Projet de loi anti-gaspillage : la FFB réagit aux propos tenus sur les déchets du bâtiment

Développement durable | 11.07.19
Partager sur :
Projet de loi anti-gaspillage : la FFB réagit aux propos tenus sur les déchets du bâtiment - Batiweb
Les propos sur le manque d’efforts de recyclage de la filière du bâtiment qui ont été tenus à l’occasion de l’examen du projet de loi anti-gaspillage en Conseil des ministres ont rapidement fait réagir la Fédération Française du Bâtiment (FFB) qui a souhaité rappelé la réalité des chiffres. Elle souligne l’importance de distinguer les déchets de gros œuvre (béton, terre, briques, gravats, tuiles etc.), déjà valorisés aux deux tiers, de ceux issus du second œuvre (bois, plâtre, verre, isolants etc.), encore peu recyclés, mais qui ne représentent que 3% des déchets du bâtiment.

Etudié en Conseil des ministres ce mercredi 10 juillet, le projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire vise à favoriser le recyclage et la réutilisation dans tous les domaines de la vie courante : de l’alimentaire au textile, en passant par le bâtiment. A ce sujet, le Ministère de la Transition écologique et solidaire a affirmé que le projet de loi devait « permettre de gérer plus efficacement les déchets issus de la construction ». « Alors que le secteur du bâtiment produit aujourd’hui l’équivalent de plus de 700 kilos par an et par Français de déchets, les performances de recyclage de la filière ne sont pas satisfaisantes » a-t-il jugé dans un communiqué.

 

« Des informations incomplètes ou erronées »

 

Des propos qui n’ont pas manqué de faire réagir la FFB, les jugeant « erronés » : « Des informations incomplètes ou erronées, qui stigmatisent injustement le bâtiment, ont trop souvent circulé », a ainsi réagi la fédération.

 

« Les déchets du bâtiment et des travaux publics représentent certes 70 % des déchets en France, soit 228 millions de tonnes. Mais il est essentiel de souligner que 93 % de ces déchets sont des déchets inertes (gravats, terre non polluée, béton, enrobé, brique, tuile, etc.). Conformément à l’objectif européen, ils sont déjà valorisés aux 2/3, principalement en sous-couches routières et en remblais de carrière », a-t-elle ajouté.

 

Distinguer les déchets issus du gros œuvre de ceux de second œuvre

 

La FFB a rappelé que ces déchets de gros œuvre étaient à distinguer de ceux issus du second œuvre (bois, plâtre, verre, isolants…), « qui ne représentent que 10 millions de tonnes, soit 3 % des déchets produits en France ». Si la fédération concède que ces 3% de déchets ne sont revalorisés qu’à moins de 50% en moyenne, cette dernière souligne les disparités en fonction des matériaux. Selon elle, le métal est recyclé à 90% et le bois à 75%, tandis que les filières de recyclage n’en sont qu’à leurs prémices pour les isolants, la moquette, ou certains plastiques.

 

Rendre les déchetteries publiques davantage accessibles pour lutter contre les dépôts sauvages

 

Pour financer le recyclage et « renforcer le maillage territorial en points de collecte », la FFB propose la mise en place d’une contribution « prélevée sur une assiette large de produits et matériaux (y compris ceux qui sont importés ou vendus en GSB aux particuliers) ».

 

Elle propose également de rendre les déchèteries publiques davantage accessibles aux artisans, alors que « 20 % n’accueillent pas les déchets du secteur », et d’étendre les horaires. « Une tarification et des horaires adaptés aux professionnels doivent être mis en place, au risque voir se développer les dépôts sauvages », alerte-t-elle.

 

« Nous faisons de la lutte contre les dépôts sauvages une priorité. Augmenter le nombre de points de collecte publics comme privés est une condition sine qua non pour y parvenir », conclut Jacques Chanut, président de la FFB.

 

C.L.

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur
La sélection de la semaine
Finalcad, la plateforme collaborative de suivi de projet pour le bâtiment, le génie civil et l'énergie. - Batiweb

Finalcad est la plateforme collaborative conçue pour optimiser l'expérience des travailleurs sur le terrain...


MULTIDOC : l’ensemble de vos pièces écrites au même endroit ! - Batiweb

Multidoc est un logiciel intuitif, de gestion et d’édition d’affaires permettant de regrouper dans un...


MARGELLES EPAISSES SUR MESURE ROUVIERE - Batiweb

Rouvière fabrique sur mesure des margelles épaisses pour des aspects vieux bassin. L'épaisseur maximale...

Dossiers partenaires
Évolution des règlementations européennes ! Fin des lampes et tubes fluorescents en 2023. Soyez prêts ! - Batiweb

Les directives SLR et RoHS ont évolué. La fin des lampes et des tubes fluorescents a sonné pour 2023. LEDVANCE vous écla…


La Tribune des solutions avec BMI MONIER, tuiles et composants écoresponsables - Batiweb

Vendredi 6 mai, BMI Monier était l’invité de la Tribune des Solutions, émission lancée par Batiradio et Batiweb. L’occas…


La Tribune des solutions avec Atlantic France Pompes à Chaleur et Chaudières - Batiweb

Ce vendredi 1er avril, Batiweb et Batiradio co-lançaient l'émission La Tribune des solutions. Premiers invités : Laura G…

informationbloqueur de pub détécté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb