Matériaux minéraux de construction : la baisse de l'activité confirmée Vie des sociétés | 05.08.14

Partager sur :
La dernière note de conjoncture des matériaux minéraux de construction, publiée par l'UNICEM, annonce un repli de l'activité en avril. Cette décélération de l'activité, attendue compte tenu de la situation conjoncturelle du secteur de la construction, est plus sévère pour les granulats que pour le béton prêt à l'emploi. Détails.

Après un premier trimestre plutôt vigoureux, porté par la douceur du climat, le mois d'avril marque le repli de l'activité. Les livraisons de granulat ont reculé de 7,8 % par rapport à mars, et de près de 6 % par rapport à la même période l'année dernière.

Sur les trois derniers mois connus (février-avril), ce mauvais chiffre tire désormais la tendance trimestrielle vers le bas (- 1,3 % contre + 3,2 % sur janvier-mars).

Sur un an, l’évolution reste haussière bien qu’en net freinage (+ 3,8 % contre +10,4 % au premier trimestre) de même qu’en cumul sur les quatre premiers mois de 2014, où la progression de l’activité des granulats est ramenée à + 6 %.

Une décélération attendue

Du côté du BPE, le repli du mois d’avril est moins marqué mais le rebond de début d’année avait aussi été bien plus atténué. Ainsi, la production de BPE a baissé de 1,9 % par rapport à mars (données cvs-cjo) et de - 6,2 % par rapport à avril 2013.

Sur les trois derniers mois allant de février à avril, l’activité s’inscrit en repli de 3,3 % par rapport aux trois mois précédents (alors qu’elle était stable sur janvier-mars) et de - 0,3 % par rapport à la même période il y a un an (contre + 5,4 % sur le premier trimestre). De sorte qu’en cumul depuis janvier, la production de BPE n’affiche plus qu’une croissance de 2,3 %.

« Cette décélération était attendue compte tenu des différents indicateurs conjoncturels disponibles pour le secteur de la construction. Elle est d’ailleurs partagée par d’autres matériaux comme le ciment », précise l'UNICEM.

L'impact du recul de l'activité TP

Si la finalisation des chantiers TP et le climat doux a permis à l'activité des granulats de se maintenir au premier trimestre, ces facteurs de soutien vont disparaître dans les mois à venir.

La demande « devrait pâtir de la faiblesse classique des travaux et des investissements en année électorale et de la réduction des dotations budgétaire (-1,5 milliard d'euros en 2014, ndlr.) », prévoit l'Unicem.

Dans un contexte de ralentissement de la demande de crédit des collectivités locales, et de problèmes de financement de l'AFITF par une nouvelle « écotaxte », les investissements en infrastructures seront moins nombreux en 2014. Une situation qui risque même de s'aggraver en 2015.

Dans ces conditions, l'Unicem prévoit un recul de l'activité dans les TP qui pèsera « dès le deuxième trimestre 2014 sur l'activité granulats ». Le climat morose enregistrée dans la construction neuve ne risque pas non plus de changer la donne.

Compte tenu de tous ces éléments, la commission économique de l’UNICEM a décidé de maintenir ses prévisions d’activité dans le BPE à - 3 % pour 2014. En revanche, du côté des granulats, l’activité du premier trimestre, bien meilleure qu’attendue, oblige mécaniquement à redresser légèrement la prévision à - 3 % (au lieu de - 4 %).

C.T

 

 

 

 

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le plongeon se confirme pour l'activité des matériaux de construction

Le plongeon se confirme pour l'activité des matériaux de construction

Le mois de septembre est venu confirmer la mauvaise orientation des tendances qui se sont dessinées cet été. L'activité des matériaux de construction accuse un repli de 9,8 % au troisième trimestre par rapport à l'année 2013. Sur neuf mois cumulés la chute est de -3,1 %. La profession alerte sur la nécessité de relancer les investissements publics comme le préconise le FMI. Explications.
Le marché des matériaux de construction profite du beau temps pour se refaire une santé

Le marché des matériaux de construction profite du beau temps pour se refaire une santé

Le froid de l'Hiver aura enfin cédé sa place à un printemps particulièrement ensoleillé, pour le plus grand bien du marché des matériaux de construction ! D'après l'Unicem, en charge de recueillir les données du secteur, les livraisons de granulats et de BPE affichent une certaine progression au mois d'avril, aussi bien par rapport au trimestre précédent qu'au regard de l'année passée. De quoi espérer un regain d'activité par la suite ? Tendances et perspectives.
Les granulats et le béton prêt à l’emploi s’offrent une pause estivale

Les granulats et le béton prêt à l’emploi s’offrent une pause estivale

Après un printemps vigoureux, le troisième trimestre a été moins dynamique pour le marché des matériaux de construction, comme l’a indiqué l’Unicem (Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction) ce 29 octobre. Cependant, si la production de béton prêt à l’emploi et de granulats a été moins importante de juillet à septembre par rapport aux trois mois précédents, elle reste supérieure aux niveaux atteints à la même période en 2017.
Matériaux de construction : le climat conjoncturel reste bien orienté

Matériaux de construction : le climat conjoncturel reste bien orienté

Ralentie, mais en croissance continue : l’activité des matériaux de construction affiche toujours une bonne forme au début du second semestre 2018. Selon l’Unicem (Union nationale des industries de carrières et matériaux de matériaux de construction), les volumes de production de granulats et de béton prêt à l’emploi sont parvenus à se maintenir à des niveaux supérieurs à ceux observés à la même période l’année passé. Les mois à venir devraient cependant être moins dynamiques.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter