Piscine : un marché moins bon que prévu en 2012 ?

Vie des sociétés | 12.01.12
Partager sur :
Piscine : un marché moins bon que prévu en 2012 ? - Batiweb
Le marché de la piscine va connaître un net ralentissement en 2012, qui devrait se traduire par une hausse de seulement 2% du chiffre d'affaires des professionnels, contre 7,5% en 2011, selon une étude de Xerfi.

Ce marché est très sensible à la conjoncture, explique l'auteur de l'étude. En novembre, la Fédération des professionnels de la piscine (FPP) prévoyait pourtant une année 2012 en pleine forme, grâce au bon niveau des commandes. L'étude relève aussi une modification de la physionomie du marché de la piscine, « sous l'effet de l'essor des piscines hors sol qui représentent désormais plus de 40% du parc », contre moins de 20% il y a dix ans. Cette évolution est due « à une offre plus attractive en termes de produits et de prix ».

La montée en puissance des piscines hors sol a pour conséquence de « freiner la croissance du marché en valeur, le chiffre d'affaires progressant moins vite que les ventes unitaires de piscines ». Ces ventes ont elles augmenté de 11% en 2011 par rapport à l'année précédente, avec 80 000 unités écoulées. En parallèle, la concurrence s'est accrue dans le secteur : les grandes surfaces « empiètent de plus en plus sur le terrain des pisciniers », avantagées par leur proximité, leur notoriété et la puissance de leurs centrales d'achat, malgré une offre limitée. Elles représentent désormais un gros tiers du marché, selon Xerfi .

Ces évolutions ont accéléré l'érosion des marges des professionnels, estime Xerfi, avec une baisse de 3 à 5 points du taux d'excédent brut d'exploitation sur les cinq dernières années, selon les segments d'activité. La France détient le deuxième parc de piscines privées au monde, derrière les Etats-Unis. Le secteur emploie au total près de 30 000 personnes en direct dans 4550 entreprises.

B.P (source AFP)

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet