Nouveau tournant dans la réduction de la fracture territoriale Vie des sociétés | 22.11.17

Partager sur :
Toujours autant impliqué dans la réduction de la fracture territoriale, le ministre Jacques Mézard a lancé le 20 novembre dernier un appel à manifestation d’intérêt visant à accélérer la mise en œuvre du Logement d’abord. Pour rappel, cette initiative a pour ambition de permettre aux sans-abri d’accéder plus facilement à un logement durable plutôt qu’à des hébergements d’urgence. Précisions.
Durant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait fait de l’accompagnement des sans-abri une priorité du volet logement de son programme.

Dans ce sens, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, a annoncé ce lundi le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt. Le but ? « Sélectionner 15 territoires de mise en œuvre accélérée du Logement d’abord », comme le précise le gouvernement.

En outre, « il s’agira de valoriser les dynamiques locales qui visent à décliner de manière opérationnelle les objectifs de la stratégie nationale : produire et mobiliser plus de logements abordables, accélérer l’accès au logement et mieux accompagner les personnes en difficulté et prévenir les ruptures dans les parcours résidentiels ».

Jacques Mézard a cependant tenu à rappeler que le plan Logement d’abord n’avait absolument pas pour ambition de faire disparaître le parc d’hébergement d’urgence, mais au contraire de proposer un dispositif complet et efficace reposant la coopération entre collectivités, bailleurs et associations.

Le ministère de la Cohésion des territoires précise par ailleurs que l’AMI récemment lancé disposera de 10 millions d’euros de budget (3 millions pour l’ingénierie locale et 7 millions pour le développement de nouveaux logements adaptés).

Les collectivités souhaitant prendre part à cette manifestation ont jusqu’au 20 février prochain pour présenter leurs projets, qui seront notamment triés selon les propositions formulées, l’étendue du réseau partenarial associé et l’utilisation du SI-SIAO par les collectivités et associations.

Au final, la stratégie du Logement d’abord devrait permettre de créer 10 000 logements en pensions de famille, augmentant ainsi le parc existant actuel de 60%.

Action Logement s’engage dans la rénovation urbaine

Ayant lui aussi fait de la lutte contre la fracture territoriale l’une de ses priorités, l’organisme Action Logement a passé un accord ce mardi 21 avec l’État qui prévoit une série d’engagements visant à faciliter l’accès au logement.

Dans ce sens, le groupe ajoutera 2 milliards d’euros à l’enveloppe attribuée au nouveau programme national de rénovation urbaine (NPRU) destiné aux quartiers prioritaires de la politique de la ville. De son côté, l’État et les bailleurs complèteront ce budget de 3 milliards d’euros, pour atteindre un total de 5 milliards jusqu’à 2031.

Action Logement prendra également une part active dans le financement des rénovations dans les centres de villes moyennes, « à hauteur de 1,5 milliards d’euros sur cinq ans ». En complément, 100 millions d’euros par an, sous forme de subventions aux propriétaires, seront attribués à la rénovation du parc énergétique privé.

Enfin, Action Logement contribuera dès 2018 au financement du Fonds National des Aides à la Pierre (FNAP), à hauteur de 50 millions d’euros par an. L’organisme participera également à la création d’une structure de portage censée « faciliter l’acquisition, par les locataires, de leur logement social ». Un vaste programme !

(avec AFP)
              

F.C
Photo de Une : @MezardJacques (Twitter)
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Réforme du logement : Jacques Mézard à la rencontre des acteurs du secteur

Réforme du logement : Jacques Mézard à la rencontre des acteurs du secteur

Après avoir ouvert une consultation nationale en août dernier, le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard et son secrétaire d'Etat Julien Denormandie ont réuni vendredi 8 les organismes professionnels représentant les acteurs de l'hébergement et du logement. Le but : réfléchir à la réforme structurelle du secteur qui est en cours de réflexion en s'appuyant notamment sur la politique du ''logement d'abord''.
La « cohésion de la Nation », priorité de Jacques Mézard en 2018

La « cohésion de la Nation », priorité de Jacques Mézard en 2018

Après Nicolas Hulot il y a quelques jours, c’était aujourd’hui au tour de Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et son secrétaire d’État Julien Denormandie de présenter leurs vœux pour l’année 2018. L’occasion pour eux de revenir sur les grands chantiers qui attendent la France dans les douze mois à venir. Tous les détails.
Plan Logement d’abord : Jacques Mézard fait le point

Plan Logement d’abord : Jacques Mézard fait le point

Après les déclarations de Nicolas Hulot concernant le Plan Climat, c’est Jacques Mézard qui a dressé le bilan de l’initiative « Logement d’abord » dans un entretien réalisé par Flore Thomasset et Jean-Claude Bourbon pour La Croix. Confiant, le ministre de la Cohésion des territoires a assuré que l’objectif des 40 000 logements très sociaux prévus en cinq ans serait bien atteint. La dynamique semble cependant toute autre pour les biens en pensions de famille et en intermédiation sociale.
Tensions autour du logement : J. Denormandie préconise la suppression du zonage géographique

Tensions autour du logement : J. Denormandie préconise la suppression du zonage géographique

Impliqué dans la réduction de la fracture territoriale, Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, a profité de sa venue à la convention annuelle d’Action Logement pour faire part de sa volonté et de celle du gouvernement de mettre un terme au système géographique de zones. Cette initiative permettrait en outre de ne plus faire de distinction entre les politiques publiques relatives au logement. Les détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter