Un baromètre publie le Top 10 des profils les plus recherchés dans le BTP Vie des sociétés | 27.05.21

Partager sur :
Après l'Observatoire du BTP, le réseau Synergie revient à son tour sur les profils les plus recherchés dans le bâtiment, en fonction des offres publiées sur les quatre premiers mois de l'année 2021. Le baromètre publie notamment un Top 10 des offres d'emploi en intérim et en CDI.

La dernière étude de l'Observatoire du BTP montrait des difficultés croissantes de recrutement pour les entreprises du BTP, et faisait état de métiers de plus en plus tensions. Le baromètre emploi Synergie, qui a recensé les offres d'emploi publiées dans le secteur les quatre premiers mois de l'année 2021, vient confirmer cette tendance.

 

Alors que l'activité du bâtiment reprend en grande trombe après une année 2020 chaotique, les besoins en recrutement s'accroissent, de même que les tensions dans certains corps de métiers.

 

Selon Pôle Emploi, près de 220 000 projets de recrutements seraient prévus dans le secteur de la construction en 2021, dont 63 % rencontreraient ou anticiperaient des difficultés à trouver un candidat. Dans le détail, il y aurait environ 44 000 projets de recrutements en Île-de-France, 26 000 en Auvergne-Rhône-Alpes, 24 000 en Bretagne et dans les Pays de la Loire, et 19 000 en Nouvelle-Aquitaine et en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

 

L'intérim, un moyen d'attirer et former de nouvelles recrues

 

Dans son baromètre, Synergie note que les maçons, les charpentiers et les électriciens sont les plus convoités en intérim, suivis par les ouvriers du BTP, les conducteurs d'engins de chantier, et les couvreurs. Les peintres en bâtiment, les plombiers, les plaquistes et les menuisiers poseurs figurent également dans le Top 10 des professions les plus recherchées.

 

Le Top 10 des offres d'emploi en intérim dans le BTP. Source : Synergie / JobFeed

 

Face à ces pénuries, Virginie Gonzalez, responsable de marchés BTP, tertiaire et médical chez Synergie rappelle que l'intérim est un bon moyen pour attirer et former de nouvelles recrues. « Nous disposons, pour les fidéliser, d'outils comme le CDI intérimaire, qui associe les garanties d'un CDI et la flexibilité de l'intérim », souligne-t-elle.

 

« Au-delà des maçons, électriciens, charpentiers et autres familles professionnelles très connues, l'offre d'emplois en intérim, CDD et CDI est également très soutenue pour des métiers qui ne viendraient peut-être pas spontanément à l'esprit d'un jeune en réflexion sur son avenir. Coffreur bancheur, étancheur, grutier, serrurier-métallier, tunnelier, solier-moquettiste, chauffagiste... Autant de professions où les perspectives de recrutement et de rémunération sont très favorables », ajoute la spécialiste.

 

Outre les offres d'emploi en intérim, celles en CDI sont également en hausse, notamment pour les cadres et profils d'encadrement.

 

« Pour le 1er trimestre 2021, selon l'Apec, 66 % des entreprises anticipent des difficultés de recrutement de cadres - contre 58 % au dernier trimestre 2020 - en raison principalement du manque de profils disponibles sur le marché (…) En plus des profils de manager généralistes, ce sont tous les chefs de projets, ingénieurs et experts disposant de compétences, de spécialisations dans la transition énergétique et environnementale, ainsi que dans la transformation numérique, qui figurent en tête de liste des recruteurs du BTP », constate Virginie Gonzalez.

 

Dans le Top 10 des offres d'emploi en CDI ? Les coordinateurs de travaux, les conducteurs de travaux, les chefs de chantier bâtiment, les chefs de projet génie climatique, et les chefs d'équipe bâtiment. Viennent ensuite les métiers opérationnels « structurellement pénuriques », comme les électriciens, les maçons, les couvreurs et les menuisiers.

 

Le Top 10 des offres d'emploi en CDI dans le BTP. Source : Synergie / JobFeed

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Emploi : les recrutements repartent à la hausse dans le BTP ! - Batiweb

Emploi : les recrutements repartent à la hausse dans le BTP !

Encore un signe de la reprise du secteur du bâtiment ! D’après le groupe RegionsJob, spécialiste du recrutement, le nombre d’offres d’emploi dans le BTP a explosé en 2017, affichant une hausse de 60% par rapport à l’année précédente. Les Contrats à durée indéterminée (CDI) ont très largement progressé (+88%), profitant notamment aux maçons, plaquistes et chefs de chantier, qui comptent parmi les métiers les plus recherchés. Décryptage.
Les entreprises du BTP ont de plus en plus de mal à recruter (étude) - Batiweb

Les entreprises du BTP ont de plus en plus de mal à recruter (étude)

L'Observatoire du BTP publie deux nouvelles études sur les métiers en tension dans le bâtiment et les travaux publics. Les entreprises du BTP font en effet face à un manque de personnel qualifié et à une baisse d'attractivité. Dans ce contexte, elles doivent de plus en plus promouvoir leurs métiers, recourir à l'apprentissage, augmenter les salaires, et parfois revoir à la baisse leurs exigences concernant le niveau d'expérience et de qualification des candidats.
Recrutements dans le BTP : toujours plus d’offres d’emploi au troisième trimestre - Batiweb

Recrutements dans le BTP : toujours plus d’offres d’emploi au troisième trimestre

En septembre dernier, PageGroup alertait sur les difficultés de recrutements que rencontrent les entreprises du BTP, les candidats se faisant de plus en plus rares. Les offres d’emploi, à l’inverse, sont toujours aussi nombreuses, comme l’a fait savoir le site spécialisé RegionsJob ce 25 octobre. Tout particulièrement, les propositions de Contrats à durée indéterminée (CDI) affichent une hausse de 32% par rapport à l’année dernière.
Plus de 500 000 postes à pourvoir dans le BTP d'ici 2022 - Batiweb

Plus de 500 000 postes à pourvoir dans le BTP d'ici 2022

L'activité du BTP et l'emploi dans ces métiers devraient être stimulés de façon positive par plusieurs facteurs à l'horizon 2022, selon le rapport « Prospective des métiers et qualifications » remis par France Stratégie et la Dares au ministre du Travail François Rebsamen ce mardi. Le secteur pourrait en effet offrir jusqu'à 554 000 postes à pourvoir à l'horizon 2022. Analyse.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter