Fermer

Le baromètre 2022 de la performance énergétique et environnementale des bâtiments dévoilé

L’OID, aux côtés de l’ADEME, a dévoilé les résultats 2022 de son Baromètre de la performance énergétique et environnementale des bâtiments. Celui-ci prend en compte pour la première fois des indicateurs pour les hôtels et les actifs de santé, et met à jour les Top 15 et Top 30 relatifs à l’enjeu d’atténuation de la taxinomie européenne.
Publié le 23 janvier 2023

Partager : 

Le baromètre 2022 de la performance énergétique et environnementale des bâtiments dévoilé - Batiweb

Depuis une décennie, la tendance à la diminution des consommations énergétiques est réelle. Un phénomène qui a connu un élan d’autant plus important depuis le début de la guerre en Ukraine. Une accélération de la baisse est d’ailleurs visible sur les trajectoires à partir de 2019. Ainsi, un bâtiment de bureaux consommait en 2022 en moyenne 146 kWh/m² par an, un niveau en baisse de près de 9 %.

Malgré tout, le rythme de décarbonation reste en-deçà des attentes : en moyenne -2,2 % par an entre 2010 et 2021, tandis qu’il faudrait atteindre -4,5 % pour respecter les objectifs nationaux.

Les objectifs de sobriété énergétique font désormais partie intégrante des préoccupations de chacun. Repris par le gouvernement, ce dernier place la réduction de consommation énergétique pour les bâtiments comme une priorité.

C’est avec ce contexte qu’il faut analyser les résultats du baromètre de 2022. L’Observatoire de l’Immobilier Durable (OID) y met à disposition de nouveaux indicateurs énergétiques et environnementaux, et leur mise en perspective au regard des dispositifs légaux attendus. Il s’enrichit par ailleurs d’indicateurs sur les actifs de santé et d’hôtellerie.

 

Baromètre et les Top 15 et Top 30 des bâtiments tertiaires

 

Un partenariat pour accélérer la transition écologique de l’industrie des bâtiments

 

Par ailleurs, l’OID et l’Agence de la transition écologique (ADEME) ont profité des vœux de l’OID et de la conférence de présentation de l’édition 2022 du Baromètre de la performance énergétique et environnementale des bâtiments pour officialiser leur partenariat.

Celui-ci est matérialisé par des travaux conjoints sur plusieurs axes de travail d’ores et déjà fixés par les deux organisations sur les thématiques de l’efficacité énergétique des bâtiments et l’adaptation au changement climatique.

« En tant qu’acteur institutionnel de l’immobilier durable, nous sommes fiers de graver dans le marbre notre partenariat avec l’ADEME, avec qui nous menons régulièrement des réflexions stratégiques notamment sur les sujets d’amélioration énergétique et de captation au changement climatique des bâtiments. Cette officialisation représente une formidable opportunité de renforcer nos synergies que nous devons au travail des équipes de l’OID et de l’ADEME. En renforçant nos liens, c’est notre capacité à accélérer la transition écologique de l’industrie immobilière qui augmente », souligne Loïs Moulas, directeur général de l’OID.

 

Jérémy Leduc

Photo de Une : AdobeStock

Par Jeremy Leduc

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.