Marteau prend de la hauteur avec les tours Rimini et Ferrare

Vie des sociétés | 19.10.16
Partager sur :
Marteau prend de la hauteur avec les tours Rimini et Ferrare - Batiweb
C'est un défi de taille (littéralement) qu'a relevé Marteau, spécialiste du ravalement de façade. En effet, l'entreprise a été choisie pour réaliser les travaux de réhabilitation thermique de deux tours, Rimini et Ferrare, situées dans le XIIIème arrondissement de Paris. Pour mener à bien ce projet, Marteau s'est notamment muni d'échafaudages bi-mat, dont les consoles étaient fixées aux façades, permettant aux ouvriers de monter et descendre le long de la bâtisse.
« Toujours plus haut ! » : c'est avec cette devise que Marteau, entreprise spécialisée dans le traitement technique des façades des immeubles, a mené une importante opération de rénovation énergétique concernant les tours Rimini (31 étages) et Ferrare (33 étages).

Les deux bâtiments, qui font partie de l'ensemble Masséna (Paris 13), avaient été construits respectivement en 1973 et 1975. Quarante ans après, le temps a laissé son empreinte sur les façades, qui ont souffert de nombreuses dégradations. Une problématique aux conséquences directes sur la consommation énergétique des tours, classées sous l'indice D.

C'est donc à Marteau que s'est adressé l'architecte Rémi Rabu pour mener les travaux de réhabilitation thermique des bâtiments. Les chantiers, qui ont débuté en mai 2015 pour Rimini et septembre 2015 pour Ferrare, ont été mutualisés de sorte que les mêmes entreprises interviennent à la fois sur l'un et sur l'autre.

Des moyens originaux pour parer aux difficultés

En plus de leur état et de leur hauteur, les deux tours présentent l'inconvénient d'être placées dans une zone particulièrement réduite. Ferrare, notamment, partage trois de ses faces avec le centre commercial de la Porte de Choisy. Pour faire face à cette difficulté, les équipes de Marteau ont mis en place plusieurs platelages, permettant d'installer leurs matériels tout en sécurisant l'espace pour les passants.

L'entreprise a également dû faire face à une autre contrainte. « Le diagnostic amiante avant travaux a permis de déceler des fibres dans l'enduit de collage du carrelage », explique Daniel Thibault, directeur opérationnel de Marteau. Pour faire face à ce problème, les isolants ont été fixés par « pisto-scellement ». Contrairement à une visseuse classique, cet outil permet d'enfoncer un clou dans l'isolation en tirant simplement sur la gâchette. L'émission de poussière est ainsi évitée grâce à ce procédé.

Enfin, pour assurer l'accessibilité de toute la hauteur de la façade à ses équipes, Marteau s'est appuyé sur des échafaudages bi-mat. « La particularité de cette opération, c'est qu'on ne pouvait pas avoir la descente directe des pieds de mat dans le sol des terrasses ou aux alentours. Nous avons donc conçu un système spécifique pour l'opération, en fixant d'énormes consoles métalliques au niveau de la façade qui servent de support au bi-mat. Cela a permis de résoudre les problèmes de descente de charges », détaille Daniel Thibault.

Vue d'un échafaudage bi-mat, dont les consoles sont fixées aux façades. ©F.C

Des copropriétaires ravis

Malgré l'ampleur des travaux, aucune réclamation n'a été émise par les habitants des immeubles, qui ont noté la fluidité et la qualité du chantier. « Il y avait une réelle nécessité de ravaler l'immeuble, qui était dans un état déplorable. Des morceaux de béton se détachaient des fenêtres, il y avait des infiltrations d'eau dans de nombreux appartements... », se rappelle Daniel Kerne, président du conseil syndical de la tour Rimini.

« Avec ces travaux, on commence à constater que l'on économise déjà 40% d'énergie sur l'eau chaude. Les températures sont devenues homogènes dans les appartements, alors qu'il y avait une sensation de froid près des fenêtres auparavant. Même sur l'aspect phonique, il y a un gain au niveau acoustique », témoigne-t-il aujourd'hui.

Au total, 4 990 000 euros ont été requis pour mener à bien ce vaste projet, dont la moitié a été financée par des subventions. Rendez-vous en décembre prochain pour la fin des travaux !

Fabien Carré

Photo de Une : ©Marteau
Redacteur
La sélection de la semaine
Plafond Monolithique ELEGANZA - Batiweb

Eleganza de Armstrong Ceiling Solutions offre une harmonie des sons et une élégance visuelle. Avantages...


PRB propose une nouvelle gamme Responsable & Durable - Batiweb

PRB étoffe sa gamme Responsable & Durable avec de nouvelles références venant compléter ceux...


Pythagore : logiciel de Gestion pour bureaux d’études, sociétés d'ingénierie et de conseil - Batiweb

Pythagore : logiciel de Gestion pour bureaux d’études, sociétés d'ingénierie et de...

Dossiers partenaires
Myral se fixe un objectif de 63 % de réduction d’impact carbone à l’horizon 2024. Une démarche environnementale entre actions et engagements. - Batiweb

Myral s’apprête à déployer une décarbonation massive, après plus de 10 ans de travail et de réflexion en faveur de la tr…


Débord SIEL : Une avancée de toit en béton de 32 cm - Batiweb

Un produit 2 en 1 qui permet de créer le débord tout en réalisant les chainages horizontaux périphériques.…


Hygiène et bien-être, WC lavant Geberit AquaClean - Batiweb

L’eau est indispensable pour l’hygiène quotidienne. Elle lave en douceur, mais aussi efficacement. C'est pourquoi de plu…

information bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb