Fermer

Chauffage électrique : quels sont les différents modèles ?

Le chauffage électrique est le deuxième mode de chauffage le plus utilisé par les ménages français. En effet, il présente plusieurs avantages comme une installation simple et peu coûteuse. Toutefois, il existe de nombreux types de chauffages électriques, dont les avantages varient.
Publié le 12 janvier 2023

Partager : 

Chauffage électrique : quels sont les différents modèles ? - Batiweb

Parmi les modes de chauffage les plus plébiscités en France, le chauffage électrique arrive en deuxième position derrière le gaz. Il permet ainsi à environ 35 % des ménages français de se chauffer, principalement en maisons individuelles. Il existe ainsi de nombreux types de chauffages électriques, dont le fonctionnement et les avantages peuvent grandement varier. C’est pourquoi il est important de bien les différencier et de comprendre leur fonctionnement, car le chauffage représente un budget conséquent. En effet, selon l’ADEME il représente environ 66 % des consommations énergétiques d’un foyer. Faisons le point sur les différents types de chauffages électriques. 

Quels sont les avantages et inconvénients d’un chauffage électrique ? 


Le chauffage électrique est un système de chauffage décentralisé. En effet, contrairement au gaz ou au fioul, la chaleur est produite directement par des émetteurs de chaleur installés dans les différentes pièces d’un logement. On appelle émetteur un élément d’un système de chauffage qui transmet ou produit la chaleur dans un espace à chauffer. Il peut donc s’agir ici de différents types de radiateurs électriques, ou encore d’un plancher chauffant. Le chauffage électrique ne nécessite donc pas de chaudière. Cela signifie également que, contrairement à d’autres systèmes, le chauffage et la production d’eau chaude sont indépendants. 

Le chauffage électrique a pour avantage de représenter un investissement de départ faible, comparé aux autres modes de chauffage, car son installation est facile et peu coûteuse. Il est également particulièrement adapté aux petits espaces car il ne nécessite pas d’espace de stockage, contrairement au fioul ou au bois par exemple. De plus, il requiert beaucoup moins d’entretien que les autres modes de chauffage. En revanche, il présente aussi plusieurs inconvénients. En effet, le chauffage électrique peut devenir onéreux à l’usage, surtout lorsqu’il est utilisé dans des maisons anciennes, souvent mal isolées. Son prix peut également varier fréquemment, tout comme le gaz. Il est donc important de choisir des appareils modernes et peu énergivores. Par ailleurs, si l’approvisionnement en électricité est automatique, il existe néanmoins des risques de coupures. 

Si ces inconvénients concernent le chauffage électrique en général, les avantages peuvent varier grandement en fonction du type d’appareil utilisé. 

Quel est le meilleur système de chauffage électrique ?

Il existe ainsi différents types de chauffages électriques, plus ou moins adaptés à différents types de pièces et/ou de logements. 

Le radiateur à inertie fluide :

Ce radiateur utilise des matériaux à forte inertie, ce qui leur permet de stocker la chaleur avant de la libérer. Le chauffage contient des résistances qui chauffent un liquide caloporteur (eau ou huile), qui va circuler et chauffer le métal du radiateur et ainsi émettre de la chaleur dans la pièce. Ce type de radiateurs électriques est l’un des meilleurs en ce qui concerne le confort de chauffe. En effet, il diffuse une chaleur douce et homogène, qui n'assèche pas l’air et qui évite les variations de température. En revanche, il figure parmi les radiateurs électriques les plus coûteux.

Le radiateur à inertie sèche :

 Ce radiateur fonctionne de la même manière que le radiateur à inertie fluide, à ceci près qu’il utilise un matériau solide comme une plaque de céramique, ou encore une brique réfractaire au lieu du fluide caloporteur pour produire de la chaleur. Tout comme le radiateur à inertie fluide, il offre un bon confort de chauffe, ainsi qu’une diffusion homogène, mais également plus rapide de la chaleur. Il est recommandé d’utiliser des radiateurs à inertie dans les pièces à vivre chauffées en permanence, comme le salon ou une cuisine ouverte.

Le convecteur : 

Il s’agit du type de radiateur électrique le plus répandu, mais également le plus ancien. Il fonctionne par convection, c’est-à-dire qu’il chauffe directement l’air de la pièce, par opposition au rayonnement qui consiste à chauffer un objet ou une paroi qui va ensuite libérer de la chaleur, comme c’est le cas des radiateurs à inertie. La résistance électrique du radiateur chauffe ainsi l’air de la pièce, qui va monter progressivement jusqu’au plafond. Il va ainsi refroidir et redescendre pour être chauffé à nouveau. Ce type de radiateur a pour inconvénient de ne pas diffuser la chaleur de manière homogène, mais également d’assécher l’air. De plus, il est considéré comme l’un des plus énergivores. En revanche, ce type d’appareil est très accessible et permet une diffusion rapide de la chaleur. Les convecteurs conviennent ainsi aux pièces rarement chauffées ou peu volumineuses. 

Le panneau rayonnant : 

Les radiateurs à panneau rayonnant contiennent une résistance électrique qui chauffe une plaque en métal, en aluminium, ou encore en carbone au fort pouvoir rayonnant, qui va lui permettre de chauffer la pièce. Ce type d’appareil offre une sensation de chaleur presque immédiate et bien répartie. En effet, le rayonnement est réfléchi par les meubles et les parois, ce qui évite le phénomène de parois froides et participe au confort thermique du logement. Ce chauffage est particulièrement adapté aux pièces de passage ou chauffées par intermittence comme l’entrée, les couloirs, ou encore la salle de bains.  

Le radiateur double cœur : 

Ce radiateur est un appareil hybride qui combine la rapidité de chauffe des panneaux rayonnants et le confort de chaleur des radiateurs à inertie. Il comprend un panneau rayonnant qui lui permet de rapidement chauffer une pièce grâce au rayonnement, puis de maintenir la chaleur grâce à l’inertie. Il s’agit ainsi de l’appareil qui offre le plus de confort. Toutefois, c’est également le plus coûteux. 

Quel est le chauffage le plus économe en électricité ? 

Si l’électricité représente un investissement de départ moins important que pour le gaz ou les pompes à chaleur, elle figure parmi les énergies les plus coûteuses à l’usage. Il est donc important de bien choisir ses appareils de façon à limiter la consommation d’énergie globale du logement. 
La consommation électrique d’un radiateur est exprimée en kilowattheure (kWh). Pour la calculer, il faut donc d’abord connaître la puissance du radiateur en question, exprimée en watts (W). Pour obtenir la consommation en kilowattheure, il suffit ensuite de diviser la puissance en watts par 1 000. Ainsi, un radiateur électrique d’une puissance de 2 000 W a une consommation de 2 kWh. Pour estimer la consommation du chauffage électrique sur une période donnée, il faut également prendre en compte sa durée d’utilisation quotidienne. Pour calculer la consommation à l’année, il faut également faire attention au nombre de mois pendant lesquels les radiateurs sont allumés.

Le rendement des équipements de chauffage est également important. En effet, il représente le rapport entre l’énergie que le radiateur consomme et celle qu’il produit. Ainsi, plus le rendement est élevé et plus l’appareil est considéré comme étant efficace. En réalité, les radiateurs électriques présentent tous des rendements qui avoisinent les 100 %. Cela signifie qu’ils produisent autant d’énergie qu’ils n’en consomment. Néanmoins, opter pour un radiateur plus moderne n’est pas inutile. En effet, il permet d’améliorer le confort thermique au sein d’un logement et de faire des économies, non pas car il consomme beaucoup moins, mais grâce aux technologies qui y sont associées comme les thermostats et programmateurs, qui offrent une meilleure régulation.

Toutefois, le facteur le plus important à prendre en compte pour réaliser des économies d’électricité dans un logement est l’isolation thermique. En effet, mieux un logement est isolé et mieux il conserve la chaleur. Un radiateur électrique installé dans un logement mal isolé aura besoin de plus de puissance pour chauffer suffisamment et consommera donc plus d’énergie. C’est pourquoi, en raison de son coût, le chauffage électrique est recommandé pour les logements très bien isolés. 

 

Marianne Albrieux 
Photo de une : ©Adobe Stock 

Par Sabrina Coezy

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.