Fermer

MENREC stoppe l’enfouissement des menuiseries en fin de vie

Atlantem Industries et Fenétréa ont annoncé, en décembre dernier, la création de MENREC, une nouvelle structure dédiée au recyclage des menuiseries en fin de vie. La démarche vise à anticiper les opérations de déconstruction, et à stopper l’enfouissement des produits. Riou Glass, et le groupe Bohelay font également partie du projet. Ensemble, les entreprises souhaitent apporter un dispositif « responsable » et « clé en main » pour les installateurs.
Publié le 21 janvier 2021

Partager : 

MENREC stoppe l’enfouissement des menuiseries en fin de vie - Batiweb

Lors d’une conférence de presse organisée en 2019, l’Union des Fabricants de Menuiseries (UFME) appelait à ne plus enfouir les déchets, une pratique bien trop fréquente et devenue « inacceptable ». 

Alors que la Loi anti-gaspillage pour une économie circulaire vise à accélérer la transition vers un modèle de production et de consommation plus durable, afin de limiter les déchets notamment, les entreprises sont en ordre de marche pour verdir leurs activités, et réduire ainsi leur empreinte carbone. 

En décembre dernier, quatre acteurs du secteur de la menuiserie ont annoncé lancer une démarche venant répondre aux enjeux du recyclage des produits en fin de vie. La structure, baptisée MENREC, a été imaginée par Atlantem Industries et Fenétréa. Dans un communiqué, les sociétés expliquent que les produits proposés par les marques ont une durée de vie de 30 ans, certifiée dans les FDES. « Nos entreprises ayant commercialisé leurs premiers produits il y a environ 27 ans, il nous est paru évident d’anticiper les premiers chantiers de déconstruction ». 

La démarche, qui se veut collaborative puisque deux autres entreprises ont été intégrées au projet, à savoir Riou Glass et le groupe Bohelay, vient non seulement répondre aux objectifs de la loi anti-gaspillage mais aussi « à la prochaine augmentation des projets de rénovation attendue suite à l’annonce du Plan France Relance. L’occasion d’affirmer nos engagements respectifs pour stopper l’enfouissement des menuiseries en fin de vie », précisent Dominique Lamballe, président de Fenétréa et Bruno Cadudal, directeur général d’Atlantem Industries.   

Elle ambitionne de valoriser les différents matériaux des menuiseries (bois, PVC, aluminium, verre) et leur réemploi pour la fabrication.

Stop à l’enfouissement !

MENREC a officiellement été créée le 4 décembre dernier. Détenue à part égale par les 4 co-fondateurs, la structure est présidée par Adrien Bohelay, directeur général de TB Recyclage, groupe Bohelay, société de transport spécialisée dans la logistique de recyclage. « La force de cette organisation réside dans la complémentarité et la synergie de nos activités. Nous avons été convaincus par la démarche qui s’appuie sur des valeurs que nous partageons : le développement durable, la valorisation du territoire et de ses entreprises ». 

Le siège et l’unité de démantèlement sont implantés à Saint-Allouestre, dans le Morbihan (56), et permettront la collecte dans le Grand Ouest. Le site favorisera le développement de l’emploi solidaire, précise un communiqué. D’ici la fin de l’année, 10 collaborateurs devraient être embauchés. 

Comment à fonctionne ? 

L’activité débutera dès le 1er mars prochain. L’idée est de proposer un dispositif « responsable clé en main » aux installateurs, « sans surcoût » par rapport à la situation actuelle. Un rack ou benne spécifiquement conçus par MENREC sont mis à disposition sur le chantier. Une fois plein, le professionnel contacte la structure via le site internet www.menrec.fr.

Un camion plateau avec chariot embarqué vient alors collecter les racks et les bennes pour acheminer les déchets vers l’unité de démantèlement. Ils sont alors stockés sur une plateforme de 1 000 m2, triés selon leur nature (PVC, aluminium, bois, vitrage), démantelés puis envoyés dans les centres de recyclage spécialisés. Puis, ils sont réintroduits dans de nouveaux process de fabrication d’Atlantem Industries, de Fenétréa et Riou Glass. 

Bruno Cadudal déclare : « Au-delà des réglementations, il est de notre devoir de mettre en œuvre des initiatives efficientes telles que MENREC. Non seulement pour préserver les matières premières et réduire significativement la part de 90% de menuiseries enfouies. Mais également pour rester au plus proche du métier de nos clients qui vont avoir à gérer de plus en plus de chantiers en rénovation ». 

Pour Dominique Domballe, MENREC est l’occasion d’aller plus loin et d’améliorer l’éco-circularité de ses produits. Il rappelle que Fenétréa a mis en place un dispositif il y a un an « pour réintroduire une quote-part de nos produits dans notre process de fabrication ». 

Riou Glass tri et recycle également ses chutes de production, à 100% précise Pierre Riou, président du Conseil de surveillance de Riou Glass. Il ajoute : « Aujourd’hui nos feuilles de verre intègrent 35% de calcin, nous souhaitons augmenter cette part. L’organisation MENREC nous permet de répondre à un besoin complémentaire qui est celui du recyclage du verre « consommé ». La pérennité de nos activités passe aussi par ce type de partenariat intelligent, garant de traçabilité et de qualité du verre recyclé ». 

Rose Colombel
Photo de une : ©Riou Glass - Benoit Decou - REA

Par Redacteur

Sur le même sujet

Fabemi, acteur de l’économie circulaire

L’évolution des réglementations et la demande croissante pour des constructions plus durables incitent l’ensemble de l’industrie du BTP à améliorer ses produits , ses procédés de fabrication, et modes...

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.