Les architectes du futur Vélodrome inspirés

Architecture | 19.07.10
Partager sur :
Les architectes du futur Vélodrome inspirés - Batiweb
L'agence d'architecture et d'urbanisme SCAU associée à l'agence Didier Rogeon, architecte, vient de remporter le concours PPP pour la réorganisation architecturale et fonctionnelle du stade Vélodrome et de ses annexes. Une opportunité pour la cité phocéenne d’avoir un nouveau quartier, rendez-vous des événements sportifs de haut niveau et des manifestations culturelles.

Véritable temple du sport, le stade Vélodrome, dont les pistes cyclables avaient cédé la place à des gradins bien avant la rénovation à l’occasion de la Coupe du Monde 1998 qui avait déjà conduit sa capacité d’accueil à 60 000 places, va voir sa capacité portée à 67 000 places et l'ensemble des tribunes recouvert. Une rénovation impérative si Marseille veut accueillir les rencontres de l'Euro-2016, dont l'organisation a été attribuée à la France fin mai.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir

L'agence d'architecture et d'urbanisme SCAU (Maxime Barbier, Bernard Cabannes, Luc Delamain, François Gillard, Michel Macary et Aymeric Zublena), associée à l'agence Didier Rogeon, architecte, vient de remporter le concours PPP du stade vélodrome de Marseille, aux côtés de GFC (filiale de Bouygues construction et mandataire du groupement). Le programme de SCAU prévoit le développement d’un nouvel environnement urbain avec logements, boutiques, commerces, restaurants, équipements hôteliers, évolutions cohérentes 6. Et il intègre aussi la reconfiguration du stade Delort situé à proximité, destiné aux rencontres de rugby.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Dans cet esprit, SCAU conserve une partie des tribunes existantes à l’est et à l’ouest (Jean Bouin 19 000, Ganay 21 000, les virages nord et sud 27 000 places) ainsi que la courbe de visibilité, tandis que des nouvelles tribunes seront crées : pour le grand public, avec des gradins de 80cm pour plus de confort et des nouvelles tribunes VIP, avec des gradins de 1m équipés de sièges avec accoudoirs. La restructuration de l’ensemble du stade a pour résultat une infrastructure de pointe, répondant aux normes sportives européennes et internationales les plus exigeantes.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir

La couverture, dont la silhouette ondulante s’enroule autour des quatre tribunes historiques est l’image forte du projet. Son dessin épouse l’intégralité de l’édifice telle une enveloppe protectrice pour le public. Composée d’une peau lisse et continue, tendue sur une nappe structurelle, la toiture du stade Vélodrome devient le nouvel emblème de Marseille. Une nappe tridimensionnelle sur quatres mégastructures porteuses disposées aux angles du terrain soutiennent la résille monumentale qui semble en suspension. Ce volume laiteux et translucide laisse percevoir la dentelle d’acier et offre les qualités de solidité requises pour résister aux agressions du mistral, de la pluie, et de l’ensoleillement.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Inscrit dans une démarche d’éco-quartier, le projet intègre le réaménagement de l’ensemble du périmètre en créant de nombreux espaces verts, notamment par la requalification des berges de l’Huveaune. En configuration spectacle, la scène de 800 m² positionnée en appui du virage nord, transformera le stade Vélodrome en un gigantesque équipement de concert en mesure d’accueillir des productions d’envergure, nationales et internationales. « L’objectif est de faire du stade Vélodrome et de ses programmes annexes, un nouveau quartier prolongeant la cité existante, un site vecteur de convivialité, rendez-vous des événements sportifs de haut niveau et des manifestations culturelles de Marseille » précise le groupement lauréat.


Focus :

La société AREMA, qui sera créée pour le projet, aura pour actionnaires la Caisse des Dépôts, la Caisse d’Epargne Provence-Alpes-Corse, le FIDEPPP, le fonds Infravia, GFC Construction (mandataire du groupement) et EXPRIMM. Cette société s’appuie sur l’expertise des cabinets d’architectes SCAU et DIDIER ROGEON, architecte associé, qui ont conçu le projet, ainsi que sur les bureaux d’études IOSIS, GARCIA Ingénierie et BETEREM Ingénierie. La présidence sera exercée par un représentant de GFC Construction.


Bruno Poulard

 

Redacteur
La sélection de la semaine
GUIDE ISOLATION - Batiweb

Envie de réchauffer votre intérieur ? Un projet de rénovation en tête ? Consultez le Guide...


DELTA-TERRAXX : géocomposite drainant polyvalent, maîtriser l'eau autour de la construction - Batiweb

DELTA-TERRAXX est un géocomposite de drainage polyvalent hautes performances pour toitures-terrasses accessibles,...


Cale de réparation pour plaques de plâtre Biz'Replak (x 28) - Batiweb

Biz'ReplaK (28). Cale métallique pour réparer les plaques de plâtres. Permet de reboucher les trous...

Dossiers partenaires
Myral se fixe un objectif de 63 % de réduction d’impact carbone à l’horizon 2024. Une démarche environnementale entre actions et engagements. - Batiweb

Myral s’apprête à déployer une décarbonation massive, après plus de 10 ans de travail et de réflexion en faveur de la tr…


Aménagement des espaces de bureau et gestion du bruit et de la confidentialité, pensez cloison ! - Batiweb

La cloison démontable et mobile, en plus d’être un moyen de structurer les espaces de travail, répond aux obligations de…


JELD-WEN : des blocs-portes dans l'air de la rénovation - Batiweb

Qu’elles soient situées dans l’hôtellerie, le tertiaire, l’enseignement, la santé ou encore l’habitat collectif, les por…

information bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb