L’UNSFA annonce ses ambitions pour 2020 Architecture | 28.01.20

Partager sur :
Lors du discours de la cérémonie des voeux de l’UNSFA prononcé par son président Jean-Michel Woulkoff, l’union des architecte précise ses positions face à la réforme des retraites et de la transition énergétique. L’union annonce également ses projets et ses congrès à venir en 2020 mais aussi les améliorations nécéssaire au bon exercice de la profession d’architecte.

Le 23 janvier, Jean-Michel Woulkoff, président de l’UNSFA (Union des architectes) se tenait face aux architectes, à ses partenaires et aux journalistes pour expliquer le programme de l’Union des architectes pour 2020, mais également pour exprimer les désirs et inquiétudes des professionnels concernant les réformes du gouvernement. 

 

La première mission de l’UNSFA annoncée par son président, est de mettre en valeur le travail de conception et de réalisation des architectes. Cette valorisation de la profession s’articule autour de plusieurs actes : 

  • L’indépendance de l’architecte dans les opérations de maîtrise d’oeuvre
  • Simplifier l’extension du secteur d’interventions des architectes 
  • Préciser l’intervention de l’UNSFA dans le cadre des commandes publiques avec la mise en place du nouveau code des Marchés
  • Prendre en compte l'avis des architectes dans les prises de décisions politiques et dans l’évaluation des lois promulguées (comme pour la production de logements sociaux définis dans la loi Elan). 

 

Les réformes du gouvernement au coeur du discours de l’UNSFA

 

Après l’annonce de ces projets, Jean-Michel Woulkoff est entré dans les sujets d’actualité de l’Union des architectes, dont la réforme des retraites. Il a expliqué la prise de position des architectes face à cette réforme. L'UNSFA a notamment travaillé avec l’Union Nationale des Professions Libérales (UNAPL) et l’Union des entreprises de proximité (U2P) pour définir le positionnement du corps de métier. Ainsi, si les architectes sont considérés comme salariés de SA ou gérants minoritaires, le régime de retraite doit être le régime général. En revanche, s’ils sont considérés comme gérants majoritaires ou en professions libérales, le régime de retraite doit être celui des travailleurs non salariés (TNS).  

 

Après la réforme des retraites, c’est à la réforme de la transition écologique que Jean-Michel Woulkoff s'est attaqué. Le président de l’UNSFA a notamment demandé des formations pour ses collaborateurs afin de mener à bien la rénovation de 500 000 à 700 000 logements par an comme prévu dans les objectifs de l’Anah. Jean-Michel Woulkoff a déploré que l’exclusivité de ce marché soit réservée aux grandes agences, et réclamé que la rénovation énergétique des bâtiments s'ouvre aux architectes.

 

Des projets autour de la formation 

 

L’UNSFA souhaite accompagner les jeunes architectes lors de leurs débuts dans la profession. La création du portail France Architecture par le Ministère devrait pouvoir faciliter cet accompagnement et répondre aux principales interrogations. Autre demande : que les jeunes agences accèdent à la commande publique, même avec peu de références. 

 

Dans le cadre de la réforme des OPCO, le président de l'UNSFA en a également profité pour annoncé que le syndicat avait choisi l'OPCO EP.  La répartition des fonds de formation pour les jeunes se portera principalement sur l’apprentissage. L’UNSFA prévoit des solutions avec les écoles d’architecture, les organismes de formation et les acteurs du financement pour agir au mieux sur la formation continue et pour la généralisation d’une filière en apprentissage.

 

Un nouveau départ pour l’UNSFA en 2020 

 

Pour le début de la nouvelle année, le président de l’UNSFA a annoncé que le siège de l’Union des architectes allait déménager à titre temporaire. L’UNSFA quittera donc le boulevard Raspail en mars pour s'installer avenue Victor Hugo.  

 

L’UNSFA annonce également deux congrès à venir. Le premier se tenant à Rennes au mois d’octobre sur le thème « Architecte en transition », et le second étant le 27ème congrès mondial à Rio, qui aura lieu au mois de juillet.

 

J.B

Photo de une ©Adobe Stock 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Formation : Agrément de l’OPCO de la construction - Batiweb

Formation : Agrément de l’OPCO de la construction

La loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » a profondément modifié la formation et l’apprentissage. Depuis le 1 avril 2019, les 20 OPCA ont été remplacées par 11 Opérateurs de compétences (OPCO). L’OPCO construction (ex Constructys) a été officiellement installé ce jour lors de son Conseil d’administration. Désormais partenaires de 4 branches professionnelles, il aura notamment pour mission d’accompagner les entreprises dans le développement des compétences de leurs salariés.
KILOUTOU, bientôt 1er formateur de France ?  - Batiweb

KILOUTOU, bientôt 1er formateur de France ?

KILOUTOU met en place depuis 2011 une véritable politique de formations CACES. Kiloutou est le 1er loueur à proposer une offre nationale de formations réglementaires, avec une véritable légitimité sur la formation CACES. Pour plus de performance la formation Kiloutou propose 75 % de temps dédié à la pratique et une alternance de théorie et de pratique sans équivalent.
La filière bois française à l’honneur pour les Jeux Olympiques de 2024 - Batiweb

La filière bois française à l’honneur pour les Jeux Olympiques de 2024

Les contours du chantier des Jeux Olympiques de 2024 se précisent, et le moins que l’on puisse dire, c’est que les constructions feront la part belle au bois. Le village olympique et paralympique ainsi que le cluster des médias seront en effet réalisés dans ce matériau biosourcé et renouvelable. L’organisation France Bois 2024 s’est ainsi formée pour accompagner les entreprises dans ce challenge qui constitue une véritable opportunité pour la filière bois française.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter