Action coeur de ville a déjà permis plus de 4 000 actions

Collectivités territoriales | 31.01.20
Partager sur :
Action coeur de ville a déjà permis plus de 4 000 actions - Batiweb
Les centres-villes des petites et moyennes communes sont souvent laissés à l’abandon par les commerçants et les habitants. Pour remédier à cette désertification, le plan Action coeur de ville, instauré en 2017, a pour but de rendre à nouveau attractif et dynamique ces centres-villes. En 18 mois, le programme a déjà mobilisé un milliard d’euros pour permettre la réalisation de plus 4 000 actions dans les communes concernées.

Le plan Action coeur de ville doit aider 222 villes de France et d’Outre-mer à lancer leurs projets pour redynamiser les centres-villes désertés et le manque d’activité grâce à un budget de 5 milliards d’euros mobilisés sur 5 ans. 

 

Jacques Mézard, ancien ministre de la Cohésion des territoires avait défendu l’importance de ce programme : « j’ai la conviction que les villes moyennes sont un vecteur essentiel de développement de nos territoires. Elles concentrent 23% de la population française et 26% de l’emploi. Leur vitalité est indispensable car elle profite à l’ensemble de leur bassin de vie, et plus largement aux territoires urbains et périurbains environnants. »

 

Depuis le début d’année, le programme Action coeur de ville commence à s’accélérer. Ce qu’est devenue la « priorité nationale » a déjà mobilisé plus d’un milliard d’euros en provenance de l’Etat et de financeurs du programme pour permettre la réalisation de plus de 4 000 actions déjà élaborées par les communes. 

 

Ce programme prévoit la rénovation de logements, la restructuration de commerces, la mise en place de nouvelles mobilités, le réaménagement de l’espace public, le développement de l’offre culturelle, et d’autres actions visant à rendre les villes plus vertes, plus écologiques. 

 

Jacqueline Gourault, actuelle ministre de la Cohésion des territoires, s'est félicitée de la mobilisation autour du programme en seulement 18 mois : « elle traduit à la fois l’importance de ces villes dans le développement économique et la cohésion sociale de notre pays, leur capacité d’innovation mais aussi leur rôle moteur pour relever le défi d’un nouvel aménagement urbain plus durable et inclusif ».

 

Si le programme Action coeur de ville est décrit comme une véritable réussite, de nombreux projets devraient encore voir le jour avec le reste du budget. Mais cela pourra t-il suffire à « améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et conforter leur rôle de moteur de développement du territoire », comme décrit dans le programme Action coeur de ville ? Cette revitalisation des centres-villes pourrait permettre la création d’emplois, aidant par la même occasion Emmanuel Macron à atteindre son objectif de plein emploi en 2025.

 

J.B

Photo de une ©Adobe Stock

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet