Un premier semestre 2018 positif pour les travaux publics Vie des sociétés | 27.08.18

Partager sur :
L’activité des travaux publics a enregistré une hausse de 9,8% au premier semestre 2018. Ce redressement concerne la plupart des spécialités du secteur (route, canalisateurs, travaux électriques). La Fédération nationale des travaux publics (FNTP) souligne néanmoins que la pénurie de bitume et le manque de personnel pourraient venir ralentir le rythme de la croissance. La vigilance reste de mise.
Le dernier baromètre de la FNTP est venu confirmer le redressement de l’activité des travaux publics. Au deuxième trimestre 2018, le montant des facturations a continué de progresser (+ 9,5%). Et sur les 6 premiers mois de l’année, l’activité est en hausse de + 9,8%.

Selon une enquête de la FNTP réalisée en juillet, les chefs d’entreprises sont plus nombreux qu’au 1er trimestre 2018 à déclarer une hausse de leur carnet de commandes quel que soit le type de clientèle (publique ou privée). La FNTP souligne cependant que les attributions de projets liés au Grand Paris Express perturbent encore la lecture des marchés conclus (- 9,6% en juin et – 3,9% sur les 6 premiers mois de l’année).

Ce chantier d’envergure semble pourtant bénéficier au secteur. La fédération professionnelle estime en effet que l’impact de Grand Paris Express « commence à se faire sentir ».

Une activité encore fragile

Les heures totales travaillées repartent à la hausse en juin (+ 8,6% par rapport à mai 2018 et + 5,5% comparé à juin 2017) tirées par les heures travaillées par les ouvriers permanents (+ 9,8% par rapport à mai 2018) et les heures intérimaires (+ 1,4%). Rappelons que le début d’année avait été quelque peu perturbé par les intempéries.

Concernant les effectifs ouvriers permanents, ils sont en hausse de + 1,8% en moyenne sur le 1er semestre. En revanche, l’emploi ouvrier permanent se stabilise en juin malgré « des besoins importants, ce qui peut être un symptôme de la pénurie de personnel ».

La FNTP rappelle qu’en juillet, plus de la moitié des chefs d’entreprises se sont confrontés à un manque de main d’œuvre les contraignant à limiter leur production. A cela est venue s’ajouter la pénurie de bitume qui a entrainé une forte hausse du prix du matériau (+ 15%) d’après les données de l’Insee.

La FNTP prévient ainsi : « La pénurie de bitume et le manque de personnel, s’ils perduraient, pourraient ralentir le rythme de croissance de l’activité ».

R.C

Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La FNTP prévoit un ralentissement pour les travaux publics en 2019

La FNTP prévoit un ralentissement pour les travaux publics en 2019

Les travaux publics auront fait 41 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018. Après deux années de croissance, la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) a en revanche annoncé jeudi 10 novembre que l’année 2019 serait marquée par un ralentissement de l’activité. En cause, la hausse des coûts de production, les orientations budgétaires de l’État, et notamment la diminution de la taxe d’habitation qui limiterait les investissements des collectivités, leurs principaux clients.
En France comme ailleurs, le secteur de la construction ralentit

En France comme ailleurs, le secteur de la construction ralentit

En septembre dernier, Euler Hermes, spécialiste des solutions d’assurance-crédit prévenait que l’activité dans la construction française devrait se replier cette année, avec une baisse des mises en chantier estimée à – 3%. Dans une nouvelle étude, la tendance semble se confirmer. 2018 devrait être l’année du tournant aussi bien sur le territoire national que dans le reste du monde avec une croissance qui devrait progressivement ralentir.
Le secteur des travaux publics est « réellement » optimiste pour l’avenir

Le secteur des travaux publics est « réellement » optimiste pour l’avenir

Pour la première fois depuis 10 ans, les entrepreneurs des travaux publics voient l’avenir avec un « réel optimisme ». Pour 2017, la Fédération nationale des travaux publics estime la croissance d’activité à 2,5%, une tendance qui devrait se confirmer l’an prochain avec une hausse possible de 4% du chiffre d’affaires, grâce notamment aux chantiers du Grand Paris Express. De quoi aborder l’année 2018 avec sérénité.
Conjoncture FNTP : modeste reprise de l'activité des travaux publics

Conjoncture FNTP : modeste reprise de l'activité des travaux publics

La Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP) a publié le 5 juillet 2017 son 182e bulletin de conjoncture sur l’activité du secteur des travaux publics en France. Il en ressort que l’activité, à l’image de l’économie française, a connu un léger rebond, avec une augmentation de 1% des travaux réalisés par rapport à l’année dernière et une nette hausse du volume de commandes, mais une baisse des effectifs et des heures travaillées.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter