La Solive et l’éRE : les nouvelles écoles de la rénovation énergétique

Développement durable | 10.05.22
Partager sur :
La Solive et l’éRE : les nouvelles écoles de la rénovation énergétique - Batiweb
Pour son Rendez-vous du Mondial du Bâtiment, Batiradio consacrait, vendredi dernier, une de ses séquences aux nouvelles écoles de la rénovation énergétique. Des écoles qui, face à des besoins croissants de main d’œuvre dans ce secteur, proposent des formations aux nouveaux métiers de la transition énergétique.

Dans un contexte où les bâtiments représentent près de 40% de notre consommation énergétique et plus d’un quart de nos émissions de gaz à effet de serre, la rénovation des bâtiments devient une priorité de la transition écologique. De ce fait, le secteur de la rénovation énergétique bénéficie d’une demande très forte et de financements très importants. Seul problème, et pas des moindres, ce secteur souffre d’une pénurie de main d’œuvre, alors qu’on estime qu’il faudrait recruter pas moins de 300 000 collaborateurs d’ici 10 ans dans ce milieu, pour faire face aux enjeux énergétiques.

Face à ce défi, des établissements d’enseignement supérieur proposent aujourd’hui des formations aux nouveaux métiers de la transition énergétique. C’est le cas par exemple de La Solive, dont les campus sont situés à Paris et à Lyon, et de l’école de la Rénovation Énergétique (l’éRE) basée à Bordeaux, toutes les deux fondées en 2021. 

 

Rendre le secteur plus attractif 

 

Depuis quelques années, les besoins en rénovation énergétique deviennent de plus en plus importants. Et pourtant, lorsqu’un particulier souhaite changer une fenêtre, changer sa chaudière, isoler ses combles, il se retrouve souvent en grande difficulté pour trouver des personnes qualifiées sur ces travaux de rénovation.

Des nouvelles écoles ont donc émergé, avec pour objectif de renforcer l’offre du secteur de la rénovation énergétique, en allant directement trouver des personnes motivées et en les formant à ces métiers. « On a souhaité créer, ici à Bordeaux, l'école de la Rénovation Énergétique pour permettre aux personnes de pouvoir oser les métiers de la rénovation énergétique, qui on le sait, sont des métiers qui ont du mal à attirer, qui ont du mal à recruter et à fidéliser leurs salariés », déclare Caroline Benard-Dende, directrice de l’éRE. 

Pour cela, ces écoles s’orientent vers de nouvelles pratiques et méthodes de formation. À titre d’exemple, La Solive apprend à faire un audit énergétique en réalité virtuelle, à poser une isolation, à installer une pompe à chaleur, lors de cursus courts et intenses, du style boot camp, qui mixent à la fois des apports théoriques et pratiques, des stages en entreprise et des modules en réalité virtuelle. 

Point clé de ces formations : ces nouveaux établissements apprennent également à travailler en collectif, afin d’avoir une vision globale de la rénovation et des enjeux du bâtiments. « On va de plus en plus passer d'une rénovation qu'on appelle aujourd'hui par gestes où l’on va changer ses fenêtres, isoler ses combles, changer sa chaudière, vers un mode de rénovation énergétique qui est de plus en plus globale. On parle de rénovation globale et performante » explique Ariane Komorn, co-fondatrice & CEO de La Solive.

 

Offrir de nouveaux talents aux entreprises

 

La Solive et l’éRE accueillent dans leurs locaux environ 80 étudiants, qui peuvent venir du monde du bâtiment, comme des architectes ou des ingénieurs qui ont décidé de se spécialiser dans la rénovation énergétique. « Mais on accueille aussi des gens qui sont en reconversion et qui viennent de différents secteurs. Par exemple, je pense à quelqu'un comme Ludovina qui travaillait pour les Pages jaunes, qui a choisi de rejoindre le monde du bâtiment et qui est aujourd'hui extrêmement épanouie dans son métier », insiste Ariane Komorn. 

« La plupart de nos stagiaires ne viennent pas du secteur du bâtiment. Quand on s’est dit que le secteur avait besoin de nouveaux talents, on a fait le pari qu'il existait plein de compétences dans d'autres secteurs et que les personnes pouvaient peut-être avoir envie de mettre ces compétences au service du bâtiment », poursuit Caroline Benard-Dende, qui voit en cette diversité de profils, un moyen d’offrir de nouveaux talents aux entreprises du bâtiment.

Ces nouvelles écoles de la rénovation énergétique forment tout aussi bien aux métiers qui vont travailler sur les chantiers et qui vont mettre en place les techniques apprises, qu’aux métiers qui vont décider et piloter ces projets. Auditeur énergétique, chef de projet en rénovation, chauffagiste, expert de la pompe à chaleur ou du poêle à bois, expert de l’isolation par l’extérieur... La liste de ces nouveaux métiers en besoin colossal de recrutement est longue.

« On constate que ce sont des métiers qui font sens, des métiers qui jouent sur le fait que quand on travaille dans le secteur de la rénovation énergétique, on voit concrètement l'impact de son travail. On a aussi un impact concret sur l'environnement et sur la transition écologique », souligne Caroline Benard-Dende, la directrice de l’école de la Rénovation Énergétique. 

« On a un autre objectif qui est évidemment de diversifier les métiers auxquels on forme. On souhaite également former sur les métiers de la ventilation qui émergent de plus en plus dans le secteur et qui n'existaient pas avant, mais aussi à des métiers plutôt liés à la maîtrise d'œuvre. Et on veut aider les gens à notamment passer toutes les accréditations dont ils ont besoin pour opérer. Je pense évidemment, par exemple au RGE, qui sera nécessaire pour ces artisans futurs de passer pour qu’ils puissent exercer leur métier », conclut Ariane Komorn, la co-fondatrice & CEO de La Solive.

Pour regarder le replay de l'émission du Rendez-vous du Mondial du Bâtiment, cliquez ici.
 

Robin Schmidt

Photo de une : Adobe Stock

Robin.schmidt
La sélection de la semaine
Finalcad, la plateforme collaborative de suivi de projet pour le bâtiment, le génie civil et l'énergie. - Batiweb

Finalcad est la plateforme collaborative conçue pour optimiser l'expérience des travailleurs sur le terrain...


MULTIDOC : l’ensemble de vos pièces écrites au même endroit ! - Batiweb

Multidoc est un logiciel intuitif, de gestion et d’édition d’affaires permettant de regrouper dans un...


MARGELLES EPAISSES SUR MESURE ROUVIERE - Batiweb

Rouvière fabrique sur mesure des margelles épaisses pour des aspects vieux bassin. L'épaisseur maximale...

Dossiers partenaires
Évolution des règlementations européennes ! Fin des lampes et tubes fluorescents en 2023. Soyez prêts ! - Batiweb

Les directives SLR et RoHS ont évolué. La fin des lampes et des tubes fluorescents a sonné pour 2023. LEDVANCE vous écla…


La Tribune des solutions avec BMI MONIER, tuiles et composants écoresponsables - Batiweb

Vendredi 6 mai, BMI Monier était l’invité de la Tribune des Solutions, émission lancée par Batiradio et Batiweb. L’occas…


La Tribune des solutions avec Atlantic France Pompes à Chaleur et Chaudières - Batiweb

Ce vendredi 1er avril, Batiweb et Batiradio co-lançaient l'émission La Tribune des solutions. Premiers invités : Laura G…

informationbloqueur de pub détécté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb