Un guide pour bâtir les futures places du Grand Paris Express Collectivités territoriales | 02.12.19

Partager sur :
La Société du Grand Paris et Île-de-France Mobilités publient un guide pour bâtir les futures places du Grand Paris Express. Parmi les 40 grands principes énoncés : remettre le piéton et la marche au centre, organiser la place du vélo, réguler le trafic, installer des équipements publics accessibles à tous, faire la part belle à la végétalisation, recycler au maximum, ou encore viser la neutralité carbone. Le guide insiste également sur la prise en compte de l’existant et sur l’évolutivité des futures places.

En mars 2017, une réflexion autour de la création des places du Grand Paris Express a été lancée et confiée à une équipe pluridisciplinaire conduite par l’agence d’architecture et d’urbanisme TVK.

 

Cette réflexion a donné naissance à la publication d’un guide intitulé Places du Grand Paris, principes de conception des espaces publics du Grand Paris Express, rendu public ce vendredi 29 novembre. L’ouvrage vise notamment à donner « une politique d’aménagement » commune à la création des 68 nouvelles gares et de leurs places.

 

Ce guide émet trois grandes recommandations :

 

  • La continuité, pour que ces nouvelles places soient dans la continuité de l’existant et fassent le lien entre les infrastructures de transports et la ville ;
  • La disponibilité, pour des espaces publics accessibles à tous et qui fassent cohabiter tous les usages ;
  • L’évolutivité, pour pouvoir adapter ces espaces aux évolutions de la ville dans le temps.

 

Equipements publics, piétonnisation, végétalisation, recyclage, neutralité carbone...

 

Il énonce également 40 principes parmi lesquels : dessiner sans figer, travailler avec le public, construire ou rétablir des espaces piétons, renforcer et organiser la place du vélo, ralentir et modérer le trafic, réguler le stationnement, proposer des places assises nombreuses et diverses, installer des équipements et des services publics, accueillir les évènements, améliorer le confort d’été, conférer à l’espace public les qualités d’un jardin, protéger et développer le patrimoine arboré, recycler, ou encore viser la neutralité carbone.

 

Pour la Société du Grand Paris, ces places devront être « des respirations, des espaces de vie adaptés aux usages, modulables et intégrés dans leur environnement, que l’usager aura plaisir à investir dans son parcours quotidien ».

 

C’est en fonction de ces grands principes que la Société du Grand Paris et qu’Île-de-France Mobilités jugeront du respect des ambitions portées et octroieront des subventions.

 

« Avec cet ouvrage, la Société du Grand Paris et Île-de-France Mobilités marquent l’importance de créer une culture commune dans la réalisation des espaces publics du Grand Paris. D’abord parce que les futures places du Grand Paris seront le trait d’union entre les 68 nouvelles gares et la ville et que les habitants devront pouvoir se les approprier. Ensuite et surtout parce que ces places soutiendront les mutations urbaines des quartiers de gare du Grand Paris Express, des sites qui porteront le potentiel maximum pour réussir l’acte II du Grand Paris : celui de l’immobilier et du logement », a réagit Thierry Dallard, président du directoire de la Société du Grand Paris

 

« Ces nouvelles gares seront aussi les espaces emblématiques de la mise en œuvre d’une politique d’aménagement et d’intermodalité exemplaire conduite par la Région et par Île-de-France Mobilités pour répondre à l’urgence des enjeux climatiques et environnementaux en réduisant les îlots de chaleur et en développant des espaces végétalisés. De plus, en donnant envie aux franciliens d’abandonner progressivement la voiture particulière au profit des transports en commun, ces nouvelles gares participeront également à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et de particules », ajoute Laurent Probst, directeur général d’Île-de-France Mobilités.

 

Le guide est disponible dans son intégralité ici.

 

C.L.

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Des artistes de renom pour habiller les gares du Grand Paris Express - Batiweb

Des artistes de renom pour habiller les gares du Grand Paris Express

Alors que la ligne 18 du Grand Paris Express vient tout juste d’être déclarée d’utilité publique, Philippe Yvin, président du directoire du Grand Paris, a rappelé ce mardi « la volonté d’avoir un projet artistique qui accompagne la création architecturale ». 37 équipes d’architectes internationaux auront ainsi la lourde tâche d’aménager les 68 gares du réseau. Le designer Patrick Jouin, quant à lui, sera en charge de la conception du mobilier.
1ère Biennale d’architecture et de paysage à Versailles : le Grand Paris à l’honneur - Batiweb

1ère Biennale d’architecture et de paysage à Versailles : le Grand Paris à l’honneur

Les contours de la première Biennale d’architecture et de paysage en Île-de-France (Bap !) se précisent. Alors que l’événement débutera dans tout juste un mois et se tiendra jusqu’au 13 juillet prochain à Versailles, la Société du Grand Paris a en effet détaillé le contenu du pavillon Horizon 2030, composé d’une centaine de maquettes présentant les 68 futures gares du Grand Paris Express. Ces dernières seront exposées dans l’ancienne Poste de Versailles, en friche depuis maintenant plusieurs mois.
Une maquette numérique de Paris de 37 m2 - Batiweb

Une maquette numérique de Paris de 37 m2

Une maquette numérique de 37m2, mais aussi plus de 1000 documents d’archives, photos, cartes, plans et films sont à découvrir au sein de la nouvelle exposition permanente du Pavillon de l’Arsenal qui consacre 800m2 à l’histoire, l’actualité et au devenir de la métropole parisienne.
« Inventons la Métropole du Grand Paris » connaît ses lauréats - Batiweb

« Inventons la Métropole du Grand Paris » connaît ses lauréats

Lancé il y a un an, « Inventons la Métropole du Grand Paris » a dévoilé la liste des lauréats qui devront repenser les 51 sites du concours. L’annonce a été réalisée mercredi 18 octobre lors d’une soirée organisée au Pavillon Baltard (94). Les projets retenus représentent 7,2 milliards d’euros d’investissement privés et financés. Durant la phase de chantier, ils devraient contribuer à l’emploi de plus de 65 000 personnes sur 7 ans.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter