Le cuivre se met au BIM ! Vie pratique | 05.04.19

Partager sur :
Pour accompagner le déploiement du numérique dans le bâtiment, l’Institut Européen du Cuivre (IEC) annonce la mise à disposition d’un catalogue d’objets BIM pour toutes les marques de tubes de cuivre. Une initiative pensée par toute une filière et rendue possible grâce « au caractère universel du matériau et à la marque NF ». Trois formats sont proposés : IFC, PLN et RVT. Les objets sont téléchargeables gratuitement sur le site www.tube-cuivre.fr.

L’Institut Européen du Cuivre met à disposition des professionnels du bâtiment un catalogue universel d’objets tubes cuivre pour le BIM. La gamme proposée comprend les diamètres nominaux du 10 au 108 mm, les épaisseurs 0,8 à 2,5 mm et trois états métallurgiques : écroui, recuit et demi-dur. Une famille est également disponible pour les tubes de cuivre gainés (diamètre 10 à 22 mm, épaisseur 1 mm).

Disponible gratuitement sur www.tube-cuivre.fr, la bibliothèque de 45 éléments, créée par Polantis, était nécessaire. Olivier Tissot, Directeur France de l’IEC explique : « La maquette numérique s’impose comme un outil de plus en plus incontournable pour les concepteurs. Les composants en cuivre destinés au bâtiment doivent s’inscrire logiquement dans cette démarche. Dans le marché concurrentiel des canalisations, la disponibilité des caractéristiques des tubes cuivre sous forme de données pour le BIM est une étape indispensable pour la bonne connaissance du matériaux par les utilisateurs, prescripteurs et bureaux d’études ».

L’IEC rappelle que partout où il y a « transport de fluides » sur un chantier, du chauffage au sanitaire en passant par le transport de gaz, les tubes de cuivre peuvent intervenir. Trois formats d’objets tubes cuivre BIM sont proposés afin de couvrir la grande majorité des utilisations potentielles des systèmes de canalisation dans une maquette numérique : IFC, PLN et RVT.

Un outil différenciant

Ce projet, mené par toute une filière, a été rendu possible grâce au caractère universel du matériau et à la marque NF, selon un communiqué. Il doit permettre aux acteurs du bâtiment d’optimiser leurs actions « avec les meilleures solutions ».

Les différents systèmes de tubes de cuivre sont parfaitement compatibles entre eux : un raccord à sertir ou à braser peut s’installer sur tout tube de cuivre bénéficiant du droit d’usage de la marque NF, quel que soit l’état métallurgique, détaille l’IEC.

L’Institut souligne enfin que la disponibilité de données digitales est un levier de prescription : « les concepteurs ont de plus en plus tendance à privilégier les matériaux et produits accessibles au BIM ». Et rappelle que les installateurs travaillant avec les tubes de cuivre au quotidien peuvent accéder à la plateforme KROQI lancée lors du BIM WORLD 2018. L’initiative, qui fait suite à la signature de la charte « Objectif BIM 2022 », est destinée aux professionnels de la construction, et plus particulièrement aux artisans TPE/PME, et vise à démocratiser l’utilisation du BIM d’ici trois ans.

R.C
Photos : ©Institut Européen du Cuivre

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Mondial du Bâtiment : Jacques Mézard se félicite de l’engagement du secteur en faveur de la transition numérique

Mondial du Bâtiment : Jacques Mézard se félicite de l’engagement du secteur en faveur de la transition numérique

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, a inauguré ce jeudi 9 novembre, le Mondial du Bâtiment. Lors de cette visite, il s’est dit fier de l’engagement des acteurs du bâtiment en faveur de la transition numérique et a assuré que le Gouvernement travaillait à la simplification des normes pour qu’il soit plus facile d’entreprendre. Il a également participé à la signature de la charte « Objectif BIM 2022 » lancée par le Plan Transition Numérique pour le Bâtiment.
L’édition 2018 du Concours BIM revisite l’Ecole de Plein air de Suresnes

L’édition 2018 du Concours BIM revisite l’Ecole de Plein air de Suresnes

Le Concours BIM 2018 sera officiellement lancé le 25 janvier 2018 lors d’une soirée organisée au Musée d’Histoire Sociale et Urbaine de Suresnes. A cette occasion, les futurs candidats seront invités à poser leurs questions pour mieux appréhender le programme et les critères de jugement. Pour cette édition 2018, Polantis s’est associé à la ville de Suresnes et à l’INS HEA. Ensemble ils proposent de revisiter l’Ecole de Plein Air de Suresnes, classée Monument Historique.
Trophées de la Transition Numérique dans le Bâtiment : les lauréats sont…

Trophées de la Transition Numérique dans le Bâtiment : les lauréats sont…

Lancé en juillet dernier, le concours « Trophées de la Transition Numérique dans le Bâtiment » connaît ses lauréats. Lors d’une cérémonie organisée le 29 novembre à la Cité de l’Architecture, le Plan de Transition numérique dans le Bâtiment (PTNB) a remis 10 trophées. Pour rappel, ce concours vise à accélérer l’adoption du BIM et à généraliser cette « nouvelle manière de travailler ».
Concours BIM 2016 : trois équipes d’architectes récompensées

Concours BIM 2016 : trois équipes d’architectes récompensées

Le concours BIM 2016, organisé par la société Polantis, a récompensé trois projets architecturaux novateurs et orientés BIM. Innovation et pédagogie ont été les maîtres mots de la cérémonie de remise des prix à laquelle ont assisté de nombreux spécialistes dont Bertrand Delcambre, président du Plan Transition Numérique dans le Bâtiment (PTNB). Une table ronde a permis de faire le point sur le niveau d’appropriation et de développement du BIM en France.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter