Nouvelle hausse des coûts de production dans la construction Vie pratique | 19.06.17

Partager sur :
Les coûts de production dans la construction sont encore à la hausse, selon une étude de l’Insee publiée le vendredi 16 juin 2017. Au premier trimestre 2017, ils sont en augmentation de 1,1%, après une augmentation de 0,3% fin 2016. Toutes les branches du BTP sont touchées par ce phénomène, qui s’accompagne d’une augmentation du coût des matériaux.
C’est une hausse plus sévère que prévu. Au premier trimestre 2017, les coûts de production dans la construction ont augmenté de 1,1%, après +0,3% au trimestre précédent. Cette accélération est particulièrement nette dans le secteur du génie civil (+2,1% après +0,9%) et dans une moindre mesure, dans la construction de bâtiments (+0,8% après +0,3%).

Sur un an, la hausse des coûts de production est de 2,8%, après +1,5% au trimestre précédent. Ils sont très dynamiques dans le génie civil (+5,7 % après +1,9%) et un peu moins dans la construction de bâtiments (+2,1 % après +1,3%) et les travaux de construction spécialisés (+2,2 % après +1,5%).

Les matériaux et l’énergie en hausse

Au premier trimestre 2017, le coût des matériaux a augmenté de 1,4 % dans la construction de bâtiments et dans la rénovation de bâtiments anciens. L’envolée du prix du bitume impacte énormément le secteur du génie civil (+4,1%), qui en utilise une grande quantité dans les travaux de voirie et de mise en œuvre d’enrobés. Sur un an, l’augmentation est de +11,2 % (toujours du fait du prix du bitume).

Le prix du bitume se redresse également dans les travaux publics spécialisés (+0,7 % après −0,4% au quatrième trimestre 2016).

Dans l’ensemble, les prix des matériaux rebondissent nettement dans le bâtiment, qu’il s’agisse de construction neuve (+2,8% après −0,4%) ou de rénovation (+1,8% après −0,4%) et, dans une moindre mesure, dans les travaux publics spécialisés (+0,4% après −0,8%).

L’énergie n’a pas non plus été épargnée, avec un coût en hausse de +9,1% dans le bâtiment (après une hausse de 3,5%) et les travaux publics (+8% après +6,3%). Sur un an, l’accélération du coût de l’énergie est encore plus vive (+22,9% dans les travaux publics après +8,3% et +22,0% dans le bâtiment après +5,8%). La faute à l’augmentation du prix du gazole ainsi que du fioul.

Par contre, le coût du matériel est en repli dans le bâtiment. Au premier trimestre 2017, le coût du matériel dans le bâtiment est de −0,7% après +0,5% ; et recule de 0,7% sur un an (après −1,5%). Inversement, dans les travaux publics, il est en hausse sur le trimestre (+0,7% après −0,1% au quatrième trimestre 2016) et augmente légèrement sur un an (+0,4% après −0,2%).

F.T
photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Construction : une fin d’année 2016 marquée par une légère hausse des coûts de production

Construction : une fin d’année 2016 marquée par une légère hausse des coûts de production

Après deux mois de quasi-stabilité, les coûts de production dans la construction ont très légèrement augmenté (+ 0,2%) en fin d’année 2016, indique l’Insee. Cette dynamique se doit notamment à la hausse des coûts dans le génie civil (+ 0,5%). Sur un an, les coûts de production ont également augmenté (+ 1,4%) S’ils sont un peu moins dynamiques dans la construction de bâtiment (+ 1,2%), c’est une nouvelle fois le génie civil qui se distingue (+ 1,8%). Détails.
Logements : une meilleure planification de l'urbanisme réclamée

Logements : une meilleure planification de l'urbanisme réclamée

Lors de la présentation d'une étude statistique sur la production de maisons individuelles en secteur aménagé et en diffus en France, le Syndicat national des aménageurs lotisseurs (Snal) et l'Union des maisons françaises (Umf) ont demandé une meilleure planification de l'urbanisme pour pouvoir construire plus de logements.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter