Saint-Gobain confirme ses objectifs 2015, malgré une activité freinée en France Vie des sociétés | 29.04.15

Partager sur :
Le groupe français de matériaux de construction et de distribution Saint-Gobain affiche un chiffre d'affaires en ligne avec ses prévisions, marqué par un léger repli au 1er trimestre 2015, à 9,86 milliards d'euros (-1,2 %). Le groupe maintient ses perspectives pour l'ensemble de l'année 2015, à savoir une nouvelle amélioration du résultat d'exploitation et le maintien d'un autofinancement libre élevé. Détails.

« Le chiffre d’affaires consolidé du groupe est stable à 9, 859 milliards d’euros. A structure et taux de change comparables, il recule de -1,2% », a fait savoir le groupe français de matériaux de construction et de distribution Saint-Gobain.

Il a notamment bénéficié d'un effet de change « soutenu » (+4,2%), mais a souffert d'un d'un effet périmètre négatif (-3,2%) qui reflète essentiellement la cession de son activité d'emballage Verallia North America. Les volumes se sont également repliés de -1,5 % par rapport au premier trimestre 2014, qui avait bénéficié de conditions météorologiques particulièrement favorables en Europe.

Dans un contexte faiblement inflationniste des coûts des matières premières et déflationniste pour l’énergie, l’effet prix s’inscrit à +0,3%

Recul du CA en France

Par zone géographique, conformément au scénario envisagé en février, le chiffre d’affaires recule en France (-4,7%), encore affecté par la détérioration du marché de la construction.

Les autres pays d’Europe occidentale à +0,9%, sont freinés par le recul de l’Allemagne (-6,1%) sur une base de comparaison exceptionnellement élevée. Mais le Royaume-Uni, la Scandinavie et l'Espagne affichent un bon niveau de croissance.

L’Amérique du Nord se replie de -9,7% en raison du métier du Roofing et des Céramiques, malgré l’Aménagement Intérieur qui maintient sa bonne dynamique.

L’Asie et les pays émergents progressent de +4,0% : l’Amérique latine et l’Europe de l’Est continuent à afficher une bonne performance, l’Asie recule légèrement en raison du Japon.

Priorités d'action en 2015

« Les chiffres du premier trimestre sont en ligne avec nos prévisions, compte tenu de la base de comparaison difficile. Pour le reste de l’année, nous prévoyons une amélioration progressive notamment en Allemagne et dans le Roofing aux Etats-Unis. Les marchés de la construction en France resteront difficiles en 2015. Dans ce contexte et grâce à la poursuite du programme de réduction des coûts, nous confirmons notre objectif d’une nouvelle amélioration du résultat d’exploitation à structure et taux de change comparables », a indiqué le PDG de Saint-Gobain, Pierre-André de Chalendar, cité dans un communiqué. Saint-Gobain a également maintenu son objectif de « maintien d'un autofinancement libre élevé ».

Ses priorités d'action pour 2015 iront vers l’augmentation des prix de vente, son programme de réduction de coûts de « 400 millions d'euros par rapport à 2014 ». « La poursuite du projet d'acquisition du contrôle de Sika » est également toujours d'actualité. Enfin, « la cession de Verallia (…) se poursuit selon les prévisions avec des offres attendues pour le deuxième trimestre 2015 », a précisé le groupe.

C.T
© C.T

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

En dépit du Brexit, Saint-Gobain maintient ses objectifs

En dépit du Brexit, Saint-Gobain maintient ses objectifs

Le groupe français de matériaux de construction et de distribution Saint-Gobain a publié ses résultats pour le 1er semestre 2016. Affichant un bénéfice net en hausse de 6,8 %, à 596 millions d'euros, le groupe anticipe une reprise de la construction neuve en France et une poursuite de la croissance dans les autres pays d'Europe occidentale, en dépit des incertitudes liées au Brexit.
Saint-Gobain vise une amélioration de ses résultats en 2015

Saint-Gobain vise une amélioration de ses résultats en 2015

Le groupe français de matériaux de construction et de distribution Saint-Gobain se veut optimiste pour 2015. Selon son PDG, Pierre-André de Chalendar, le groupe devrait bénéficier de la poursuite de la bonne dynamique aux Etats-Unis, ainsi qu’en Asie et pays émergents. En 2014, malgré un contexte macroéconomique difficile en France et en Allemagne, le groupe a atteint ses objectifs de croissance. Détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter