Fermer

Le « Coup de Pouce thermostat » se déploie

Entré en vigueur en juin dernier, le « Coup de pouce thermostat avec régulation performante » a engagé les industriels dans une nouvelle dynamique. A l’occasion de la présentation officielle du dispositif par Emmanuelle Wargon, le 24 septembre à Laval, les acteurs du secteur ont pu faire un état des lieux des solutions connectées existantes. Fortement mobilisés, ils ont appelé l’ensemble de la filière à travailler ensemble.
Publié le 01 octobre 2020

Partager : 

Le « Coup de Pouce thermostat » se déploie - Batiweb

Le 24 septembre dernier, le ministère de la Transition écologique et l’Ademe ont lancé un nouveau volet de leur campagne FAIRE, à savoir « Faire tout pour ma rénov’ ». A cette occasion, ils ont présenté plus en détail les objectifs du dispositif « Coup de pouce thermostat ». Lancé au mois de juin, cette prime de 150 euros vise à encourager les ménages à adopter les bons gestes pour mieux maîtriser leurs consommations d’énergie.  

 

Pour ce faire, la campagne préconise d’installer et d’utiliser des équipements par intermittence des systèmes de chauffage (thermostats performants), et de suivre et analyser ses dépenses d’énergie via des solutions de pilotage connectées et autres applications.

 

Dans un communiqué, le ministère insiste : « Se préoccuper de sa consommation d’énergie, que ce soit pour le chauffage, l’eau chaude ou l’électricité, est le premier pas vers la maîtrise de ses consommations ». Le « Coup de pouce » doit en outre sensibiliser les ménages aux « éco-gestes ». 

 

Une filière mobilisée 

 

Si la campagne du Gouvernement s’adresse principalement aux particuliers, l’engagement de la filière « bâtiment » est attendu. Arnaud Leroy, président directeur général de l’Ademe, déclare : « C’est grâce à la mobilisation de tous, et accompagnés par les conseillers FAIRE présents sur l’ensemble du territoire, que nous pourrons diminuer notre facture d’énergie tout en améliorant le confort de nos logements ». 

 

Un appel entendu par les professionnels, négoces et industriels, qui travaillent au déploiement de solutions connectées nouvelle génération. La présentation du 24 septembre a débuté par une visite chez Sonepar, distributeur de solutions et matériels électriques pour les professionnels. Emmanuelle Wargon s’est ensuite rendue chez un particulier équipé d’un thermostat connecté Delta Dore. « La facture énergétique des ménages français est en moyenne de 1683 euros. En utilisant un thermostat programmable, le particulier régule les périodes de chauffe en fonction des heures de présence, simplement depuis une appli sur smartphone. Les foyers économisent en moyenne 10% sur le facture énergétique, et même jusqu’à 17%… ce n’est pas rien ! », souligne Pascal Portelli, président du directoire de Delta Dore. Il poursuit: « Toute la filière est mobilisée autour de cette initiative « Coup de Pouce » qui permet de faire des économies aux Français, d’améliorer leur confort, de réduire l’empreinte carbone et qui fait marcher le Made in France. C’est un grand chelem ! ». 

 

La filière électrique a profité de l’événement pour rappeler le rôle des intégrateurs électriciens tous « très impliqués, en faveur du développement de solutions de pilotage dans la rénovation énergétique ». Ils sont « au coeur de cette rénovation et avec l’aide du numérique sont prêts pour faire de la smart intégration ». 

 

La Fédération française des intégrateurs électriciens (FFIE) a également souligné leur capacité à « mettre en avant le contexte favorable et les incitations financières proposées par le gouvernement », et « à convaincre les ménages d’avoir recourt à toutes ces solutions ». Il est « le plus à même » pour alerter, sensibiliser, conseiller, guider et suivre le particulier dans ses usages, a-t-elle avancé. 

 

« Cette prime vient compléter le dispositif d’aides financières déjà en place, que nous renforçons encore aujourd’hui grâce aux mesures prises dans le cadre du plan France Relance. L’ensemble de ces mesures doit nous permettre d’atteindre les objectifs ambitieux que nous nous sommes fixés en matière de rénovation énergétique des bâtiments », déclare Emmanuelle Wargon. 


Rose Colombel
Photo de une : Adobe Stock

Par Redacteur

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.