Les salariés de Bonna Sabla en grève pour sauver leurs emplois

Vie des sociétés | 12.09.13
Partager sur :
Les salariés de Bonna Sabla en grève pour sauver leurs emplois - Batiweb
Les salariés de l'entreprise de béton préfabriqué Bonna Sabla (groupe Consolis) ont fait grève et manifesté mercredi devant plusieurs sites menacés de fermeture, en région toulousaine, en Lorraine et dans l'Eure, contre un plan social de 172 suppressions de postes sur 1.800, a-t-on appris de source syndicale.
Le projet de fermeture des sites Bonna Sabla de Lespinasse (Haute-Garonne) mais aussi de Pîtres (Eure), de Pagny-sur-Moselle (Meurthe-et-Moselle) et de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) a été annoncé en juillet, dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) prévoyant 172 suppressions d'emploi.
 
Les salariés se sont mobilisés à l'appel de la CGT et de FO, à deux jours d'un comité central d'entreprise extraordinaire prévu au siège parisien de La Défense. Dans l'agglomération toulousaine, ils ont perturbé la circulation aux abords de l'usine qui emploie environ 35 salariés et dont la fermeture est prévue.

Satisfaire l’appétit des fonctionnaires

« L’activité de Bonna Sabla en France est largement déficitaire, et depuis longtemps malheureusement. Si nous n’étions pas adossés au groupe Consolis, nous aurions déjà déposé le bilan », souligne Bruno Frankiel, directeur des ressources humaines, ajoutant également que « le PSE envisagé, qui concerne 171 salariés sur les 1.800 que compte l’entreprise, doit simplement nous permettre d’être à l’équilibre en 2015. »
 
Réponse de la CGT, par la voix de Michel Roques, délégué syndical : « Bonna Sabla était une entreprise florissante. Ces fermetures n'ont d'autre objectif que de distribuer des dividendes aux actionnaires ». Leader français dans le secteur des produits en béton préfabriqués (bordures de trottoirs, caveaux de cimetière, canalisation de tout à l’égout), le groupe est présent sur quarante sites en France.
 
Racheté en LBO (rachat d’entreprise par endettement) il y a une dizaine d’années par le groupe Consolis, Bonna Sabla subit selon un responsable de l’intersyndicale CGT-FO « les effets d’une stratégie financière à court terme, caractérisée par la vente des actifs immobiliers d’une trentaine de sites en France et en Europe. »
 
Laurent Perrin (Photo : Le Républicain Lorrain)
Redacteur
La sélection de la semaine
Formation Chef de chantier Bâtiment - Gros œuvre - Batiweb

À la fois technicien et homme de terrain, le Chef de chantier – Gros oeuvre gère les opérations...


PRB propose une nouvelle gamme Responsable & Durable - Batiweb

PRB étoffe sa gamme Responsable & Durable avec de nouvelles références venant compléter ceux...


KIT ADIAPLAY : kit de rafraîchissement adiabatique autonome - Batiweb

Rafraîchisseur d'air autonome, avec diffuseur intégré, prêt à l'emploi. Idéal...

Dossiers partenaires
Eco-mobilier agréé par l’Etat pour le recyclage des produits et matériaux de construction du bâtiment. - Batiweb

Eco-mobilier est agréé par l’Etat pour le recyclage des produits et matériaux de construction non inertes non dangereux,…


Plan de sobriété énergétique, réduction de la consommation… La prise connectée LEDVANCE devient un allié de la chasse au gaspillage énergétique - Batiweb

Réduire de plus de 10 % la consommation d’énergie d’ici deux ans par rapport à 2019 : c’est l’objectif ambitieux que s’e…


Boît’coque : la boîte de réservation économique et pratique - Batiweb

Devenue un véritable indispensable des travaux de plomberie, la boîte de réservation s’adapte aux besoins des plombiers …

information bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb