L'aluminium bas carbone par Hydro Nouveaux produits du BTP | 30.04.19

Partager sur :
En mars dernier, Hydro a présenté un nouvel aluminium bas carbone composé à 75% de matières recyclées. Il répond à la volonté du groupe norvégien d’afficher un bilan carbone neutre d’ici à 2020. Ses filiales, Technal et Wicona, ont d’ores et déjà débuté la commercialisation de leurs gammes de façades ainsi que d’une sélection de menuiseries en « 75 R ». Et à partir de juin, elles initieront un approvisionnement progressif en aluminium dont l’empreinte carbone n’excède pas 4,0 kg de CO2e/kg, répondant ainsi aux objectifs de la démarche Alu+C-. Précisions.

Résolument tourné vers l’avenir, Hydro s’est engagé à réduire au maximum ses émissions et à atteindre la neutralité carbone dès 2020. Pour ce faire, le groupe norvégien a lancé une nouvelle génération d’aluminium : Hydro 75R et Hydro 4.0.
 

 

Le « 75R » se distingue de par son taux de matières recyclées post-consommation égal ou supérieur à 75%, soit 2,0 kg de CO2e/kg d’aluminium en moyenne tandis que l’aluminium 4.0 présente une empreinte carbone maximale de 4,0 kg de CO2e/kg de matière.
 

 

En exclusivité, Technal et Wicona commercialisent leurs gammes de façades (Spinal, Geode, Tigal et Mecano, Wictec, Wicline 75 Max et Wicslide 150 PS, respectivement) ainsi qu’une sélection de menuiseries en « 75R » et initieront un approvisionneront progressif, dès le mois de juin, en aluminium « 4.0 ».
 

 

Les marques sont ainsi conformes aux éléments chiffrés Alu+C- établis dans les FDES collectives du SNFA, soit maximum 6,7 kg de CO2e/kg d’aluminium. Pour rappel, les critères de cette démarche reposent sur un approvisionnement en billettes aluminium de première ou seconde fusion uniquement européen, un process d’extrusion utilisant au maximum les énergies renouvelables, et une capacité à justifier du respect de ces critères et de la traçabilité, en appliquant les mesures et les contrôles Socotec définis dans le document méthodologique d’Aluminium France et du Groupement des fileurs d’Aluminium (GFA).
 

 

Solidité, flexibilité et longévité

 


Hydro souligne que l’aluminium réduit la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre lorsqu’il est utilisé dans les transports, les emballages et autres applications. « Son recyclage ne nécessite que 5% de l’énergie requise pour la production initiale du métal ». D’où provient la matière recyclée du « 75 R » ?
 

 

Le groupe nous répond : « 75% de cet aluminium provient de façades, de fenêtres issues de la déconstruction sur le territoire européen. Réintégrer ces déchets d’aluminium post-consommation dans le circuit nous permet donc d’atteindre une empreinte carbone faible avec une production moyenne de 2,0 kg de CO2e/kg d’aluminium ».
 

 

Comment s’assurer que la matière récupérée est de bonne qualité ? « Lorsque les camions de déchets « post-consommation » arrivent à Dormagen (site Hydro en Allemagne), un premier contrôle est effectué avant même d’accepter la marchandise. C’est ensuite l’ensemble du processus, du triage au tout dernier nettoyage, qui nous permettent d’assurer un aluminium de qualité.
 

 

Chez Hydro, nous plaçons la science, l’innovation, la recherche, le développement et l’évolution au cœur de nos produits. Nous proposons des technologies de recyclage avancées. Par exemple, des capteurs innovants qui identifient et séparent les déchets, toujours dans un but de maîtrise de notre chaîne de valeur afin d’assurer la qualité de nos produits.
 

 

Seule et unique société intégrée d’envergure mondiale spécialisée dans l’aluminium, Hydro offre à ses clients un certificat « global » pour son aluminium bas carbone « 4.0 ». L’aluminium de première fusion est certifié selon la norme ISO 14064 couvrant toutes les émissions de carbone depuis l’extraction de la bauxite et le raffinage de l’alumine, jusqu’à la production d’aluminium par électrolyse et au moulage.
 

 

Enfin, nous faisons certifier l’ensemble de nos produits par l’organisme indépendant DNV GL pour garantir à nos clients que l’aluminium 75R contient au moins 75 % de matériau usagé. Cette vérification s’effectue sur la base des principes de qualité et de traçabilité élaborés par Hydro, garantissant ainsi un aluminium recyclé haute qualité à nos clients ».
 


Quel est le processus de fabrication de l’aluminium bas carbone ?


« Hydro est à ce jour le seul producteur au monde capable de fournir de l’aluminium bas carbone certifié grâce à la maîtrise de chaque étape du cycle de vie de ce matériau. Pour l’aluminium 75R, les déchets « post-consommation », récupérés à partir des façades, des fenêtres, sont d’abord déchiquetés. Ces pièces passent ensuite par plusieurs étapes de triage, notamment au moyen de rayons X ». Les métaux et alliages non souhaités dans le mélange final sont alors éliminés. Pour ne garder que le meilleur et obtenir « des chips d’aluminium, des pièces encore plus petites », le processus est répété deux fois.
 

 

« Ce tri automatique s’effectue à l’usine de Dormagen (Allemagne), puis le traitement et le coulage s’effectue à Clervaux (Luxembourg) ». L’aluminium subit alors « un dernier traitement qui permet d’éliminer les dernières traces organiques ou résidus afin de s’assurer de la qualité de la fonderie. Les 25% d’aluminium restant correspondent à de l’aluminium de première fusion ».

 


« Pour l’aluminium 4.0, le processus correspond à la fabrication du matériau de première fusion : extraction de la bauxite, raffinement de l’alumine puis fabrication d’aluminium primaire grâce à l’électrolyse, obtenu par fabrication hydroélectrique. Cette technologie a pu être développée par le groupe Hydro, qui produit sa propre énergie hydraulique. Une énergie renouvelable et écoresponsable, permettant d’obtenir la consommation d’énergie et les émissions les plus faibles possibles ».
 

 

Hydro cite l’exemple « de l’usine pilote d’Hydro à Karmøy qui possède la technologie de production d’aluminium la plus respectueuse de l’environnement et la moins énergivore au monde. Il faut savoir qu’aujourd’hui, environ 70 % de la production d’aluminium de première fusion d’Hydro repose sur l’énergie renouvelable ».

 


Hydro inscrit ainsi son activité dans une véritable démarche de développement durable. Le groupe « est en mesure d’assurer la traçabilité de ses produits et d’avoir un impact sur l’empreinte carbone totale, de minimiser les répercussions négatives sur l’environnement et de maximiser les contributions positives, proposant ainsi des solutions en faveur de l’économie circulaire ».

 

 


Rose Colombel
Photos : ©Hydro Technal Wicona

 

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les inscriptions pour la 17ème édition du « Palmarès architecture aluminium Technal » déjà ouvertes

Les inscriptions pour la 17ème édition du « Palmarès architecture aluminium Technal » déjà ouvertes

Après le succès de la 16ème édition du Palmarès architecture aluminium Technal, le concours revient dès cette année afin de proposer aux Aluminiers agréés Technal et architectes de mettre en avant leurs ouvrages faisant la part belle aux profilés aluminium conçus par l’industriel. Les candidats pourront inscrire leurs projets dans l’une des six catégories présentées, auxquelles s’ajoutera cette année un « Prix Harmonie ».
Atrium Gerland, WICONA au coeur d’un projet tertiaire unique à Lyon

Atrium Gerland, WICONA au coeur d’un projet tertiaire unique à Lyon

L’Atrium incarne la volonté de créer à la fois un immeuble tertiaire de qualité dans un quartier en devenir et un outil de travail contemporain, durable et soucieux de la qualité de vie des usagers : son concept architectural fort se double d’une approche fonctionnelle. Le bâtiment à base carrée est doté d’un atrium central sous verrière de 17 x 10 m et habillé d’une robe de métal déployée à 1,50 m des façades. « Au-delà de la certification PEQA NF-bâtiment tertiaire (performance énergétique de 50 % inférieure à la RT 2005, Cep 72,73 kwhep/m2.an), l’idée était d’offrir des solutions innovantes et pertinentes », résument Nicolas Simian et Patrick Miton, architectes du cabinet Soho Aurea. Façades et verrière contribuent notablement à ce projet et à son label. Les menuiseries extérieures et intérieures Wicona y conjuguent qualités thermiques, acoustiques et clair de jour.
Pour son retour, Sapa inaugure son centre de formation

Pour son retour, Sapa inaugure son centre de formation

Après quelques années passées à se repenser, la marque Sapa, liée au groupe du même nom qui comprend également Technal et Wicona, a invité la presse ce mardi 26 avril son site de Puget-sur-Argens. L’occasion de parler de l’avenir de l'entreprise et de présenter son centre de production, mais également de faire découvrir le tout nouveau "Sapa Center". Visite.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter