Les professionnels de la menuiserie extérieure montent au créneau

Vie des sociétés | 19.01.10
Partager sur :
Les professionnels de la menuiserie extérieure montent au créneau - Batiweb
Avec la diminution du taux du crédit d’impôt de 25 à 15% pour les parois vitrées (fenêtres, vitrages, volets isolants) et les chaudières à condensation, prévus dans la loi de finance rectificative 2009, les organisations professionnelles des menuiseries extérieures estiment que le gouvernement fait marche arrière.
Dans le cadre de la loi de finance rectificative pour 2009 à l’Assemblée Nationale le 10 décembre, un amendement a été déposé par un député de l’UMP qui modifie très sensiblement pour 2010 les dispositions du code général des impôts relatif au crédit d’impôt développement durable. « Le gouvernement fait marche arrière sur un des principaux soutiens du plan bâtiment du Grenelle de l’environnement » estiment l’Union des fabricants de menuiseries extérieures (UFME), le pôle fenêtre de la Fédération française du bâtiment (FFB) et le Syndicat nationale de l’extrusion plastique (SNEP)dans un communiqué commun.

Cet amendement, adopté par l’Assemblée Nationale puis au Sénat, prévoit la diminution du taux du crédit d’impôt de 25 à 15% pour les parois vitrées (fenêtres, vitrages, volets isolants) et les chaudières à condensation, les 2 principaux postes du crédit d’impôt développement durable aujourd’hui. Il prévoit aussi la suppression de la majoration de taux à 40% applicable aux matériaux d’isolation, parois vitrées, parois opaques, chaudières à condensation, appareils de régulation de chauffage dans des logements construits antérieurement au 1er janvier 1977 et dans les 2 ans d’une transaction.

Pour les organisations professionnelles, « cette volte face est inattendue à quelques jours de la fin de l’année et dans un contexte économique où l’activité des travaux de bâtiment est essentiellement soutenue par la rénovation énergétique alors que les travaux neufs sont en chute libre ». En effet, le crédit d’impôt développement durable permet d’inciter à la réalisation de travaux qui génèrent des économies d’énergie massives et immédiates. « Le ménage français reportera son choix sur un prix et non plus sur un produit performant qui lui aurait permis de diminuer sa facture énergétique » indique le communiqué.

L’ensemble des organisations professionnelles françaises de la menuiserie extérieure estiment que « la réduction drastique qu’impose le gouvernement est un pari risqué qui amènera à court terme une économie financière mais qui peut durablement affecter les économies d’énergie et toute une filière d’entreprises aujourd’hui dynamique ».

Bruno Poulard
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Grande opération promotionnelle chez VEKA - Batiweb

Grande opération promotionnelle chez VEKA

Du 6 avril au 6 juin, le réseau national Fenétrier VEKA, spécialisé dans la vente et la pose auprès des particuliers de fenêtres, portes et systèmes de fermeture, propose une opération attractive permettant à chaque client de cumuler les 15% de crédit d’impôt aux 15% de remise exceptionnelle offerts par Fenétrier VEKA.
Fermetures d’habitation et rénovation énergétique - Batiweb

Fermetures d’habitation et rénovation énergétique

Les fenêtres, les portes d’entrée, les volets isolants, les portes de garage, les vérandas… Tous ces éléments de l’habitat résidentiel sont essentiels pour une bonne isolation, un confort de vie et pour la sécurité d’une habitation. Il est important de prendre en compte tous les types de menuiseries extérieures quand on parle de rénovation énergétique.
Cekal au plus près des fabricants de vitrages certifiés en 2017 - Batiweb

Cekal au plus près des fabricants de vitrages certifiés en 2017

L'organisme certificateur de vitrages Cekal n'a pas chômé l'année dernière ! Entre le Mondial du Bâtiment, au cours duquel il a organisé une conférence, et ses Rencontres régionales, Cekal a largement eu l'opportunité d'échanger avec les acteurs du secteur. Fort de ce succès, il a tout naturellement décidé de retenter l'expérience en 2018, avec quatre villes pour accueillir un nouveau cycle de réunions régionales.
Sur EquipBaie, Alain Maugard nous livre sa vision d’un CITE plus « raisonnable »  - Batiweb

Sur EquipBaie, Alain Maugard nous livre sa vision d’un CITE plus « raisonnable »

Alain Maugard, président de Qualibat et co-animateur du Plan de rénovation énergétique des bâtiments, s’est rendu ce jour au salon EquipBaie. L’occasion de revenir sur l’actualité du secteur et d’apporter ses arguments pour un CITE plus « raisonnable ». Il estime notamment qu’il n’y a pas de « raison technique » pour que le crédit d’impôt ne comprenne pas de volet « fenêtres ». Il milite aujourd’hui pour un dispositif réduit de 30% à 15% pour le remplacement du simple vitrage et plafonné à 100 euros par menuiserie.