Saint-Gobain vise une amélioration de ses résultats en 2015 Vie des sociétés | 26.02.15

Partager sur :
Le groupe français de matériaux de construction et de distribution Saint-Gobain se veut optimiste pour 2015. Selon son PDG, Pierre-André de Chalendar, le groupe devrait bénéficier de la poursuite de la bonne dynamique aux Etats-Unis, ainsi qu’en Asie et pays émergents. En 2014, malgré un contexte macroéconomique difficile en France et en Allemagne, le groupe a atteint ses objectifs de croissance. Détails.

« Pour 2015, nous allons poursuivre l’exécution de nos priorités stratégiques et nous visons une nouvelle amélioration du résultat d’exploitation à structure et taux de change comparables ainsi que le maintien d’un autofinancement libre élevé », a assuré Pierre-André de Chalendar lors de la présentation des résultats 2014 et des perspectives 2015 du groupe Saint-Gobain, dont il est le PDG.

La spécialiste des matériaux de construction et de distribution table en effet sur le maintien d'une bonne dynamique des marchés américains, asiatiques et des pays émergents. En revanche, il reconnaît qu'en Europe occidentale, la reprise sera « freinée par le recul de la France ».

Le groupe donnera notamment la priorité à l’augmentation des prix de vente dans un contexte de faible hausse des coûts des matières premières et de déflation de l’énergie. Il poursuivra également son objectif de réduction des coûts, avec 400 millions d'euros d'économies supplémentaires par rapport à la base des coûts de 2014. Du côté des investissements, le groupe oriente sa politique de croissance hors Europe occidentale, avec un programme d’investissements industriels inférieur à 1 600 millions d’euros. 

En 2015, le groupe poursuivra également son projet de cession de Verallia (dont les ventes ont progressé de 1,6 % à données comparables en 2014) et compte également finaliser l'acquisition du contrôle de Sika au second semestre 2015.

« Saint-Gobain souhaite poursuivre le développement de la société (Sika, ndlr), dans le respect de sa culture d’entreprise, de son image et de ses racines. Compte tenu de la complémentarité des activités de Sika avec les métiers de Saint-Gobain, l’opération devrait générer de nombreuses synergies de croissance, notamment grâce à la complémentarité géographique des sites et à l’association de marques très fortes. Ces synergies sont estimées à 100 millions d’euros dès la deuxième année (2017) et à 180 millions d’euros par an à compter de 2019 », explique le groupe dans un communiqué.

Croissance positive pour toutes les activités

En 2014, toutes les activités du groupe ont connu une croissance interne positive « tirée par l'Asie et les pays émergents ». C'est le Pôle matériaux Innovant qui a connu la plus forte progression de son chiffre d'affaires (+3,9 % à données comparables). Les ventes de vitrages progressent de +3,4% sur l’année tout comme au second semestre. « En Europe occidentale, les marchés de la construction restent convalescents avec une stabilité des prix des produits de base», relève le groupe.

Grâce au premier semestre, le chiffre d’affaires du Pôle Produits pour la Construction (PPC) progresse de +2,9% à données comparables. L'Aménagement Intérieur réalise une croissance interne de +4,7%, avec un premier trimestre soutenu en Europe occidentale « grâce à des conditions météorologiques favorables » et au « positionnement stratégique (du groupe, ndlr.) dans l'efficacité énergétique».

L'Aménagement Extérieur réalise quant à lui une croissance interne de +1,0%, avec un premier semestre à +3,9% et un second à -1,6% à la suite de la dégradation des Produits d’Extérieur aux Etats-Unis, tant en prix qu’en volumes. La Canalisation bénéficie des contrats d’exportation et poursuit son amélioration, malgré un effet de base moins favorable au second semestre et la fermeture en milieu d’année d’une capacité de production de fonte en Chine. Quant aux Mortiers, en croissance à deux chiffres en Asie et pays émergents, ils restent affectés par le contexte macroéconomique en Europe occidentale.

Enfin, la croissance interne du Pôle Distribution Bâtiment s’établit à +0,8%, soutenue par des conditions météorologiques favorables au premier trimestre et malgré un second semestre à -1,8% à cause de la dégradation des marchés français et allemand.

Quid du marché européen ?

En France, en dépit de gains de parts de marché, l’activité recule sur l’année à cause de la forte contraction de la construction neuve et d’un marché de la rénovation atone. L’Allemagne, stable sur l’année, se replie au second semestre dans un contexte qui reste incertain. Le Royaume-Uni et la Scandinavie confirment leur bonne dynamique sur l’ensemble de l’année. Le Brésil conserve un bon rythme de croissance malgré le ralentissement conjoncturel.

La France affiche cependant une croissance interne de -1,3%, avec la détérioration des volumes sur le marché de la construction, même si le Groupe continue à surperformer ses marchés. Malgré des volumes encore en repli, la marge d’exploitation résiste à 4,7% (5,0% en 2013).

Ainsi, en 2014, le chiffre d'affaires du groupe a ainsi progressé de 2,2 % à données comparables, mais a reculé de 1,7 % à données réelles. Le rebond du résultat net part du groupe est cependant spectaculaire : + 60 %, soit 953 millions d'euros.

C.T
© C.T – Batiweb.com

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Saint-Gobain confirme ses objectifs 2015, malgré une activité freinée en France

Saint-Gobain confirme ses objectifs 2015, malgré une activité freinée en France

Le groupe français de matériaux de construction et de distribution Saint-Gobain affiche un chiffre d'affaires en ligne avec ses prévisions, marqué par un léger repli au 1er trimestre 2015, à 9,86 milliards d'euros (-1,2 %). Le groupe maintient ses perspectives pour l'ensemble de l'année 2015, à savoir une nouvelle amélioration du résultat d'exploitation et le maintien d'un autofinancement libre élevé. Détails.
En dépit du Brexit, Saint-Gobain maintient ses objectifs

En dépit du Brexit, Saint-Gobain maintient ses objectifs

Le groupe français de matériaux de construction et de distribution Saint-Gobain a publié ses résultats pour le 1er semestre 2016. Affichant un bénéfice net en hausse de 6,8 %, à 596 millions d'euros, le groupe anticipe une reprise de la construction neuve en France et une poursuite de la croissance dans les autres pays d'Europe occidentale, en dépit des incertitudes liées au Brexit.
2014, année noire pour le Bâtiment... mais après ?

2014, année noire pour le Bâtiment... mais après ?

D'après les données rendues publiques, ce mardi, par la FFB, l'année 2014 aura été particulièrement douloureuse pour le secteur dont l'activité recule de 4,3 %, bien loin des prévisions escomptées par les professionnels qui tablaient sur une baisse de 0,4 %. Si la Fédération ne croit pas à une reprise en 2015, elle estime toutefois que le plan de relance du gouvernement permettra d'atteindre 304 000 mises en chantier, contre une chute à 287 000 anticipée sans ces mesures. Détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter