Fermer

Bâtiment durable : un guide européen détaille les bonnes pratiques et indicateurs

Dans le cadre du projet européen « Life Level(s) », un guide synthétisant les bonnes pratiques et indicateurs pour des bâtiments durables vient d’être publié. Ce guide, co-écrit par des dizaines de spécialistes issus de huit pays de l’Union européenne, souligne notamment l’importance de l’Analyse du Cycle de Vie (ACV), du Coût Global, et de la Qualité de l’Air Intérieur (QAI). L’Alliance HQE-GBC incite de son côté les autorités publiques et acteurs privés français à s’engager dans la démarche.
Publié le 21 avril 2022

Partager : 

Bâtiment durable : un guide européen détaille les bonnes pratiques et indicateurs - Batiweb

Afin de limiter l’impact du bâtiment sur le changement climatique, le projet européen Life Level(s) prévoit d’intégrer des critères de performances et d’évaluation des bâtiments dans la législation des pays membres de l’Union européenne, pour tenir compte du cycle de vie complet d’un bâtiment, de sa conception à sa déconstruction, en passant par son exploitation.

À l’issue de travaux menés avec des experts européens, un guide rassemblant les bonnes pratiques vient d’être publié. Ce dernier revient notamment sur la nécessité pour la commande publique d’inclure trois indicateurs clefs : l’Analyse du Cycle de Vie (ACV), le Coût Global, et la Qualité de l’Air Intérieur (QAI).

« Sur le critère de l’ACV, la France s’illustre avec les projets portés par le bailleur social Lille Métropole Habitat et le CD2E à Villeneuve d’Ascq et Wavrin. Pionniers, ces projets ont intégrés dès 2019, neuf indicateurs d’ACV dans leur appel d’offres en se basant sur l’expérimentation E+C-, ce qui a permis de connaître les performances environnementales du projet et de développer des stratégies d’éco-conception », souligne l’Alliance HQE-GBC.

 

Une démarche commune incluant acteurs publics et privés

 

Suite à la publication de ce guide, l’association française indique avoir préparé deux lettres d’engagement à destination des autorités publiques et des entreprises qui souhaitent intégrer ces indicateurs de durabilité dans leurs appels d’offres.

Les acteurs signant cette lettre s’engagent ainsi à mettre en œuvre certaines actions. Pour les autorités publiques, il s’agit notamment de former les équipes au cycle de vie, utiliser le cadre de travail Level(s), exiger des produits de construction ayant des FDES ou des PEP dans l’appel d’offre, demander un calcul d’ACV au maître d’œuvre dans les phases de conception, ou encore porter une attention particulière à la ventilation pour réduire les polluants.

Pour les entreprises, les engagements reposent notamment sur l’organisation de formations sur l’analyse du cycle de vie et la qualité de l’air intérieur, la création de solutions passives pour limiter l’impact des émissions de polluants, la conception de produits de construction avec une étiquette COV A ou A+, ou encore la production de déclarations environnementales pour ces produits.

« De la maison individuelle à l’éco-quartier, des immeubles de bureaux aux complexes sportifs, les indicateurs de performance appuyés par Life Level(s) doivent nous permettre d’aiguiller nos choix de construction. En diffusant alors les bonnes pratiques, nous parviendrons par un effort commun à atteindre nos objectifs », conclut Estelle Réveillard, directrice de l’Alliance HQE-GBC France.

L’intégralité du guide est disponible via ce lien.

 

Claire Lemonnier
Photo de une : Adobe Stock
 

Par Claire Lemonnier

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.