Les travaux engagés dès cet automne seront éligibles à MaPrimeRénov' Vie pratique | 07.09.20

Partager sur :
Le dispositif d'aide « MaPrimeRénov' », équivalent de l'ancien CITE, était initialement réservé aux ménages les plus modestes. La crise étant passée par là, la ministre du Logement annonçait le 24 juillet dernier son extension aux ménages aisés, ainsi qu'aux propriétaires et aux copropriétés. Elle a précisé ce samedi 5 septembre que les travaux engagés dès cet automne seraient bien éligibles, et la prime versée à compter du 1er janvier 2021. Les montants du nouveau barème devraient quant à eux être dévoilés d'ici fin septembre.

Alors que le dispositif d'aide à la rénovation énergétique « MaPrimeRénov' » était initialement réservé aux ménages les plus modestes, le ministère de la Transition Ecologique annonçait un revirement le 24 juillet dernier en y intégrant les ménages les plus aisés, mais aussi les bailleurs privés et les copropriétés. L'objectif ? Engager des travaux de rénovation énergétique pour relancer l'économie fragilisée par la crise liée au Covid-19, et en profiter pour répondre aux ambitions environnementales du gouvernement.

 

Le jeudi 3 septembre, le Premier ministre Jean Castex confirmait qu'une enveloppe de 2 milliards d'euros serait bien allouée à MaPrimeRénov' dans le cadre du plan de relance.

 

Les montants du nouveau barème communiqués d'ici la fin du mois

 

Si l'extension de l'aide devait être effective à compter du 1er janvier 2021, la ministre du Logement Emmanuelle Wargon a finalement précisé le samedi 5 septembre que les montants du nouveau barème seraient communiqués au plus tard fin septembre, et que les travaux engagés dès cet automne seraient tout de même éligibles : « Vous pouvez commencer à faire des devis, engager les travaux à l'automne. On pourra demander la prime en ligne à compter du 1er janvier 2021 et ces travaux seront pris en compte », a-t-elle assuré au micro de France Info.

 

En fonction du type de travaux et des revenus du ménages, l'aide pourra aller de 2 000 à 20 000 euros. Le principe reste toutefois le même qu'avant : « On aide plus ceux qui ont moins », a rappelé la ministre.

 

A savoir que les rénovations dites « globales » seront désormais valorisées grâce à une aide plus importante que pour les travaux dits « par geste ».

 

Concernant le mode d'emploi, la ministre a brièvement rappelé les étapes : « On fait la demande en ligne (…) puis on fait faire des devis auprès d'entreprises qualifiées qui ont un label RGE, puis le système vous dit à combien vous avez le droit, vous payer les travaux, et vous touchez la prime quinze jours à trois semaines après ».

 

Elle en a par ailleurs profité pour rappeler que les ménages pouvaient se faire aider auprès d'un des 1 000 conseillers des points info services répartis sur toute la France. 

 

C.L. (avec AFP)

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

MaPrimeRénov' : jusqu'à 90 % du devis pris en charge pour les plus modestes - Batiweb

MaPrimeRénov' : jusqu'à 90 % du devis pris en charge pour les plus modestes

Ce dimanche 27 septembre, la ministre du Logement Emmanuelle Wargon a apporté des précisions sur l'évolution du dispositif d'aide à la rénovation énergétique « MaPrimeRénov' », qui sera étendu aux ménages les plus aisés, ainsi qu'aux bailleurs privés et copropriétés. Parmi les annonces : le simulateur d'aide devrait notamment être dévoilé le 5 octobre prochain, et les travaux pourront être entrepris dans la foulée. Cette aide pourra couvrir jusqu'à 90 % du devis pour les foyers les plus modestes, avec un effet dégressif passant à 75 %, 60 %, et 40 % pour les plus aisés.
MaPrimeRénov' sera finalement accessible à tous en 2021 - Batiweb

MaPrimeRénov' sera finalement accessible à tous en 2021

Alors que le nouveau dispositif d'aides aux travaux de rénovation énergétique devait bénéficier à 200 000 ménages modestes, seuls 25 000 en ont profité. Face à ces faibles résultats, parfois imputés à la crise liée au Covid-19 ou au manque de lisibilité, Emmanuelle Wargon a annoncé que MaPrimeRénov' serait finalement étendue à tous les ménages, y compris les plus aisés, et même élargie aux propriétaires bailleurs et aux copropriétés.
Rénovation énergétique des copropriétés : quel est l’impact de la crise ? - Batiweb

Rénovation énergétique des copropriétés : quel est l’impact de la crise ?

Depuis le 16 mars, la crise du Covid-19 et les mesures de confinement ont créé un coup d’arrêt pour la rénovation énergétique des copropriétés. C’est le constat dressé par l’Agence parisienne du Climat, qui a interrogé plusieurs bureaux d’études et organismes, qui témoignent de l’arrêt des chantiers, de la baisse des consultations et demandes d’aide. Les Français reprendront-ils tout de même leurs projets ?
Rénovation énergétique : la Fondation Nicolas Hulot émet 8 propositions - Batiweb

Rénovation énergétique : la Fondation Nicolas Hulot émet 8 propositions

Alors que le gouvernement affirme miser sur la transition écologique pour relancer l'économie après la crise liée au Covid-19, la Fondation Nicolas Hulot (FNH) publie ses préconisations en matière de rénovation énergétique dans le cadre du plan de relance. Travaux obligatoires, interdiction de louer des passoires thermiques, rénovations globales plutôt que par gestes, formation des professionnels... le point sur les mesures proposées.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter