Saint-Aunès (34) : Soprema présente ses nouveaux locaux à énergie positive Vie des sociétés | 05.01.16

Partager sur :
L’agence Soprema Entreprises de Montpellier a quitté ses bureaux de Mauguio le 17 août 2015 pour des nouveaux locaux à énergie positive situés à Saint-Aunès (34). C’est en réponse à son développement que la société avait entrepris la construction des nouveaux bureaux en 2014. Conçu pour être BEPOS, le site se compose de deux bâtiments (700 m2 de bureaux administratifs et un entrepôt de stockage de 1500 m2) mettant en valeur le « savoir-faire » de l’agence.
En août 2014, l’agence Soprema Entreprises de Montpellier, spécialisée dans l’étanchéité et la couverture du bâtiment, a entrepris la construction de nouveaux bureaux afin de répondre à la croissance de la société, créée il y a maintenant 50 ans.

« La forte progression de la société ces dernières années a permis de nombreuses embauches, rendant bien trop exigus les anciens locaux. La décision a alors été prise de construire de nouveaux bâtiments », explique Joël Remy, directeur de l’agence.
L’agence a alors imaginé des nouveaux bureaux à énergie positive, « l’objectif était de créer un bâtiment BEPOS, vitrine du savoir-faire de l’entreprise ».

Pour mener à bien l’ouvrage, l’agence Soprema Entreprises de Montpellier a fait appel au cabinet d’architecture montpelliérain A+ Architecture pour donner au futur bâtiment à énergie positive, esthétisme et fonctionnalité, tout en l’intégrant à son environnement.

Il n’aura fallu qu’une année de travaux pour donner vie aux nouveaux locaux : le site de Saint-Aunès se compose de deux bâtiments : l’un dédié aux bureaux (700 m2) et l’autre au stockage (1 500 m2).

L’agence Soprema Entreprises de Montpellier s’est chargée de la réalisation de l’ensemble des travaux liés à l’enveloppe des bâtiments. Pour ce qui est de la charpente métallique, elle s’est adressée à sa filiale BCM.

Des locaux à énergie positive

Lors de la construction des locaux, une attention particulière a été portée sur la « perméabilité à l’air des bâtiments avec la pose d’une pare-air en façades aux nues extérieures des parois et d’un par-vapeur en toiture (Q4 surf + 0,27 m3/h/m2), ainsi que sur le traitement des points singuliers, tels que les acrotères ».

Des systèmes Hexadome et Souchier ont été mise en œuvre pour une « répartition optimisée de l’apport de lumière naturelle et de ventilation naturelle ». La ventilation naturelle permet une meilleure qualité de l’air ; quant à sa contribution au refroidissement du bâtiment, l’agence précise que des développements sont actuellement en cours pour quantifier et valoriser ces apports.


Sur la toiture de l’entrepôt de stockage, l’agence a privilégié un nouveau complexe d’étanchéité photovoltaïque Soprasolar® Fix Evo. Il permet la mise en œuvre de modules photovoltaïques rigides sans percement de l’étanchéité et donc sans dégradation de la performance thermique de l’enveloppe.

Les 425 m2 de panneaux photovoltaïques (soit 69,16kWc pour 70,3 MWh de production par an) permettent de couvrir les besoins à énergie de l’ensemble des locaux. Par ailleurs, une étude thermique a permis d’estimer la consommation primaire des bureaux à 85 kWhep/m2/an, avec un Cepmax de 132 kWhep/m2/an. En prenant en compte la consommation domestique du bâtiment, la consommation électrique totale prévisionnelle est de 50 MWh/an : l’énergie complémentaire sera stockée afin d’être consommée ultérieurement.

Pour l’agence Soprema Entreprises de Montpellier, ce projet a répondu à un double objectif : « disposer de bâtiments respectueux de l’environnement et démontrer ses compétences en matière de construction durable à l’ensemble de ses partenaires et clients ».

Maître d’ouvrage : Soprema Entreprises
Architecte : A+ Architecture
Etanchéité, couverture photovoltaïque, bardage : Soprema Entreprises
Charpente métallique : BCM

R.C
Photos : ®Soprema


Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Daikin teste ses solutions sur un projet pilote

Daikin teste ses solutions sur un projet pilote

Daikin Europe N.V. a lancé nZeb en 2010, un projet de construction de bureaux à consommation énergétique positive, utilisant des pompes à chaleur et des cellules solaires comme sources d’énergie renouvelable. Premiers retours d'expérience d'ici quelques semaines.
Comment réussir la généralisation du bâtiment à énergie positive ?

Comment réussir la généralisation du bâtiment à énergie positive ?

Lors du colloque national organisé par Effinergie et Enerplan avec le parrainage du Plan Bâtiment Durable dans le cadre du Solar Décathlon à Versailles, les professionnels de plusieurs filières ont débattu sur la question du bâtiment à énergie positive. Actuellement défini grâce au label Bepos-effinergie 2013, ce type de bâtiment est déjà une réalité avec une centaine de réalisations en cours, et pourrait bien devenir la norme d'ici 2018/2020.
Une rénovation 100 % Bepos au coeur de Nantes

Une rénovation 100 % Bepos au coeur de Nantes

A l'heure de la transition énergétique et face à la montée en puissance des exigences de la réglementation thermique, certains architectes se tournent vers la construction de Bepos, des bâtiments à énergie positive. Si dans la construction neuve le référentiel est déjà défini, il est plus difficile à mettre en place dans le cas d'une rénovation. C'est le défi auquel ont répondu les architectes de l'immeuble de bureaux MC2 à Nantes. Visite.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter