Fin des travaux de Notre-Dame de Paris : quelle date prévue ?

Architecture | 07.06.22
Partager sur :
Fin des travaux de Notre-Dame de Paris : quelle date prévue ? - Batiweb
Trois ans après l’incendie qui a détruit une partie de la cathédrale Notre Dame de Paris le 15 avril 2019 les travaux avancent, mais la date de fin de chantier initialement prévue pour 2024 sera-t-elle respectée ?

Trois ans après l’incendie qui a détruit une partie de la cathédrale Notre Dame de Paris le 15 avril 2019, les travaux se poursuivent. La toiture de l’édifice, ainsi que sa fameuse flèche ont été fortement endommagés. Le président Emmanuel Macron avait initialement annoncé 2024 comme date de fin des travaux, c’est-à-dire cinq ans après l’incendie. Il souhaitait en effet que Notre-Dame de Paris soit rendue au culte et à la visite à l’occasion des Jeux Olympiques de 2024.

Cette date symbolique de réouverture semble pour l’instant être maintenue, mais les travaux de Notre-Dame de Paris seront-ils bien achevés à la date de fin prévue ?

 

Où en sont les travaux de Notre-Dame de Paris ?

Au lendemain de l’incendie, les dégâts étaient considérables : 1000m² de charpente ont été détruits, causant l’effondrement de la flèche symbolique de la cathédrale et d’une partie de la voûte. D’autres éléments de l’édifice, comme le grand-orgue ou encore certains vitraux, ont aussi été endommagés. En revanche, les beffrois, parties intérieures du clocher, ont pu être sauvés, évitant ainsi l’effondrement des cloches. 

Intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris avant les travaux

Fin de la première phase des travaux

La première phase du chantier de Notre-Dame de Paris, qui consistait à sécuriser et nettoyer le monument, s’est achevée en septembre 2021. Avant de passer à la phase de restauration et de reconstruction des travaux, il a notamment fallu nettoyer les débris, mettre les œuvres présentes dans la cathédrale à l’abri et déposer les vitraux épargnés par l’incendie.

Les ouvriers ont également posé de nombreux échafaudages, afin de consolider les voûtes percées ou fragilisées par l’incendie. En effet, la pose de grands cintres en bois était nécessaire à la consolidation de l’édifice. Les échafaudages ont également facilité l’intervention des artisans sur le chantier, pour le nettoyage approfondi des murs et sols de Notre-Dame de Paris. Un grand nettoyage a également eu lieu, dans le but de dépoussiérer entièrement les intérieurs de la cathédrale, dessaler les voûtes endommagées par l’eau de pluie et des pompiers, mais aussi curer les réseaux techniques.

Un immense « parapluie » a également été posé au-dessus du trou causé par l’incendie dans la toiture de Notre Dame de Paris, afin d’en protéger l’intérieur des intempéries. Par ailleurs, des cordistes ont dû intervenir afin d’évacuer les vestiges tombés lors de l’incendie.

Les tâches de nettoyage devraient se prolonger jusqu’à la fin des travaux. L’incendie de Notre- Dame de Paris aura ainsi au moins permis d’offrir une nouvelle jeunesse à l’édifice.

La restauration de Notre-Dame de Paris a débuté en novembre 2021

Les nombreux ouvriers qui travaillent sur le chantier de Notre-Dame de Paris ont ainsi pu passer à l’étape suivante des travaux. Il s’agit désormais de remettre à neuf les réseaux d’eau et d’électricité. La charpente et la flèche de l’édifice doivent également être reconstruites à l’identique. Pour se faire, mille chênes ont été sélectionnés et récoltés. La moitié d’entre eux provient de dons de collectivités un peu partout en France. L’autre moitié provient de forêts privées. Ces arbres ont d’abord été coupés, puis séchés, avant d’être envoyés dans 45 scieries différentes à travers la France. Des milliers d’autres arbres seront également nécessaires afin de reconstruire la charpente de Notre Dame de Paris.

Cette phase des travaux est également l’occasion de rénover les 24 chapelles de Notre-Dame de Paris, que l’incendie avait épargnées, mais qui ont été endommagées au fil du temps. Deux d’entre elles ont d’ailleurs déjà été complètement restaurées. Elles ont en effet servi de chantier test afin de valider les protocoles de nettoyage des travaux en ce qui concerne les différents matériaux présents au sein du monument.

De nombreux artisans vont également s’atteler à la rénovation de l’orgue de la cathédrale, endommagé par la poussière de plomb suite à l’incendie.

 

De nombreux acteurs à l’œuvre dans toute la France

Si une partie des travaux s’effectue sur place dans et autour de la cathédrale Notre Dame de Paris, plusieurs opérations du chantier se déroulent au niveau national.

Travaux de consolidation à Notre-Dame de Paris

Des matériaux précis pour les travaux de reconstruction

Les chênes qui doivent servir à la reconstruction à l’identique de la flèche ont ainsi été transportés dans des ateliers, afin d’être travaillés par les charpentiers du chantier. Cette opération devrait se poursuivre jusqu’en 2023. La flèche devrait ainsi pouvoir être visible dans le ciel parisien au printemps de 2023, avant la fin des travaux.

Par ailleurs, l’incendie ayant également causé des dégâts au niveau de la façade de Notre-Dame de Paris, de nombreuses pierres doivent être remplacées lors de la reconstruction des voûtes du bâtiment. Des recherches géologiques ont ainsi été menées afin de sélectionner les matériaux les plus proches de ceux traditionnellement utilisés. L’extraction des pierres sélectionnées a donc démarré au mois de mars 2022, dans une carrière de l’Oise.

Des artisans impliqués dans les travaux de rénovation

Plusieurs éléments du grand orgue de la cathédrale ont également dû être transportés vers des ateliers en Corrèze, dans l'Hérault, ainsi que dans le Vaucluse. C’est dans ces ateliers que de nombreux artisans s’attèleront à nettoyer en profondeur les 8.000 tuyaux qui composent l’orgue. En effet, ce dernier a été endommagé par la poussière de plomb causée par l’incendie. L’orgue devra ensuite être réassemblé et harmonisé dans la cathédrale. Cette étape devrait également être achevée en 2023.

Plusieurs restaurateurs de sculptures et de peintures travaillent également à distance sur le chantier de Notre-Dame de Paris, notamment dans un atelier de l’Essonne, spécialement aménagé à l’occasion des travaux, où des artisans travaillent minutieusement à la rénovation de 22 grands tableaux des XVIIe et XVIIIe siècles. Ces œuvres d’art devraient faire leur grand retour au sein du monument pour sa réouverture au public en 2014.

 

Bientôt la fin des travaux pour Notre-Dame de Paris ?

Cet immense chantier comprend donc de nombreuses étapes. La réouverture au public de Notre-Dame de Paris pour le culte et les visites est pour l’instant maintenue au 16 avril 2024, selon l’établissement public en charge de sa rénovation. Toutefois, des questions se posent encore quant aux conditions de cette réouverture. En effet, plusieurs opérations du chantier devraient se prolonger au-delà de cette date. C’est notamment le cas de la restauration des 12 chapelles du déambulatoire, qui pourraient prendre plusieurs années. Il est donc possible que seule une partie de la cathédrale soit accessible lors de sa réouverture en 2024.

Mariane.albrieux
La sélection de la semaine
PACK CONTROL 4® : Le Régulateur électronique nouvelle génération - Batiweb

Le PACK CONTROL 4® simplifie la gestion de l’eau chaude sanitaire grâce à son écran tactile...


Solution par l’extérieur Top Toit DUO - Batiweb

Solution combinée 3 en 1 et certifiée NF EN 16012 aux multiples performances permettant de réaliser...


Pergola Arlequin - Batiweb

Autre innovation née de l'entreprise SOLISYSTEME, la pergola ARLEQUIN réinvente le concept de couverture...

Dossiers partenaires
Oui, les gaz liquides ont de l’avenir sur tous les territoires de France - Batiweb

Indispensables à 20 millions d'utilisateurs partout en France, les gaz liquides (butane, propane et le GPL carburant) on…


Tapis d'entrée techniques enroulables « ROMAT » - Batiweb

La gamme « ROMAT » est constituée de profilés en Alu brut dans lesquels viennent s’insérer des bandes de moquette (certa…


ALUCOBOND® lance en France la nouvelle gamme premium anodised : une première avec une véritable anodisation du  matériau pour embellir, protéger et pérenniser les façades - Batiweb

ALUCOBOND® lance en France la nouvelle gamme premium anodised, une première pour offrir aux architectes de véritables su…

informationbloqueur de pub détécté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb