Grand Paris Express : la future ligne 15 mise en service en 2030 sans La Défense ? Collectivités territoriales | 23.05.19

Partager sur :
Alors que le chantier de la station « La Défense » de la future ligne 15 se révèle plus compliqué que prévu, nécessitant 17 ans de travaux, le président de la Société du Grand Paris (SGP) annonce qu’un autre emplacement est à l’étude. Faute de quoi la nouvelle ligne du supermétro ouvrirait en 2030 sans desservir le quartier d’affaires de l’Ouest parisien.

Thierry Dallard, président de Société du Grand Paris (SGP), annonce que l’organisme est en train de chercher un nouvel emplacement pour la station « La Défense » de la future ligne 15 de métro. Alors que l’arrêt était prévu sous le centre commercial des Quatre-Temps, les études ont révélé la nécessité de reprendre les fondations. Des travaux pouvant durer 17 ans et donc repousser l’ouverture de la future ligne 15, initialement estimée à 2030.
 

A la recherche d’un meilleur emplacement


« On critique souvent les ingénieurs qui veulent se faire plaisir, mais on va peut-être essayer de trouver une autre solution, en cherchant à proximité un autre site où la construction serait un peu moins compliquée », a annoncé Thierry Dallard. Ce dernier ne souhaite pas retarder l’ouverture de la nouvelle ligne à cause de La Défense, mais concède que « ce serait un peu gênant » que la station n’ouvre pas avant 2034, « d’où mon souci de faire en sorte que la solution alternative marche et puisse être réalisée en même temps que le reste », ajoute le président de la SGP.

 

Future ligne 15 : métro circulaire ou pas ?


Autre élément en cours de discussion concernant la ligne 15 : faut-il renoncer à l’idée d’un supermétro circulaire ? La ligne pourrait finalement être coupée à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) et n’aurait qu'une spirale qui partirait de Noisy-Champs (Seine-Saint-Denis et Seine-et-Marne), en passant par Champigny, ferait le tour de Paris par La Défense et Saint-Denis, et reviendrait faire terminus à Champigny.

Si les passagers devraient dans ce cas changer de métro, cette mesure simplifierait l’exploitation de la ligne et permettrait d’économiser 130 millions d’euros, selon le président de la SGP qui reconnaît que le sujet est « passionnel ».

C.L (avec AFP)

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Quatre lignes sur cinq du Grand Paris Express déclarées d’utilité publique

Quatre lignes sur cinq du Grand Paris Express déclarées d’utilité publique

Les choses s’accélèrent encore pour la Société du Grand Paris ! En début de semaine, l’organisme annonçait que la ligne 15 du Grand Paris Express venait d’être reconnue d’utilité publique dans sa globalité, conduisant au lancement de la phase travaux. Aujourd’hui, c’est au tour de la ligne 17 Nord de faire l’objet d’un décret au Journal officiel. Ainsi, sur les cinq lignes du futur métro francilien, seule la 18 n’a pas encore été reconnue d’utilité publique.
La Société du Grand Paris s’engage à reloger au même loyer les locataires d’un immeuble bientôt détruit

La Société du Grand Paris s’engage à reloger au même loyer les locataires d’un immeuble bientôt détruit

La Société du Grand Paris, en charge de la construction du Grand Paris Express, a annoncé vendredi dernier que les locataires d’un immeuble HLM de Gennevilliers, bientôt rasé pour y bâtir une nouvelle gare, seraient relogés sans augmentation de loyer. Ainsi, une charte engageant les différentes parties a été signée en février dernier, engageant la SGP à combler la différence entre les loyers actuels et futurs durant cinq ans. Explications.
Les PME pleinement associées à la réalisation du Grand Paris Express

Les PME pleinement associées à la réalisation du Grand Paris Express

Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris, souhaite qu’au moins 20% des travaux du Grand Paris Express soient exécutés par des PME. Pour stimuler leur implication et mesurer leur participation à la réalisation du projet, il a annoncé le création d’un Observatoire réunissant des chambres consulaires, des organisations patronales et des fédérations professionnelles parmi lesquelles la FFB.
Des tunneliers sur-mesure pour les sous-sols du Grand Paris Express

Des tunneliers sur-mesure pour les sous-sols du Grand Paris Express

Quatre tunneliers ont déjà été mis en service pour creuser les futures lignes de métro du Grand Paris Express, et six supplémentaires sont actuellement en cours de montage pour être livrés en région parisienne. En tout, ce n’est pas moins de 19 tunneliers et une machine à forage vertical qui ont été commandés à la société allemande Herrenknecht. Le point sur ces immenses machines avec Guy Lechantre, gérant France de l’entreprise.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter