Équipements à Partager : la mutualisation du matériel au service des professionnels du BTP Vie des sociétés | 12.05.17

Partager sur :
Équipements à Partager : la mutualisation du matériel au service des professionnels du BTP
Alors que le matériel du BTP est majoritairement sous-utilisé, Kévin Legault a fondé en 2016 Équipements à Partager. Comme son nom l’indique, la start-up propose aux professionnels du secteur de louer leurs machines entre eux, de manière à amortir leurs charges et à optimiser l’exploitation de ces dernières. Présentation de cette plateforme qui, bien que toute jeune, s’annonce déjà prometteuse.
Les plateformes de mutualisation ont le vent en poupe, y compris sur le secteur du BTP ! Après Tracktor, que le président-fondateur Idir Ait Si Amer nous présentait en exclusivité en octobre dernier, c’est aujourd’hui au tour d’Équipements à Partager d’être mise en lumière.

Nouvel arrivé sur le marché (il n’est en ligne que depuis fin janvier 2017), le site propose d’ores et déjà quelque 400 machines, des grues aux échafaudages, en passant par les tractopelles, motoculteurs et autres nacelles élévatrices.
 
Déjà présent dans cinq départements, Équipements à Partager a dépassé la centaine d’utilisateurs en seulement quelques mois – preuve de la nécessité, pour les professionnels, de disposer d’un tel service.

Un nouveau service qui séduit déjà

Il faut dire que la création de cette start-up est avant tout le fruit d’une réelle réflexion menée par Kévin Legault. Après l’obtention d’un Master 2 Management entrepreneuriat et gestion des connaissances, ce dernier lance sa propre entreprise en avril 2016 en partant de deux constats.

« D’un côté, les entreprises propriétaires de matériel BTP sous-utilisent leurs équipements, certaines machines ne sont utilisées que 30% du temps durant l’année. Et de l’autre côté, les entreprises ont des besoins ponctuels de matériel BTP (le marché français de la location de matériel BTP est estimé à 4,7 milliards d’euros », affirme la société.

©Capture d'écran page d'accueil Équipements à Partager

Fort de ces observations, le jeune entrepreneur présente un service dédié aux TPE-PME, qui peuvent déposer et consulter gratuitement des annonces de location en ligne. Avec une stratégie gagnant-gagnant : le matériel est utilisé et rentabilisé, et les demandeurs peuvent réaliser des économies sur leur location - « jusqu’à 50% moins cher qu’un loueur traditionnel », d’après Équipements à partager.

Sécurisée, la transaction est réglementée par un contrat de location et d’assurance « qui couvre pendant la période de la location le matériel en bris de machine, vol, incendie, responsabilité civile fonctionnement et circulation ».

Bien qu’encore jeune, Équipements à Partager affiche d’ores et déjà des objectifs particulièrement ambitieux. Avec en ligne de mire, la création d’« une dynamique dans le nord de la France, pour ensuite s’étendre au niveau national » d’ici fin 2017. Croisons les doigts !

F.C
Photo de Une : ©Amélie Peroz/Légende : Kévin Legault, fondateur d’Équipements à Partager
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le partage de ressources dans le BTP, une pratique peu courante mais au fort potentiel de développement

Le partage de ressources dans le BTP, une pratique peu courante mais au fort potentiel de développement

Missionné par le groupe d’assurance MMA, Kantar, spécialiste des études de marché, est allé à la rencontre des dirigeants de TPE afin de réaliser une vaste enquête portant sur les « pratiques collaboratives entre petites entreprises ». L’occasion de découvrir que si le prêt ou l’emprunt de ressources et d’équipements est encore peu développé en France, de plus en plus d’entreprises y pensent, et notamment dans le secteur du BTP.
Des grands noms du BTP en justice pour collusion après des chantiers du Mondial 2010

Des grands noms du BTP en justice pour collusion après des chantiers du Mondial 2010

La Commission de la concurrence sud-africaine a transmis à la justice une affaire de collusion impliquant quatre des plus grandes firmes nationales de BTP. WBHO, Group Five, Stefanutti Stocks et Basil Read sont accusées d'avoir conclu une entente avant de répondre aux appels d'offres publics pour la construction et la rénovation de différents stades du Mondial de football 2010.
En France comme ailleurs, le secteur de la construction ralentit

En France comme ailleurs, le secteur de la construction ralentit

En septembre dernier, Euler Hermes, spécialiste des solutions d’assurance-crédit prévenait que l’activité dans la construction française devrait se replier cette année, avec une baisse des mises en chantier estimée à – 3%. Dans une nouvelle étude, la tendance semble se confirmer. 2018 devrait être l’année du tournant aussi bien sur le territoire national que dans le reste du monde avec une croissance qui devrait progressivement ralentir.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter