Fermer

Cinq écoles du BTP forment le « Réseau de l’Enseignement supérieur de la Construction »

L’ESTP, l’ESITC Paris, l’ESITC Metz, le CHEC et l’EATP ont décidé de s’unir au sein de l’association « Réseau de l’Enseignement supérieur de la Construction ». Cette dernière a pour ambition de répondre aux besoins de formation et de recherche, tout en faisant face aux enjeux environnementaux et digitaux du secteur de la construction.
Publié le 14 avril 2022

Partager : 

Cinq écoles du BTP forment le « Réseau de l’Enseignement supérieur de la Construction » - Batiweb

Créée sous l’impulsion et avec l’appui de la Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP), de la Fédération Française du Bâtiment (FFB) et de Syntec Ingénierie, la nouvelle association compte aujourd’hui dans ses rangs cinq établissements privés de l’enseignement supérieur, qui forment au total plus de 4 000 jeunes chaque année.

 

Anticiper les besoins de la société et des entreprises…

 

Le « Réseau de l’Enseignement supérieur de la Construction » permettra de développer des cursus et des outils pédagogiques innovants, par la mise en commun de compétences et de ressources humaines et financières, sur le plan régional et international. Les écoles membres espèrent ainsi pouvoir mieux anticiper les besoins de la société et des entreprises, qui sont en constante évolution dans ce secteur. 

« La création de notre Réseau de l’Enseignement Supérieur de la Construction traduit la volonté de ces acteurs majeurs de la formation supérieure et technique de construire une offre en lien avec les entreprises et qui tienne compte des défis que devra relever le secteur de la construction dans les prochaines années », explique Pierre Massy, le président de l’association.

 

… pour mieux répondre aux besoins de la profession

 

Le « Réseau de l’Enseignement supérieur de la Construction » souhaite structurer l’offre de formation et de recherche des écoles membres, afin de répondre plus efficacement aux besoins de la profession. « Ce partenariat, qui consiste à structurer l’offre de formation en fonction des besoins des entreprises et du marché est donc une première étape nécessaire pour transformer en profondeur nos pratiques d’ingénierie, et plus globalement pour organiser une transition vertueuse », souligne Michel Kahan, administrateur de Syntec Ingénierie.

Cette structuration se traduit notamment par une coopération en matière de R&D, par le recrutement d’enseignants-chercheurs, ou encore par le développement d’une offre de formation de qualité.

L’association « Réseau de l’Enseignement supérieur de la Construction » est encore appelée à évoluer et aspire à s’élargir à d’autres établissements de l'enseignement supérieur.
 

Robin Schmidt

Photo de une : Adobe Stock

Par Robin Schmidt

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.