La RE2020 n’est pas un « outil de conception » mais de « calcul réglementaire » (AICVF)

Batiradio | 09.05.22
Partager sur :
La RE2020 n’est pas un « outil de conception » mais de « calcul réglementaire » (AICVF) - Batiweb
Appliquée depuis janvier 2022 au résidentiel, la RE2020 tend à mieux calculer la performance d’un bâtiment neuf, tant du côté énergie, que de celui du confort d’été ou de l'impact carbone. Malgré une prise en compte de ces trois piliers, la réglementation a encore quelques ajustements à intégrer. Le point avec Nathalie Tchang, directrice-associée du bureau d’études Tribu Energie, lors d’un Rendez-Vous du Mondial du Bâtiment.

Les évolutions de la RE2020 par rapport à la RT 2012 ont été on ne peut plus décryptées, avant comme après l’application de la réglementation de la construction neuve. 

« Le point positif c’est que la RE2020 s’inscrit dans une démarche cohérente, par rapport aux annonces catastrophiques du GIEC, donc elle va inciter à innover pour aller toujours plus loin », commente à son tour Nathalie Tchang, lors d’un Rendez-vous du Mondial du bâtiment ce vendredi 6 mai.

« Et c’est très positif de pouvoir se projeter avec ces seuils progressifs qui sont d’ores et déjà annoncés et qui vont également contribuer à une synergie d’équipes, entres les bureaux d’études, les architectes, les maîtres d’ouvrage pour justement concevoir ces habitats de demain », abonde la directrice-associée du bureau d’études Tribu Energie et pilote des travaux d’une boîte à outils pour l’association des ingénieurs techniciens en climatique, ventilation, froid (AICVF).

L’énergie, le confort d’été et l’impact carbone mieux intégrés dans le calcul

 

Autrefois, la RT 2012 se concentrait plus particulièrement sur la partie consommation énergétique. La prise en compte du confort d’été laissait encore à désirer, tandis que l’impact carbone manquait dans cette méthode de calcul. 

Aujourd’hui, ces trois piliers sont intégrés de façon concomitante dans la RE2020. Celle-ci inclut notamment des fichiers météorologiques réactualisés, avec une année classique, et une année caniculaire et d’été. Sans compter l’analyse de nouveaux postes de consommation « comme les parkings, les déplacements, l’éclairage des parties communes », nous énumère Nathalie Tchang.
 
Autre nouveauté phare de la RE2020 : le passage de l’analyse de cycle de vie (ACV) statique à de l’analyse de cycle de vie dynamique dans la construction neuve. 

Avec l’ACV statique, « la date des émissions des gaz à effet de serre n’est pas prise en compte dans le calcul de l’impact sur le changement climatique, donc les émissions de stockage temporelles n’ont pas d’impact. Concernant l’ACV dynamique on va avoir une pondération des émissions de gaz à effet de serre, en fonction des années d’émissions. C’est-à-dire que plus l’émission va avoir lieu tôt, plus son impact va être important sur le potentiel de réchauffement climatique, plus elle est tardive plus son impact est faible », nous résume la directrice-associée du bureau d’études Tribu Energie

« La volonté de réduire drastiquement ces émissions de CO2 liées aux produits de construction, va obliger non seulement à réaliser une analyse du cycle de vie, en phase conception et réalisation, mais elle va aussi inciter les industriels à innover. Par ailleurs, la prise en compte de produits de réemploi va être fortement valorisée », prédit-elle, enthousiaste. 

Des ajustements et précautions à adopter vis-à-vis de la RE2020

 

Cependant, malgré ces évolutions, « la réglementation n’est pas un outil de conception. Ça reste un outil de calcul réglementaire qui ne doit pas se substituer aux outils de conception habituels, par exemple les simulations thermiques dynamiques, les calculs de facteur de lumière du jour… » prévient Nathalie Tchang. 

 « Il y a quand même quelques petites précautions à prendre notamment lorsque le chantier se fait en entreprise en lots séparés, il est important de confier cette mission d’actualisation de calculs ACV énergie au bureau d’études de conception, pour avoir une vision globale », précise-t-elle également.

D’autant que l’énergie, le carbone, et confort d’été « induisent des interactions », impliquant la nécessité de trouver « le meilleur compromis » entre ces trois piliers pour trouver les bonnes solutions techniques. « Par exemple, les planchers bois, c’est très favorable en carbone, c’est très bien pour le traitement des ponts thermiques, mais attention parce qu’on n’a plus d’inertie pour le confort d’été », expose Nathalie Tchang. 

L’intéressée déplore également que certains des bureaux d’études effectuant ces calculs ne soient pas forcément qualifiés, alors que des qualifications, comme l’OPQBI existent. A cela devraient s’ajouter, selon elle, d’autres ajustements tels qu’une conception plus optimisée sur le confort estival et des arrêtés sur différentes typologies d’usage du bâtiment neuf. Pour exemple, on peut citer la réversibilité, méthode de construction efficace pour éviter une obsolescence du tertiaire et lutter contre la crise du logement.

En attendant que ces notions étoffent la réglementation, l’AICVF, sollicitée par l’Ademe, se mobilise pour faciliter l’appréhension de celle-ci par différents outils.  Dans la mallette formation, on compte notamment des modèles de DPHF, documents Excel à remplir pour la construction des maisons et ilots collectifs. 

Cette semaine, cinq modules sur la RE2020 seront livrés, balayant d’un côté les grands principes et de l’autre détaillant certains aspects (ACV, cas pratiques…). Plus spécifiquement pour les bureaux d’études, des points sur les erreurs fréquentes en études énergie, carbone et confort d’été, seront diffusés à la rentrée scolaire.

 

L'intervention Nathalie Tchang sur le RDV du Mondial du Bâtiment en intégralité : 

 

 

Virginie Kroun
Photo de Une : Adobe Stock
 

Virginie.kroun
La sélection de la semaine
Préparation des supports : Monobrosse "Quattro Boost" - Batiweb

La monobrosse est spécialement recommandée pour des travaux conséquents en matière de préparation...


Pergola Arlequin - Batiweb

Autre innovation née de l'entreprise SOLISYSTEME, la pergola ARLEQUIN réinvente le concept de couverture...


Porte étanche Acquastop Integra Swing - Batiweb

La Porte étanche Acquastop Integra Swing est légère et étanche dès la fermeture...

Dossiers partenaires
Powerdeck+, un isolant thermique performant pour les toits-terrasses - Batiweb

Fabriqué à Bourges, au cœur de la France, Powerdeck+ est le panneau thermique support d’étanchéité qui combine légèreté …


Presto Linea : 7 nouvelles finitions pour vos designs d’intérieur - Batiweb

Ce robinet de lavabo à déclenchement automatique tout intégré est l'un de nos produits phare de cette année. Son design …


Poignée de fenêtre SecuForte®, un nouveau geste pour plus de sécurité ! - Batiweb

Avec la poignée de fenêtre de sécurité SecuForte®, HOPPE propose une solution qui vient contrer les nouvelles métho…

informationbloqueur de pub détécté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb