté, l’installation de dalles, de régulation et de collecteurs, enregistrent respectivement une hausse de 15,6 %, 22 % et 26,9 %.

En moyenne, plus d’une maison neuve sur deux est équipée d’un plancher chauffant-rafraichissant basse température, souvent couplé avec une pompe à chaleur air/eau. Ce générateur a d’ailleurs progressé de 52 % en 2021, selon l’Association Française pour la Pompe à Chaleur (AFPAC). « La croissance des PAC air/eau et la crise de l’acier ont été deux accélérateurs pour le plancher chauffant-rafraîchissant basse température », commente Rémi Bertsch. « Mais c’est aussi parce qu’il permet de gagner de l’espace dans un contexte où les logements ont perdu en moyenne 7 % de surface habitable. Nos solutions permettent de gagner de la place, et représentent aussi une excellente manière d’économiser de l’énergie », poursuit Benoit Smagghe, président de la Commission Technique de Cochebat.

Et qu’en est-il de l’année 2022 ? Le conflit entre la Russie et l’Ukraine génère actuellement de nouvelles difficultés d’approvisionnement, tout en augmentant les coûts. Le syndicat Cochebat espère ainsi solliciter l’aide des pouvoirs publics, dans le but de proposer des formules de révisions de prix contractuelles.

 

Robin Schmidt

Photo de une : Adobe Stock

Par Robin Schmidt

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.