Fermer

Les avantages et inconvénients du chauffage au gaz

Le gaz est le mode de chauffage préféré des ménages français. Toutefois, en raison de la transition écologique, les réglementations favorisent aujourd’hui davantage les énergies renouvelables. Ainsi, de nombreuses personnes s’interrogent sur l’avenir de cette énergie. Pour bien comprendre son fonctionnement et les enjeux de la filière pour l’avenir, faisons le point sur les avantages et les inconvénients du chauffage au gaz.
Publié le 05 janvier 2023

Partager : 

Les avantages et inconvénients du chauffage au gaz - Batiweb

Le chauffage au gaz est le mode de chauffage le plus utilisé par les ménages français, devant l’électricité et le fioul. En effet, le développement du gaz de ville en a fait une énergie très plébiscitée. L’ADEME estime que le chauffage représente 66 % de la facture énergétique d’un foyer. Il représente donc un budget conséquent, c’est pourquoi il est important de bien connaître les avantages et inconvénients de l’énergie que l’on envisage d’utiliser. Qu’en est-il du gaz ? Est-il toujours un mode de chauffage viable ?  

Comment fonctionne le chauffage au gaz ? 

Il existe principalement deux façons de se chauffer au gaz. La première et la plus répandue, dont il est question ici, est le gaz naturel. Cette énergie est acheminée jusqu’aux habitations par un réseau d’installations, principalement géré par Gaz Réseau Distribution France (GRDF). On parle alors de gaz de ville. Au sein du logement, la chaudière à gaz est raccordée à un circuit de chauffage central. Elle produit de la chaleur en brûlant le gaz qu’elle reçoit afin de chauffer un circuit d’eau chaude. Cette eau chaude permet ainsi de distribuer de la chaleur dans le logement à travers des radiateurs, mais également d’alimenter le ballon d’eau chaude afin de produire de l’eau chaude sanitaire.
Il est également possible de se chauffer au gaz propane (GPL), qui est distribué en bonbonne et alimente notamment les chauffages d’appoint au gaz. Toutefois, la mise en place de ce système de chauffage représente un investissement conséquent et ne concerne qu’une faible partie de la population. Ainsi, cet article concerne exclusivement le gaz naturel.

Comment se chauffer au gaz naturel ? 

Il existe différents modèles de chaudières gaz, qui permettent de se chauffer au gaz naturel. Plus ou moins récents, ces différents modèles ont pour principale différence leur rendement. Le rendement énergétique correspond à l’efficacité de la chaudière. Il désigne le rapport entre l’énergie nécessaire à son fonctionnement, c’est-à-dire l’énergie que la chaudière consomme, et l’énergie qu’elle est capable de fournir. Ainsi, plus son rendement est élevé et plus une chaudière gaz est considérée comme étant efficace. 

  • La chaudière gaz classique : les fumées causées par la combustion du gaz chauffent l’eau, qui va ensuite alimenter le circuit de chauffage et/ou d’eau chaude du logement. Il s’agit du modèle de chaudière standard, mais également le plus ancien. C’est donc le modèle qui offre le moins bon rendement ;
  • La chaudière gaz basse température : suivant le même principe que la chaudière gaz classique, ce modèle permet d’effectuer des économies d’énergie en limitant la température à laquelle est chauffé le circuit d’eau chaude. Elle consomme ainsi moins de gaz (environ 15 % de moins) qu’un modèle classique ;
  • La chaudière gaz à condensation : ce modèle, aussi appelé chaudière à très haute performance énergétique, est le plus efficace, mais également le plus écologique. En effet, la chaudière récupère la chaleur contenue dans la vapeur d’eau des fumées créées par la combustion du gaz pour la transformer en chauffage. Il s’agit ainsi du modèle le plus utilisé aujourd’hui.

Quels sont les avantages du chauffage au gaz 

Si ce mode de chauffage est très populaire en France, c’est qu’il présente de nombreux avantages

  • Un mode de chauffage rapide et confortable : le chauffage au gaz permet de diffuser la chaleur de manière homogène et instantanée, offrant un important confort de chauffe. Il s’agit d’un atout considérable par rapport aux radiateurs électriques, dont les cycles de chauffe dépendent de la température ambiante et peuvent donc être inégaux. Par ailleurs, certains modèles permettent aujourd’hui de moduler le chauffage, et ainsi de ne pas chauffer toutes les pièces d’un logement de la même manière en fonction de leur utilisation ;
  • Un approvisionnement simple et fiable : une chaudière gaz raccordée au gaz de ville ne nécessite aucun espace de stockage, contrairement au GPL, au fioul, ou encore au bois. En effet, le gaz est acheminé automatiquement par des tuyaux reliés à la chaudière. De plus, contrairement à l’électricité, le gaz de ville n’est pas sujet aux coupures de courant liées aux intempéries ;
  • Une combustion propre et rentable : contrairement à certains modes de chauffage, les chaudières à gaz ne dégagent ni fumée, ni odeur. Elles n’assèchent pas non plus l’air ambiant, comme certains radiateurs électriques. Elles nécessitent ainsi peu d’entretien et possèdent une durée de vie importante. De plus, le chauffage au gaz fait partie des énergies les plus rentables. Toutefois, pour être certain de rentabiliser au maximum le chauffage dans un logement, peu importe l’énergie utilisée, d’autres facteurs sont à prendre en compte, dont notamment l’isolation thermique

Quels sont les inconvénients du chauffage au gaz ? 

Malgré ses nombreux avantages, le gaz présente également quelques inconvénients :  

  • Des prix instables : le prix du gaz dépend en partie du prix du baril de pétrole, qui varie régulièrement ;
  •  Un mode de chauffage non accessible à tous : pour se chauffer au gaz naturel, il faut être raccordé au gaz de ville. Cependant, ce réseau ne s’étend pas partout et est donc souvent indisponible dans les zones rurales, ce qui explique la popularité des chaudières fioul dans ces régions ;
  • Un combustible inflammable : lorsqu’une chaudière est mal entretenue, le gaz peut s’avérer dangereux car il s’agit d’un produit inflammable. C’est pourquoi un entretien annuel doit être effectué par un professionnel. Cet entretien est également important car il permet d’éviter la production de monoxyde de carbone, gaz inodore et incolore très dangereux. Le chauffage au gaz implique donc également l’installation de détecteurs de monoxyde de carbone, qui peuvent permettre d’éviter des drames ;
  • Une énergie polluante : le gaz est une énergie fossile non renouvelable qui produit du gaz à effet de serre, en partie responsable du réchauffement climatique. C’est la raison pour laquelle il existe actuellement des interrogations quant à l’avenir de cette énergie comme mode de chauffage. 

Quel avenir pour le chauffage au gaz ? 

L’un des principaux inconvénients de ce système de chauffage est son impact environnemental. C’est la raison pour laquelle les mesures gouvernementales et législatives cherchent à favoriser davantage les énergies renouvelables. C’est notamment le cas de la réglementation environnementale RE2020 (RE2020), qui concerne les nouveaux logements. En effet, afin de tendre vers la neutralité carbone, la réglementation interdit l’installation de systèmes de chauffage au gaz dans les logements neufs. Cette interdiction concerne depuis 2022 les maisons neuves et individuelles, et devrait s’étendre aux habitations collectives neuves en 2024. En revanche, les chaudières gaz restent autorisées dans le cadre de travaux de rénovation.Par ailleurs, il est toujours possible d’installer une pompe à chaleur (PAC) hybride gaz dans les logements neufs. 

Quel sera le chauffage du futur ? 

Si les réglementations environnementales deviendront probablement de plus en plus contraignantes pour le chauffage au gaz, cela ne signifie pas que ce système est voué à disparaître. En effet, il existe des gaz renouvelables et donc plus respectueux de l’environnement appelés « gaz verts » qui pourraient progressivement remplacer le gaz naturel. En effet, ces gaz produits à partir de déchets organiques et de résidus agricoles conservent les caractéristiques du gaz naturel. Ils permettent ainsi de se chauffer au gaz tout en se rapprochant de l’objectif de neutralité carbone.

 

Marianne Albrieux 
Photo de une : ©Adobe Stock 

Par Sabrina Coezy

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.