Fermer

Projet d’usine Rockwool : plusieurs centaines de personnes manifestent

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées, samedi 21 mai, près de Soissons dans l’Aisne (02), pour dénoncer la pollution que générerait le projet d’implantation d’une usine de laine de roche du fabricant danois Rockwool. Dans ce bras de fer, les deux parties ont par ailleurs saisi le tribunal administratif.
Publié le 24 mai 2022

Partager : 

Projet d’usine Rockwool : plusieurs centaines de personnes manifestent - Batiweb

À Soissons, dans la région de l’Aisne (02), le collectif Stop RockWool Soissons et les habitants se sont mobilisés contre l'implantation d’une usine Rockwool.

Cette affaire remonte au 31 mars 2021 alors que le préfet de l'Aisne délivre à Rockwool, leader mondial de la fabrication d'isolants en laine de roche, une autorisation d'exploiter dans une Zone d'aménagement concertée (ZAC) du village de Courmelles, au sud de Soissons. Le projet avait pourtant reçu un avis défavorable du commissaire enquêteur. 

En effet, l'enquête publique concluait que les nuisances, liées notamment à l'impact environnemental de cette usine, l'emporterait sur ses avantages - dont l'emploi de quelque 130 personnes. Le conseil municipal de Courmelles s'était lui aussi prononcé, à l'unanimité, contre cette implantation. 

« Ça va nous tuer ! »

 

Les manifestants, entre 430 selon la préfecture et plus de 530 selon les organisateurs, entendaient dénoncer une usine « qui serait une des plus polluantes de France », un « déni de démocratie », mais également la production d'un produit utilisé pour l'isolation thermique « non durable, non recyclable, déjà obsolète ». 

Selon le collectif d’opposant, l’usine Rockwool pourrait rejeter jusqu'à 900 tonnes de produits chimiques par an. Une situation qui n'a pas l'air de troubler le groupe danois. « Ce sont les données maximales, qui sont les circonstances maximales qui pourraient arriver », explique Matthieu Biens, directeur marketing et développement durable Rockwool. « Ce qui est important c’est la quantité présente dans l’air des produits sont émis par notre usine, mais ces derniers n’ont pas d’impact sur la qualité de l’air et sur la santé des citoyens », assure-t-il.

Pourtant, un collectif de médecins de la région a alerté sur le rejet de ces substances toxiques dans l'atmosphère (particules fines, ammoniac, acide chlorhydrique... ) qui « nuiront à la santé des habitants ». À ce jour, un manifeste a déjà été signé par 71 médecins, parmi lesquels des chefs de service de l'hôpital de Soissons et le député LREM candidat réélu Marc Delatte, présent à la manifestation.

« Ça m’inquiète tellement que si cette usine se construit, nous déménagerons », raconte quant à lui Génébaud Gérandal, riverain de la future usine Rockwool à RMC. « Je ne veux pas respirer autant de produits chimiques, ni le faire respirer à mes enfants. Parce qu'à termes, ça va nous tuer ! », alerte-t-il. 

Le tribunal admistratif saisi 

 

Sur le compte Twitter du collectif Stop RockWool Soissons, les Soissonnais demandent ainsi au nouveau gouvernement d’intervenir pour revenir sur l’autorisation donnée par la préfecture, pour empêcher l’installation de cette usine. 

Dans ce bras de fer, les deux parties ont déjà saisi le tribunal administratif. En juillet, les associations s'opposant au projet ont déposé des recours contre l'arrêté préfectoral. La préfecture de l'Aisne et la société Rockwool en ont quant à elles déposé contre l'arrêté municipal refusant le permis de construire.

 

 

Marie Gérald (Avec l'AFP)

Photo de Une : ©Rockwool

Par Marie Gerald

Sur le même sujet

Label RE2020 : où en est-on ?

Née en 2021, l’idée d’un label RE2020 devrait se concrétiser dès janvier 2023, confirmaient ce mardi le Plan Bâtiment Durable, l’Alliance HQE-GBC et Effinergie. Les organisations s’accordent à dire que...

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.