Fermer

Les travaux engagés dès cet automne seront éligibles à MaPrimeRénov'

Le dispositif d'aide « MaPrimeRénov' », équivalent de l'ancien CITE, était initialement réservé aux ménages les plus modestes. La crise étant passée par là, la ministre du Logement annonçait le 24 juillet dernier son extension aux ménages aisés, ainsi qu'aux propriétaires et aux copropriétés. Elle a précisé ce samedi 5 septembre que les travaux engagés dès cet automne seraient bien éligibles, et la prime versée à compter du 1er janvier 2021. Les montants du nouveau barème devraient quant à eux être dévoilés d'ici fin septembre.
Publié le 07 septembre 2020

Partager : 

Les travaux engagés dès cet automne seront éligibles à MaPrimeRénov' - Batiweb

Alors que le dispositif d'aide à la rénovation énergétique « MaPrimeRénov' » était initialement réservé aux ménages les plus modestes, le ministère de la Transition Ecologique annonçait un revirement le 24 juillet dernier en y intégrant les ménages les plus aisés, mais aussi les bailleurs privés et les copropriétés. L'objectif ? Engager des travaux de rénovation énergétique pour relancer l'économie fragilisée par la crise liée au Covid-19, et en profiter pour répondre aux ambitions environnementales du gouvernement.

 

Le jeudi 3 septembre, le Premier ministre Jean Castex confirmait qu'une enveloppe de 2 milliards d'euros serait bien allouée à MaPrimeRénov' dans le cadre du plan de relance.

 

Les montants du nouveau barème communiqués d'ici la fin du mois

 

Si l'extension de l'aide devait être effective à compter du 1er janvier 2021, la ministre du Logement Emmanuelle Wargon a finalement précisé le samedi 5 septembre que les montants du nouveau barème seraient communiqués au plus tard fin septembre, et que les travaux engagés dès cet automne seraient tout de même éligibles : « Vous pouvez commencer à faire des devis, engager les travaux à l'automne. On pourra demander la prime en ligne à compter du 1er janvier 2021 et ces travaux seront pris en compte », a-t-elle assuré au micro de France Info.

 

En fonction du type de travaux et des revenus du ménages, l'aide pourra aller de 2 000 à 20 000 euros. Le principe reste toutefois le même qu'avant : « On aide plus ceux qui ont moins », a rappelé la ministre.

 

A savoir que les rénovations dites « globales » seront désormais valorisées grâce à une aide plus importante que pour les travaux dits « par geste ».

 

Concernant le mode d'emploi, la ministre a brièvement rappelé les étapes : « On fait la demande en ligne (…) puis on fait faire des devis auprès d'entreprises qualifiées qui ont un label RGE, puis le système vous dit à combien vous avez le droit, vous payer les travaux, et vous touchez la prime quinze jours à trois semaines après ».

 

Elle en a par ailleurs profité pour rappeler que les ménages pouvaient se faire aider auprès d'un des 1 000 conseillers des points info services répartis sur toute la France. 

 

C.L. (avec AFP)

Photo de une : Adobe Stock

 

Par Redacteur

Sur le même sujet

Rénovez, valorisez, économisez

Conseils, primes, accompagnement : Hellio aide ses entreprises de travaux partenaires à bénéficier des financements et à constituer leurs dossiers. Développez et valorisez votre activité avec Hellio. Moins...

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.