Vinci Construction et Spie Batignolles réaliseront la future gare CNIT-La Défense Vie des sociétés | 06.04.16

Partager sur :
Dans le cadre du prolongement du RER E vers l'Ouest de Paris, une nouvelle gare et ses tunnels adjacents doivent voir le jour à la Défense. SNCF Réseau vient d'attribuer la construction de ce chantier souterrain de haute technicité à Vinci Construction et Spie Batignolles. Il s'agit d'un contrat de 496 millions d'euros.

Les premiers travaux débuteront durant l'été 2016 et seront réalisés en 61 mois. C'est le défi qui attend Vinci Construction – au travers de ses filiales Vinci Construction France (mandataire), Vinci Construction Grands Projets, Dodin Campenon Bernard, Soletanche Bachy France et Botte Fondations - en groupement avec Spie Batignolles TPCI et Spie Fondations.

SNCF Réseau vient en effet de leur attribuer la réalisation de la nouvelle gare de La Défense et de ses tunnels adjacents, sous le dôme du Cnit.

« Le projet de haute technicité consiste en la construction d'une cathédrale souterraine tout en soutenant les structures existantes et en maintenant le site en exploitation », précise le groupe Vinci dans un communiqué.

En effet, en plus de leur intervention dans l'environnement dense et complexe de La Défense, les équipes devront travailler sur un site où les bureaux, les commerces et l'hôtel du Cnit seront toujours en activité durant toute la durée des travaux.

350 000 m3 de déblais

Outre la reprise en sous-oeuvre du CNIT, le groupement réalisera un kilomètre de tunnels, un puits de 40 mètres de profondeur et de 15 mètres de diamètre ainsi que de nombreux couloirs piétons souterrains permettant notamment la connexion du RER E avec le RER A, les lignes L et U du Transilien et le Tramway T2.

Ces travaux, qui s'inscrivent dans le cadre du prolongement de la ligne E du RER vers l'Ouest de Paris (Eole) nécessiteront l'excavation de 350 000 m3 de déblais.

« Le prolongement de la ligne E du RER permettra de réduire significativement le temps de déplacement de centaines de milliers de franciliens et d'améliorer ainsi leur quotidien. Le prolongement de la ligne E et la nouvelle gare CNIT-La Défense offriront aux voyageurs une meilleure qualité de service et un maillage avec les autres lignes de RER et le futur réseau du Grand Paris Express », explique le groupe Vinci.

L'opération mobilisera 700 compagnons au plus fort de l'activité. Elle représente quatre millions d'heures travaillées dont plus de 300 000 seront effectuées dans le cadre d'emplois d'insertion.

Le coût de l'opération s'élève à 496 millions d'euros d'investissements.

C.T
© Setec-Egis-Duthilleul-Arep

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le PDG de Vinci voit des signes encourageants pour la reprise de la construction - Batiweb

Le PDG de Vinci voit des signes encourageants pour la reprise de la construction

Xavier Huillard, PDG du groupe Vinci a estimé qu'un « certain nombre d'éléments positifs commencent à jouer » sur le marché de la construction en France. Estimant que l'année 2015 sera sans doute le point bas de l'activité, le PDG a affirmé que les investissements liés au Grand Paris et à une amélioration progressive dans le logement ouvriront la voie à une reprise soutenue de l'activité de construction.
RER E Eole : le projet de prolongement officiellement lancé - Batiweb

RER E Eole : le projet de prolongement officiellement lancé

Manuel Valls a officiellement scellé le destin du RER E Eole. Lors de l’inauguration samedi de la nouvelle gare Rosa Parks dans le 19e arrondissement de Paris, le Premier ministre a annoncé le lancement officiel des travaux de prolongement de la ligne E vers l’ouest parisien, grâce notamment à une « contribution exceptionnelle » de l’Etat de 500 millions d’euros. Le projet Eole, dont le coût total s’élève à 3,5 milliards d’euros, devrait permettre de désengorger le RER A et de doubler le nombre des usagers quotidiens.
Grand Paris Express : quel impact sur les prix immobiliers ? - Batiweb

Grand Paris Express : quel impact sur les prix immobiliers ?

Le futur métro automatique Grand Paris Express, dont les travaux ont débuté en mai, aura-t-il un impact sur les prix immobiliers des quartiers accueillant les nouvelles gares ? Pour le déterminer, la Société du Grand Paris et la Chambre des notaires de la capitale viennent de s'associer pour mener deux études approfondies sur le sujet. Explications.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter