La Société du Grand Paris s’engage à reloger au même loyer les locataires d’un immeuble bientôt détruit

Collectivités territoriales | 13.03.17
Partager sur :
La Société du Grand Paris s’engage à reloger au même loyer les locataires d’un immeuble bientôt détruit - Batiweb
La Société du Grand Paris, en charge de la construction du Grand Paris Express, a annoncé vendredi dernier que les locataires d’un immeuble HLM de Gennevilliers, bientôt rasé pour y bâtir une nouvelle gare, seraient relogés sans augmentation de loyer. Ainsi, une charte engageant les différentes parties a été signée en février dernier, engageant la SGP à combler la différence entre les loyers actuels et futurs durant cinq ans. Explications.
Alors que la Société du Grand Paris (SGP) annonçait il y a peu le rachat de 29 hectares au groupe PSA afin d’y bâtir le futur Grand Paris Express, un nouveau compromis a été trouvé entre le porteur du projet et les occupants d’un immeuble HLM promis à la démolition.

En effet, le bâtiment, construit en 1972 à Gennevilliers, est appelé à disparaître afin de laisser place à une nouvelle gare de métro. Une situation exceptionnelle pour Philippe Yvin, président du directoire de la SGP.

Une promesse difficile à tenir ?

En outre, une Charte de relogement avait été signée en février dernier dans laquelle la Société du Grand Paris s’engageait à financer la différence entre les loyers actuels et à venir pendant cinq ans. Passé ce délai, l’office public d’habitat serait en charge d’assumer cette dépense.

Un accord qui semble faire l’unanimité du côté de Droit au logement. « C’est la première fois que la Société du Grand Paris, chargée de concevoir et réaliser le futur réseau de super métro, s’engage à financer le relogement avec les mêmes loyers », souligne notamment Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole de l’association.

Pour les résidents, en revanche, c’est la perplexité qui prime. « On nous a dit qu’il fallait quitter l’immeuble en 2018 », témoigne Dalila Karri, présidente de l’association des habitants. « Ici, ce sont des gens modestes. Un T4, c’est un loyer d’environ 600 euros mensuels. Dans le neuf, avec une surface équivalente, c’est environ 1 100 euros : c’est impossible ».

Un argument qui se tient, au vu des prix relevés par l’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne (Olap) en décembre dernier.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur
La sélection de la semaine
FF120-RF de Tenmat : le capot de protection des spots encastrés le moins cher du marché - Batiweb

Le capot de protection de spot encastré est désormais obligatoire pour l'isolation thermique, conformément...


Revêtement élastomère polyuréthane mono composant - EVERFAST® ÉLASTIPROOF TRAFIC - Batiweb

EVERFAST ÉLASTIPROOF TRAFIC est un revêtement élastomère auto polymérisable polyuréthane...


LUXORliving BI180 : Détecteur de mouvement intelligent et élégant pour la maison - Batiweb

Détecteur de mouvement mural pour gestion de l'éclairage intérieur. Installé à...

Dossiers partenaires
Testo fait évoluer la thermographie avec ses nouvelles caméras thermiques - Batiweb

Bénéficiant de plus de 60 ans d’expertise dans le domaine de la mesure, Testo est engagé depuis toujours dans l’innovat…


GENIE® lance le E-Drive sur toute sa gamme de ciseaux compacts GS™ - Batiweb

Le système de moteurs électriques asynchrones choisi par Genie permet de réduire considérablement les coûts de maintenan…


BLOCS-PORTES LARGEMENT VITRÉS : des performances techniques et esthétiques qui n'ont vraiment rien à cacher ! - Batiweb

Notre nouvelle gamme de Blocs-Portes Largement Vitrés s’intègre dans tous vos projets en neuf comme en rénovation. Quels…

informationbloqueur de pub détécté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb