Fermer

Le groupe Janneau organise son propre réseau de collecte des menuiseries en fin de vie

Chaque année en France, 8 fenêtres sur 10 déposées par les artisans chez les particuliers partent à l’enfouissement alors que 90 % de la matière est recyclable. Face à ce constat, le groupe Janneau, fabricant français, se mobilise depuis 2021 pour le recyclage des menuiseries en fin de vie, avec pour objectif d’en recycler chaque année 1 000 tonnes d’ici 2024.
Publié le 21 avril 2022

Partager : 

Le groupe Janneau organise son propre réseau de collecte des menuiseries en fin de vie - Batiweb

10 millions. C’est le nombre de fenêtres vendues en moyenne avant la crise sanitaire, dont pas moins de 60 % destinées à la rénovation. Si des filières de collecte, de démantèlement et de recyclage existent, elles restent encore trop concentrées dans certaines régions, et la majorité des menuiseries finissent tout de même par rejoindre les 42 millions de tonnes de déchets, produites chaque année par le secteur du bâtiment. 

La loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte (LTECV) a fixé pour objectif de porter à 65 % les tonnages orientés vers le recyclage ou la valorisation d’ici 2025. Dans ce contexte, depuis 2021, le groupe Janneau a décidé d’organiser son propre réseau de collecte de menuiseries en fin de vie.

 

« Une solution durable et surtout simple à un problème historique »

 

Disposant et animant son propre réseau de distribution, l’industriel Janneau livre ses produits, tout en collectant les menuiseries en fin de vie. Une fois collectées, ces dernières seront transmises à un organisme de démantèlement, qui va séparer tous les composants, tels que le vitrage, les joints, la quincaillerie, avant de les transformer en matière recyclée. « Quand nous avons mis en place le dispositif, il s’agissait d’apporter une solution durable et surtout simple à un problème historique. Trop peu de menuiseries en fin de vie sont recyclées, malgré les efforts mis en place par les collectivités », explique Pierre Bordier, directeur général du groupe Janneau.

 

Le groupe Janneau collecte les menuiseries en fin de vie auprès de ses partenaires

 

En effet, à l’heure actuelle, seule une autre entreprise a développé son propre réseau de collecte. « D’autant plus qu’en France le marché est dominé par le PVC, représentant plus de 60 % des ventes l’année passée : un matériau qui se recycle très bien et qui, une fois broyé et ré-extrudé, peut servir à la fabrication de nouvelles menuiseries », ajoute Pierre Bordier. 

 

Un label pour les artisans partenaires

 

Les artisans du réseau Janneau qui utiliseront le service de recyclage du groupe, seront labellisés « Menuisier Engagé ». Le groupe Janneau souhaite ainsi promouvoir une économie vertueuse auprès des installateurs partenaires. « Nous en sommes encore aux prémices. Pour accélérer le développement du dispositif, il est essentiel d’embarquer dans notre démarche l’intégralité de notre réseau d’artisans », détaille le directeur général du groupe.

À ce jour, le groupe a testé son service avec ses filiales et ainsi procédé au recyclage de plus de 150 tonnes de produits désinstallés en une année. Il envisage donc désormais d’ouvrir le service à l’ensemble de son réseau et ambitionne de recycler plus de 1000 tonnes chaque année.

« Nous espérons inspirer d’autres industriels à adopter ce modèle. Aujourd’hui nous collectons uniquement les menuiseries des chantiers de nos partenaires mais il n’est pas inconcevable à l’avenir que nous proposions nos services à d’autres acteurs. Le système est suffisamment souple pour le faire évoluer », complète Thomas Bosse, Manager Corporate Developpement du groupe Janneau.

 

Robin Schmidt

Photo de Une : Adobe Stock

Par Robin Schmidt

Sur le même sujet

Fabemi, acteur de l’économie circulaire

L’évolution des réglementations et la demande croissante pour des constructions plus durables incitent l’ensemble de l’industrie du BTP à améliorer ses produits , ses procédés de fabrication, et modes...

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.