Fermer

Qualification Chantier par Chantier : un premier audit réussi en Nouvelle-Aquitaine

« Ce sont les petits ruisseaux qui font fait les grandes rivières ! », rappelle la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb) pour parler de la qualification Chantier par Chantier. Annoncé en début d’année, ce dispositif permet aux clients d’un artisan non-RGE de bénéficier d’aides publiques pour des travaux, notamment de rénovation énergétique. Le syndicat patronal de l’artisanat se réjouit de son succès, avec un tout premier chantier en Nouvelle-Aquitaine validé !
Publié le 22 juin 2021

Partager : 

Qualification Chantier par Chantier : un premier audit réussi en Nouvelle-Aquitaine - Batiweb

Lancée en janvier 2021, la qualification Chantier par Chantier s’adresse aux artisans réalisant seulement deux à trois chantiers par an et ne bénéficiant donc pas de la mention Reconnu garant de l’environnement (RGE). La mention classique est prolongée par ce nouveau dispositif, qui permet aux clients de l’entreprise qualifiée de bénéficier d’aides publiques (CEE, MaPrimeRénov'...), notamment pour des travaux de rénovation énergétique.

En retour, l’entreprise bénéficiaire doit se soumettre à un contrôle de fin de chantier et se conformer aux résultats de l’audit. Avec déjà 145 dossiers étudiés et 20 retenus, le dispositif Chantier par Chantier est une réussite pour la Capeb, qui se félicite du premier contrôle réussi dans un chantier en Nouvelle-Aquitaine. 

Un chantier validé en Nouvelle-Aquitaine

 

C’est précisément dans la Vienne, que la qualification Chantier par Chantier a vu son premier chantier en Nouvelle-Aquitaine contrôlé avec succès. Réalisé par l’entreprise Ets Jadault, le projet faisait appel à une technique d’isolation par extérieur (ITE). L’artisan possédait déjà des qualifications dans le domaine de l’enveloppe du bâtiment, mais pas celle RGE ITE, qui a permis à sa cliente de disposer des aides de l’État.

Dès l’annonce de la qualification Chantier par Chantier, Flore Guérin, épouse de l'artisan et salariée de l'entreprise, explique s'être « rapidement saisie de cette opportunité pour obtenir à terme des références chantiers validées par un auditeur et ainsi les transformer en qualification pleine et entière au bénéfice de nos clients ».

Pour finaliser la validation de leur projet, la couple a accueilli un contrôle effectué par l’association Qualibat, en trois temps. D’abord une rencontre au bureau de l’entreprise, afin de discuter les points de vigilance du chantier (type de fixation, type d’isolation, vérification des fiches techniques des produits…). Ensuite un remplissage de la grille d’audit, suivi d’une visite de chantier en présence du maître de l'ouvrage, qui a permis de conclure sur un bilan positif.

Une victoire pour les intéressés, mais aussi pour Jean-Christophe Repon, président de la Capeb : «  Nous nous félicitons de ce témoignage qui vient confirmer l’objectif que nous avons toujours poursuivi : le marché de la transition énergétique et le RGE ne doivent pas échapper à nos entreprises artisanales du bâtiment ».
 

Virginie Kroun

Photo de une : Capeb

Par Redacteur

Sur le même sujet

Rénovez, valorisez, économisez

Conseils, primes, accompagnement : Hellio aide ses entreprises de travaux partenaires à bénéficier des financements et à constituer leurs dossiers. Développez et valorisez votre activité avec Hellio. Moins...

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.