Mondial du Bâtiment 2015 : un premier bilan positif BATIMAT 2015 | 09.11.15

Partager sur :
Guillaume Loizeaud, directeur de la division construction de Reed Exposition, et à ce titre patron opérationnel du Mondial du Bâtiment qui réunit les trois salons Batimat, Interclima+Elec et IdeoBain, a livré à la presse, quelques heures avant la fermeture du salon, les grandes tendances de l’édition 2015, qui se tenait à Villepinte pour la deuxième fois.

Plus international, tourné vers l’Afrique et orienté vers la détection d’affaires, telles sont les grandes tendances du cru 2015. Tendances qu’il faut prendre avec un peu de recul car les statistiques de fréquentation détaillées ne seront connues que dans plusieurs jours.

Par rapport à l’édition 2013, ce sont en effet 23% de visiteurs internationaux, soit 4% de plus que lors de l’édition 2013 qui ont arpenté les allées du salon et visité les stands des exposants. Ce chiffre est satisfaisant pour tous ceux qui recherchent une clientèle et des marchés à l’export et c’était un des objectifs des organisateurs. Donc carton plein de ce côté-là.

Mais la légère baisse globale des visiteurs (- 3% par rapport à 2013) pourrait inquiéter les nombreux exposants qui viennent d’abord pour rencontrer les installateurs et artisans français. Toutefois, sur cette catégorie particulière, à J-1 de la fermeture, les chiffres du nombre de visiteurs indiquaient une croissance de 3% de la cible des entreprises. Selon les organisateurs, ce sont les catégories des négociants/distributeurs et des fabricants qui ont connu la plus forte baisse d’une édition à l’autre.

Des parcours guidés, une vraie nouveauté

Autre tendance notable, les rendez-vous d'affaires et les visites ciblées se sont multipliés, pour matérialiser la promesse des organisateurs de faire un salon plus orienté business. Deux dispositifs ont été mis en place pour cela.

Tout d’abord des visites guidées, à destination des délégations étrangères mais aussi des prescripteurs français et, fait notable, des artisans du bâtiment. Ces visites étaient organisées en partenariat avec les grands titres de la presse et du Web bâtiment. Et elles étaient encadrés par des journalistes professionnels, pour assurer aux visiteurs qui s’étaient inscrits, le meilleur niveau d’information possible.

Il est à noter que près d’un millier d’artisans s’étaient inscrits à ces parcours guidés, ce qui constitue une vraie nouveauté qui prend peut-être le relai des visites qu’organisaient auparavant les distributeurs professionnels pour leurs clients.

Ensuite, une autre initiative, testée à petite échelle s’est aussi révélée prometteuse de développements possibles lors de la prochaine édition. L’équipe de Reed Expo a identifié avant le salon les porteurs d’affaires et leur a proposé, en collaboration avec les exposants, des rendez-vous d’affaires (business matching). Ces rendez-vous ont permis de mettre en relation 1200 décideurs avec les fabricants, pour plus d’un million d’Euros de valeur de projets détectés.

Des espaces de rencontre très fréquentés

Les conférences et espaces transversaux ont connu un très gros succès. Il n’est pas besoin d’avoir un décompte chiffré pour voir que les ateliers et les diverses conférences ont attiré un nombreux public. Pour avoir animé deux d’entre-elles (Mise en relation artisans / prospects sur Internet et Découverte du BIM) et avoir assisté à plusieurs autres, nous avons bien vu que l’audience était très forte, débordant dans les allées du salon et l’auditoire très intéressé, les 45 minutes allouées étant trop courtes pour répondre aux nombreuses questions posées.

Une signalétique à améliorer

Sur les points à améliorer, les plans de circulation et de repérages des exposants, notamment du côté d’Interclima+Elec et d’IdeoBain, auraient mérité d’être plus visibles, notamment aux points de passage d’un salon à l’autre. Il faudrait aussi rendre plus visible la numérotation des stands, peu d’entre eux étant correctement repérés. Pour les plus importants, ce n’est pas forcément un problème, mais pour ceux de moyenne et petite taille, il était souvent compliqué de les retrouver.

En conclusion provisoire

À la question posée à de nombreux responsables de stand sur leur degré de satisfaction, beaucoup se sont déclarés satisfaits de la semaine, peut-être pas tant sur le plan de la fréquentation, avant un décompte qui ne s’effectuera qu’une fois le salon terminé,  que sur l’intérêt des visiteurs rencontrés pour les nouveaux produits et services présentés. Beaucoup ont semblé entériner le fait que le temps des stands gigantesques, usines à recevoir les clients, était terminé et que les trois salons devenaient des lieux de rencontre d’une nouvelle clientèle et d’applicateurs désireux d’élargir leur vision du marché ou de leur domaine professionnel.

Dernier signe de renouvellement, 30% des exposants étaient présents pour la première fois sur les salons, alors que le nombre total des stands était un peu plus faible que lors de la dernière édition (-3% vs 2013, soit 2436 exp.). C’est probablement le signe d’une mutation forte du marché, qui devrait amener tous qui ont fait chaise vide à se poser la question de leur absence ou plutôt du mode de présence qu’ils devraient peut-être envisager pour les prochaines éditions.


Régis Bourdot 

Photo de une : (c) collectif Stéphane Laure

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le Mondial du bâtiment/Batimat, l’observatoire dynamique du bâtiment

Le Mondial du bâtiment/Batimat, l’observatoire dynamique du bâtiment

Salon, observatoire ou lieu de débat ? Guillaume Loizeaud, directeur de Reed Expo, accompagné de Jacques Chanut, le président de la FFB, a rappelé que le Mondial du Bâtiment (Batimat, Interclima et Ideobain) devient autant lieu d’exposition et de présentation des innovations de la filière que pôle d’observation du bâti, des modes d’habitat et de l’aménagement des villes. Pour faire cette mutation et attirer encore plus de professionnels sur le lieu physique du salon, les organisateurs déploient beaucoup de moyens. Regardons ça de plus près.
Le Mondial du Bâtiment 2019, vers un salon permanent ?

Le Mondial du Bâtiment 2019, vers un salon permanent ?

Guillaume Loizeaud et l’équipe de Reed Expo ont présenté les grandes options des trois salons, Batimat, Interclima et Idéobain qui composent le Mondial du Bâtiment. Et le changement est là où on ne l’attend pas pour un salon, puisque l’événement à l’ambition de devenir permanent ! Regardons comment...
(Vidéo) Nominés et lauréats des Awards de l'Innovation 2019 nous expliquent leurs produits

(Vidéo) Nominés et lauréats des Awards de l'Innovation 2019 nous expliquent leurs produits

En septembre dernier, nous avons assisté à l'annonce des lauréats des Awards de l'Innovation 2019. A cette occasion nous avons interrogé 5 industriels : Geberit, Profils Systèmes, Eaton, Atlantic et Edilteco, pour qu'ils nous en disent plus sur leurs produits. Nous vous proposons de découvrir notre vidéo dédiée... la première d'une longue série puisque Batiweb aura, cette année encore, son plateau TV sur Batimat ! Tous les détails.
Mondial du Bâtiment 2015 : J-6 pour une édition aux forts enjeux environnementaux

Mondial du Bâtiment 2015 : J-6 pour une édition aux forts enjeux environnementaux

Du 2 au 6 novembre, le Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte accueillera le très attendu Mondial du Bâtiment. Pour la première fois, les salons Batimat, Idéobain et Interclima+Elec cohabiteront sous une même marque afin d’accélérer l’innovation et la diffusion de nouveaux savoirs dans un secteur en pleine révolution. À quelques semaines de la COP 21, l’événement s’inscrit clairement dans le champ du développement durable.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter