Trois innovations Wicona s’exposeront sur Batimat 2019 Vie des sociétés | 25.06.19

Partager sur :
Après Technal, c’était au tour de Wicona d’organiser sa conférence de presse pré-Batimat. A cette occasion, Patrick Lahbib, directeur du département innovation – Hydro Building Systems, est revenu sur l’engagement environnemental du groupe et a présenté les innovations qui seront à découvrir ou redécouvrir sur le salon en novembre prochain. Des solutions « très pragmatiques » qui viennent répondre à de nombreux défis dont ceux liés à la qualité de l’air intérieur.

« Chez Wicona, nous puisons majoritairement notre inspiration dans les défis et enjeux de la mutation des villes ». C’est avec ces mots que l’industriel a débuté sa conférence de presse pré-Batimat, ce mardi 25 juin.

 

Deux dossiers majeurs ont été abordés. L’économie circulaire tout d'abord. Wicona s’est notamment référé au lancement, en mars dernier, de son aluminium « Circal 75R » constitué à 75% de matières recyclées post-consommation. « Wicona a toujours été un des pionniers du secteur en matière d’écoconception ». 

 

2e sujet, la qualité de l’air intérieur. C’est d’ailleurs pour mieux comprendre combien la conception d’un bâtiment pouvait impacter la santé de ses occupants, que Wicona a fait intervenir Ralph Baden. Expert en construction saine et qualité de l’air intérieur, il mène des travaux auprès du ministère du développement durable luxembourgeois. Il s’est notamment intéressé au syndrome du bâtiment malsain (SBM) qui désigne des symptômes ou maladies médicalement inexpliquées associées à un lieu construit (bureaux, logements…).  

 

Il regrette que les substances peu volatiles ne soient pas davantage prises en compte dans les réglementations alors même qu’elles sont à l’origine de nombreux maux. Il cite les phtalates (classés comme cancérogènes, mutagènes, reprotoxiques par l’Agence Européenne des Produits chimiques) ou encore les retardateurs de flammes que l’on retrouve en grande quantité dans les bâtiments.

 

Il souligne également que « bâtiment passif » ne signifie pas nécessairement « bâtiment sain ». Alors que la France devrait généraliser, dès 2020, les bâtiments dits BBC, il plaide pour une meilleure prise en compte de la santé des occupants.

 

L’expertise Wicona sur Batimat

 

Qualité de l’air intérieur, bâtiment bas carbone, smart building… Sur Batimat, Wicona souhaite démontrer tout son savoir-faire. Son stand de 357 m2, entièrement réalisé en aluminium « Circal 75R », permettra de découvrir trois nouveautés.

 

La première, un flap antipollution. C’est « une solution très pragmatique » qui permet « de ventiler de façon sécurisée », avance Patrick Lahbib. Développé avec Franciaflex et Respilon, le système a pour base technique l’ouvrant de ventilation naturelle WICLINE 75 ECO, en structure 75 mm. Il s’agit d’une nano membrane de 0,1 μm prise dans deux mailles respirantes servant de protection et de support structurel. Elle se déploie lorsque le niveau de qualité d’air intérieur est insuffisant (détectée via un capteur) ou dès que le système d’ouverture du volet est actionné. Et présente une capacité de filtration importante pouvant capturer plus de 95% des particules inférieures ou égales à 2,5 micromètres. Polluants, poussières, COV, ou encore allergènes sont ainsi stoppés.

L’innovation est « une réponse directe aux problèmes d’aération », estime M. Lahbib, et une alternative aux équipements électroniques purificateurs d’air « souvent gourmands en énergie ». Public visé ? Les ERP et les immeubles tertiaires.  

 

2e innovation : WICLINE 75 MAX, déclinaison de la série WICLINE 75 EVO. C’est la première fenêtre en aluminium recyclé « Circal 75R ». « Ce qu’on constate, quand on parle de l’évolution écologique de la construction, c’est que le paradigme a un peu changé. Jusqu’à maintenant, on s’est beaucoup concentré sur le fonctionnement du bâtiment, en disant, il faut qu’on s’améliore, qu’on ait des bâtiments qui soient plus étanches, qui consomment moins, etc. Depuis quelques années, on est dans cette stratégie et globalement, je pense qu’on a tous bien travaillé. Finalement, l’impact écologique durant la phase de fontionnement a été nettement descendue. Mais quand on regarde le cycle carboné du bâtiment, il a aussi la partie énergie grise, plus liée à tout ce qu’on va faire, et à tout ce qu’on va générer, pendant la phase de conception, pendant la phase de construction, pendant la phase de maintenance, et après pendent la phase de démontage et de recyclage du produit », a expliqué Patrick Lahbib en introduction.

 

Il poursuit : « Pour vous donner un ordre d’idée, quand on était sur des bâtiments à 80 kg éq. CO2/m2.an, en gros on disait, il faut 5 ans pour compenser la partie énergie grise. Aujourd’hui, on est plutôt de l’ordre de 5 kg éq. CO2/m2.an, ce qui veut dire que si on n’a pas travaillé sur la partie énergie grise, il faudra plus de 80 ans de fonctionnement du bâtiment pour la compenser. Donc il y a un véritable intérêt à essayer de réduire cette partie. C’est pour cela qu’on est plus sur une stratégie de viser des bâtiments zéro carbone mais sur la globalité de la chaine ».

 

« Réduire l’énergie grise ça implique nécessairement de recourir à de l’économie circulaire (…), de pouvoir recycler des matériaux qui ont déjà été utilisés dans la construction ». Et WICLINE 75 MAX répond complètement « à cette tendance », dit-il.

 

Parmi ses caractéristiques, un design épuré, une poignée intégrée dans le cadre de l’ouvrant, un taux de transparence « jusqu’à 56% plus élevé qu’une fenêtre traditionnelle ». Ses performances thermiques et acoustiques pour une taille de fenêtre standard de 1 230 mm x 1 480 mm : Uw jusqu’à 0,81 W/(m2K), Ug = 0,5 W/(m2K) et Rw jusqu’à 48 dB.

Avec cette menuiserie, Wicona présentera un capteur inédit d’ouverture/fermeture autonome, électromécanique, sans fil et sans pile : le Dynamic Locking Sensor (DLS). Le DLS communique avec les systèmes de GTB via la technologie EnOcean® utilisant la bande des 868 MHz.

 

3e nouveauté, le système Smart Window EVO, 1ère fenêtre respirante VEC connectée. Un système respirant est intégré à la fenêtre : « Une parclose perforée avec un filtre en acier inoxydable est dissimulée et intégrée dans la partie supérieure de l’ouvrant extérieur afin d’éliminer l’embuage et la condensation », détaille un communiqué.

 

 

Le système est interopérable et s’appuie lui aussi sur le protocole EnOcean®. Il affiche également de hautes performances thermique et acoustique : Uw inférieures à 0,83 W/(m2.K) avec une profondeur de dormant de 115 mm, des dimensions de châssis de 1 230 mm x 1 480 mm avec Ug de 0,6 W/(m2.K). L’isolation phonique atteint quant à elle un maximum de 50 dB Rw pour du triple vitrage isolant à l’intérieur, simple vitrage à l’extérieur, et 49 dB Rw pour du double vitrage isolant à l’intérieur, simple vitrage à l’extérieur.

 

Rose Colombel
Photos : ©Wicona

 

 

  

 

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Batimat 2019 : le « Pavillon Boeri x Technal » sublime la nature

Batimat 2019 : le « Pavillon Boeri x Technal » sublime la nature

Technal a récemment organisé sa conférence de presse Pré-Batimat, l’occasion de faire le point sur les nouveautés qui seront présentées mais surtout de dévoiler son stand, un espace de 500 m2 faisant le lien entre l’Homme et la nature. Le Pavillon, imaginé par Stefano Boeri, est une véritable « forêt urbaine ». Réalisé pour la première fois en aluminium recyclé « Circal 75 R », il fait largement référence à la démarche environnementale engagée par la marque.
Wicona mise sur des barrettes d'isolation thermique recyclées

Wicona mise sur des barrettes d'isolation thermique recyclées

A l'occasion de l'édition 2015 de Batimat, le concepteur-gammiste Wicona veut innover au service de la ville de demain et des usagers. Parmi les nouveautés qui seront présentées lors du salon en novembre prochain, des nouvelles barrettes d'isolation thermique composées de polyamide recyclé. A l'horizon 2017, l'ensemble des profilés aluminium de la marque sera concerné par cette petite révolution verte. Zoom.
Schüco s’engage dans la démarche environnementale Alu+C-

Schüco s’engage dans la démarche environnementale Alu+C-

L’année 2019 sera placée sous le signe de l’innovation, mais aussi de l’environnement pour Schüco. L’entreprise s’est en effet engagée dans la démarche Alu+C-, avec le SNFA, pour atteindre des objectifs toujours plus poussés en termes de diminution du CO2, anticipant la future Réglementation environnementale de 2020. C’est principalement autour de cet enjeu majeur que s’est centrée la conférence de presse organisée hier, mercredi 30 janvier. Retour sur les principaux points abordés.
L'aluminium bas carbone par Hydro

L'aluminium bas carbone par Hydro

En mars dernier, Hydro a présenté un nouvel aluminium bas carbone composé à 75% de matières recyclées. Il répond à la volonté du groupe norvégien d’afficher un bilan carbone neutre d’ici à 2020. Ses filiales, Technal et Wicona, ont d’ores et déjà débuté la commercialisation de leurs gammes de façades ainsi que d’une sélection de menuiseries en « 75 R ». Et à partir de juin, elles initieront un approvisionnement progressif en aluminium dont l’empreinte carbone n’excède pas 4,0 kg de CO2e/kg, répondant ainsi aux objectifs de la démarche Alu+C-. Précisions.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter