Fermer

Le partage de ressources dans le BTP, une pratique peu courante mais au fort potentiel de développement

Missionné par le groupe d’assurance MMA, Kantar, spécialiste des études de marché, est allé à la rencontre des dirigeants de TPE afin de réaliser une vaste enquête portant sur les « pratiques collaboratives entre petites entreprises ». L’occasion de découvrir que si le prêt ou l’emprunt de ressources et d’équipements est encore peu développé en France, de plus en plus d’entreprises y pensent, et notamment dans le secteur du BTP.
Publié le 23 novembre 2017

Partager : 

Le partage de ressources dans le BTP, une pratique peu courante mais au fort potentiel de développement - Batiweb
Équipements à Partager, Tracktor, AirBuild… les plateformes dédiées au partage d’équipements et de données entre professionnels du BTP ont la cote ! À raison, à en croire les résultats d’une étude publiés ce mardi 21.

Intitulé « Pratiques collaboratives entre petites entreprises », le document dresse le bilan d’une enquête menée par Kantar TNS pour Makheia Affinity et MMA du 28 août au 18 septembre. 436 représentants de TPE françaises (moins de 10 salariés) ont accepté de se prêter au jeu.

« À l’heure où les notions d’entraide et de partage gagnent notre société à tous les niveaux, et où le collaboratif émerge au sein des entreprises, nous avons souhaité interroger les très petites entreprises sur leur volonté et leur capacité à mettre en place des échanges de ressources avec leurs pairs », indique Hervé Frapsauce, directeur général MMA.

Une solution économique et avantageuse ?

De manière générale, l’étude révèle que « près d’une TPE sur quatre a prêté ou emprunté une ressource au cours des 12 derniers mois ». Un chiffre qui est plutôt desservi par le secteur de la construction, puisque 9% des 460 000 TPE du secteur ont eu recours à cette pratique. Pourtant, un fort potentiel de développement existe !

En effet, comme l’indiquait Équipements à Partager en mai dernier, de nombreuses ressources sont sous-utilisées par les sociétés qui les possèdent. Les équipements ou matériels sont ainsi concernés à hauteur de 16%, et le personnel à 15% (justifiant le fait d’avoir recours à l’intérim pour des besoins ponctuels).

En parallèle, le partage des ressources est globalement bien perçu par les professionnels du bâtiment, qui sont 36% à considérer qu’il permet d’entretenir le relationnel. 33% d’entre eux pensent également que cette pratique est l’occasion de faire des économies, et 15% de réduire les délais. Du côté des inconvénients, l’absence de ressource à partager est citée dans 29% des cas, devant le manque de temps (23%) et de confiance dans les partenaires (15%).

L’étude estime cependant que 45% des équipements du BTP pourraient être partagés à l’avenir, de même que 40% du personnel, 19% des locaux hors bureaux, et 16% des bureaux ou ateliers et parkings. Ne reste plus qu’à franchir le cap !

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Par Redacteur

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.