Fermer

Fenêtre de toit : le réseau Bel’vue se développe en franchise

Membre du groupe Fineview, Bel’vue est un réseau expert en vente, pose et entretien de fenêtres de toit. Créé par un entrepreneur du bâtiment en 2020, il s'accompagne d'une unité pilote, lancée dans la foulée afin de tester les process techniques et commerciaux. Fort de ce succès, son fondateur annonce lancer son développement en franchise.
Publié le 21 avril 2022

Partager : 

Fenêtre de toit : le réseau Bel’vue se développe en franchise - Batiweb

En pleine croissance et porté par les effets du confinement, le marché de la fenêtre de toit reste pourtant peu structuré. « Les fabricants sont encore peu nombreux, avec un leader représentant à lui seul plus de 80 % du marché. On constate deux canaux principaux pour la distribution et l’installation de fenêtres de toit : via des installateurs (majoritairement des artisans locaux), ou via des enseignes de la grande distribution spécialisée, avec une installation en sous-traitance », explique l’agence Bel’vue, filiale du groupe Fineview.

Un concept qui répond aux besoins du marché  

 

Cyril Ecuyer, fondateur d’Isol’Expert, société spécialisée dans l’isolation de combles par soufflage, diversifie au fil des années fortement ses activités pour toucher la couverture, la zinguerie et en 2017, la couverture de toit. Il fonde alors le réseau Bel’vue. En 2020, au coeur de la Lorraine, il lance la première agence pilote pour scinder les activités et optimiser les business-models. Son objectif ? Tester les process techniques et commerciaux. 

« Entrepreneur du bâtiment depuis plus de 15 ans, j’ai créé Bel’vue suite à un constat simple : la pose de fenêtres de toit est un métier à part entière, demandant une expertise en menuiserie, couverture et étanchéité. Or il est trop souvent exercé de manière secondaire. Si les fabricants proposent des produits de qualité, nous avons également constaté qu’il est difficile pour les clients de savoir vers qui se tourner pour trouver des professionnels qualifiés et réactifs », explique Cyril Ecuyer. 

Sur sa première année pleine, malgré le contexte économique et sanitaire compliqué, l’unité pilote dépasse ses objectifs de 25 %. En 2021, elle réalise un chiffre d’affaires d’1,17 million d’euros, grâce à plus de 500 installations réalisées sur l’année. Fort de ce succès, Cyril Ecuyer annonce lancer son développement en franchise avec pour ambition de « dupliquer son activité » sur l’ensemble du territoire national.

Pour ses futures franchises, le réseau Bel’vue recherche principalement des entrepreneurs ayant un profil technico-commercial dans le bâtiment, mais la tête de réseau est aussi ouverte à d’autres profils, tels que des menuisiers ou couvreurs « ayant une solide expérience de la pose de fenêtres de toit ou souhaitant en faire une spécialité, mais aussi des managers dans un réseau de distribution spécialisé ».

Pour devenir franchisé Bel’vue, il faut compter un investissement global de 72 000 euros, incluant notamment le droit d’entrée (20 000 €). Un local d’environ 70 m2 est également nécessaire, et devra être situé « prioritairement en zone artisanale ou zone commerciale en périphérie », et un accès poids lourds est recommandé pour la livraison des marchandises.

Pour en savoir plus, c'est ici

 

Marie Gérald 

Photo de Une : ©AdobeStock

Par Marie Gerald

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.