Cathédrale de Rouen : Tubesca-Comabi entame la 4ème phase de travaux

Architecture | 19.10.21
Partager sur :
Cathédrale de Rouen : Tubesca-Comabi entame la 4ème phase de travaux - Batiweb
Depuis 2016, la flèche de la cathédrale de Rouen, monument emblématique du patrimoine français, fait l’objet de travaux de restauration. Dans le cadre de ce chantier prestigieux, Tubesca-Comabi, spécialiste de la fabrication et la commercialisation de solutions d’accès et de travail en hauteur, entame la quatrième phase de travaux.

La restauration de la flèche de la cathédrale de Rouen se prolonge et les équipes, présentes sur place, s’attèlent à un challenge : réhabiliter le plus haut monument historique classé de France. Ainsi, à l'occasion de ce chantier technique, qui dure depuis 2016, Tubesca-Comabi entame la quatrième phase de travaux sur les sept prévues.

Pour rappel, le spécialiste des solutions d’accès et de travail en hauteur avait été retenu pour la conception ainsi que l’installation d’un échafaudage de pied suspendu.

L’échafaudage pourra atteindre 102 mètres de hauteur

Dans le cadre de ces travaux, Tubesca-Comabi a choisi comme solution le multidirectionnel M368 (en 8 positions). Ce dernier, qui permet notamment de répondre aux contraintes des formes géométriques et architecturales du bâtiment, est conçu pour supporter 500 kg/m2 avec une charge mobile d’1,5 tonne.

« La solution d’assemblage sur-mesure fait toute la spécificité, la technicité et la particularité de ce chantier », souligne l’entreprise.

Alors que les trois premières étapes du chantier se sont achevées, l'ascenseur, qui donne accès à l'échafaudage, permettra désormais de monter à 85 mètres. De plus, l’échafaudage qui culminait jusqu’à présent à 85 mètres pourra, lui aussi, dorénavant atteindre 102 mètres de hauteur. Par ailleurs, ce dernier a été recouvert d’une bâche thermoformée. L’objectif ? Protéger les plombages et permettre de travailler en toute sécurité pendant les intempéries. Un habillage jugé par le spécialiste comme « nécessaire à une telle altitude dans une région comme la Normandie ».

 

Marie Gérald 

Photo de Une : Tubesca-Comabi

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

La rénovation énergétique des copropriétés, nouvelle priorité du BTP - Batiweb

La rénovation énergétique des copropriétés, nouvelle priorité du BTP

Arriver à une diminution d’au moins 38 % de la consommation d’énergie d’ici 2020 est l’objectif des travaux de rénovation énergétique des immeubles existants. Cette donnée a été rappelée par Philippe Pelletier, Président du Plan Bâtiment Grenelle, au cours de la conférence intitulée « Rénovation positive ». Le gouvernement Ayrault a également annoncé son intention de mettre en œuvre 600.000 nouveaux logements par an, en lieu et place des 300.000 jusque-là programmés. Cette volonté implique d’encourager les copropriétés privées à réaliser ces travaux. Celles-ci représentent 8,5 millions de logements, soit 1/4 des résidences principales.